Pièce d'un euro sur la main d'un enfant sur fond de billets de banque en euros

    À l’approche des festivités, se pose inévitablement la question des cadeaux pour les enfants. Plutôt que de céder à la tentation des présents éphémères, pourquoi ne pas privilégier des placements financiers adaptés à leur âge et à leurs projets ? Retrouvez dans cet article les options d’investissements idéales pour semer les graines d’un avenir fructueux.

    Le PEA Jeune : une immersion précoce dans le monde boursier

    Le PEA jeune offre aux jeunes rattachés au foyer fiscal de leurs parents la possibilité d’investir dans les marchés actions, avec une exonération d’impôt sur les plus-values et les dividendes après 5 ans de détention. Limité aux titres de sociétés de l’Union européenne et à des fonds placés à 75 % minimum dans ces actions, il se transforme en PEA classique à l’âge de 25 ans, avec un plafond porté à 150 000 euros.

    Malgré ces restrictions, le PEA jeune représente une opportunité d’apprentissage des marchés boursiers, avec le soutien éventuel de parents ou grands-parents contributeurs. Envisagé sur le long terme, il peut être un outil financier pour des projets significatifs tels que l’achat de la résidence principale.

    Découvrez le livret d'épargne avec le meilleur taux !

    Le Livret A et le Livret Jeune : privilégier la liquidité et minimiser le risque

    ImportantLe livret A, ou le livret jeune pour les Français de 12 à 25 ans, constitue la solution idéale pour l’argent destiné à des dépenses immédiates.

    Ces livrets offrent un taux de 3 %, garantissant le capital, et sont parmi les plus rémunérateurs, compte tenu de leur fiscalité.

    Accessible dès la naissance, le livret A a un plafond plus élevé (22 950 euros) que le livret jeune (1 600 euros), ce qui en fait un choix pertinent pour des projets importants. Cependant, en raison de ces limitations de montant et de leur rendement modéré, il est recommandé de n’y placer que des sommes destinées à des entreprises de court terme n’exigeant pas des fonds considérables.

    L’assurance-vie : financer les projets à moyen et long terme

    L’assurance-vie peut être établie au nom d’un mineur, nécessitant une gestion jusqu’à sa majorité, ou au nom d’un souscripteur avec l’enfant ou l’adolescent comme bénéficiaire.

    Cette option permet d’investir dans un fonds euros garantissant le capital ainsi que dans des supports en unités de compte plus risqués, mais potentiellement plus rémunérateurs (fonds, actions, ETF, etc.).

    Pour ceux qui préfèrent une gestion déléguée, divers acteurs proposent de telles solutions. Adaptée aux projets à moyen et long terme, elle peut être mise en place dès la naissance pour financer divers besoins tels que des études, l’achat d’une première voiture ou d’une résidence principale.

    Il est essentiel de sélectionner un contrat avec des frais modérés, un fonds euros performant et une diversification étendue en unités de compte.

    Bien que l’assurance-vie soit propice aux investissements à long terme, elle doit être évitée pour des dépenses impulsives en raison des délais de rachat, même si cette caractéristique peut ne pas être immédiatement comprise par les bénéficiaires. Les avantages se manifesteront néanmoins à terme.

    A retenir
    • Choisir un placement financier pour un enfant à Noël, c’est lui offrir un cadeau durable et éducatif, favorisant l’apprentissage financier et la constitution d’un capital pour ses projets.
    • Livret A, PEA, Assurance-vie : ces options offrent une variété de choix adaptés à différents besoins et périodes de vie, plaçant ainsi l’avenir financier des enfants entre des mains expertes.
    Découvrez le super livret Meilleurtaux !
    Logo redacteur

    Écrit par
    La rédaction Meilleurtaux Placement

    Ça peut vous intéresser

    Archives