calculatrice et monnaie euro

    Même s’il a perdu de son attractivité, le livret A reste l’option la plus avantageuse pour les épargnants qui souhaitent placer leur argent dans un compte épargne réglementé. Avec son taux net de 0,75%, il offre un rendement légèrement plus élevé que la majorité des livrets bancaires, dont le taux est de 0,7% au maximum sur le marché.

    Depuis le 1er février 2018, le rendement de ce livret réglementé s’est maintenu à 0,75%. Ce gel devrait durer jusqu’à fin janvier 2020. Il a pour principal objectif de mobiliser les financements pour les organismes de logement social.

    Pour les autres placements, le Gouvernement n’a opéré aucun changement. Ainsi, les taux du livret bleu et du LDD sont restés à leur niveau respectif (0,75%). De même, celui du CEL (Compte épargne logement) est toujours de 0,50%.

    Malgré le gel, le livret A a continué de séduire les épargnants et a réussi à enregistrer une collecte nette de l’ordre de 3,58 milliards d’euros, en début d’année. Son attractivité réside, entre autres, dans son rendement encore avantageux par rapport aux autres livrets bancaires.

    Des taux bruts variant de 0,1 à 1%

    Selon un comparatif basé sur 11 produits, les livrets ordinaires proposent entre 0,1% et 1% de rendement brut, avec les promotions. Seulement deux comptes d’épargne réglementés parviennent à fournir un taux brut supérieur à 0,75%, à savoir ceux de PSA Banque et de RCI. Ces deux établissements offrent un taux de base de 1%.

    Le livret de Fortuneo permet également de bénéficier d’un rendement supérieur à 0,75%, à condition de profiter de la promotion offerte par la banque en ligne. Son taux de base est de 0,3% mais les souscripteurs peuvent accéder à une promotion de 2% sur 4 mois. Sur 12 mois, la rémunération brute d’un compte peut donc atteindre 0,87%.

    Il faut cependant savoir que les livrets sont fiscalisés. Tout contribuable effectuant un placement dans ces produits d’épargne doit choisir le barème ou le PFU (prélèvement forfaitaire unique) de 30%. Dans le cas du prélèvement forfaitaire, le taux net maximum pouvant être proposé par les livrets est de 0,7%.

    Des placements pouvant être répartis entre les livrets pour les gros épargnants

    Avec leur taux de 0,75% net, les livrets A restent indéniablement les plus attractifs. Toutefois, les autres comptes d’épargne réglementés peuvent être utiles, notamment pour les gros épargnants.

    En effet, les placements effectués sur les livrets sont généralement soumis à des plafonds. Pour le livret A, cette limite est fixée à 22 950 euros et pour le LDDS, elle est à 12 000 euros. Dans le cas où un épargnant souhaite fructifier un montant plus élevé, il peut y effectuer des placements et répartir les sommes restantes sur d’autres livrets.

    Logo redacteur

    Écrit par
    La rédaction Meilleurtaux Placement

    Ça peut vous intéresser

    Archives