• L’accès à la performance des actifs alternatifs est soumis à certaines contraintes

    Accès performance actifs alternatifs soumis certaines contraintes

    Les supports en euros dits « alternatifs » se font rares sur le marché. Pourtant, ces produits de niche peuvent considérablement contribuer à de meilleurs rendements pour les épargnants. Au cours des quatre dernières années, ils se sont avérés ultra-performants en termes de rentabilité en tenant compte que certaines concessions sont nécessaires pour accéder à ces types de fonds d’investissement.

  • La redynamisation du LEP est un projet qui tient à cœur la Banque de France

    Redynamisation du LEP

    À l’heure où le taux de rendement de bon nombre de placements est au plus bas, celui du LEP (livret d’épargne populaire) se trouve à un niveau intéressant. Et ce n’est que justice, car ce produit est destiné aux épargnants à revenus modestes. Toujours est-il que sa rémunération élevée ne semble pas suffisante pour booster son taux d’attractivité. Un coup de pouce serait alors de mise pour le rendre plus dynamique.

  • L’application du PFU a révolutionné le délai de placement des contrats vie

    Application PFU révolution délai placement

    Les contrats vie ont toujours été considérés comme des placements à long terme étant donné que la durée de détention joue un rôle prépondérant dans leur rendement réel. Et ce, à cause des avantages fiscaux qui peuvent se présenter. Mais l’entrée en vigueur de la Flat tax, vers la fin de 2017, favorisant les retraits rapides, a changé la donne.

  • Les pourvoyeurs de contrats en euros disposent de trois fois plus de PPB qu’en 2012

    Pourvoyeurs contrats euros plus de PPB

    Le marché de l’assurance-vie en France fait partie des plus importants d’Europe en raison de l’engouement de sa population pour ce placement. Celui à capital garanti, le support en euros, est toujours plébiscité malgré l’environnement des taux bas qui impacte négativement sur son rendement.Il faut dire que les réserves dont disposent les assureurs sont d’une grande aide pour le maintien d’une rémunération raisonnable.

  • Bercy s’oppose à la portabilité des contrats-vie

    Opposition bercy portabilité contrat vie

    Pour le moment, transférer un contrat-vie d’un assureur à un autre ne sera point possible sans en perdre l’antériorité fiscale. En effet, Bercy vient d’écarter la proposition d’un amendement permettant la conservation des avantages fiscaux des enveloppes à l’issue d’une portabilité. Les assurés devront ainsi se contenter de réaliser les transferts au sein de la même compagnie.

  • Le coût de versement a toute son importance dans le calcul du rendement des contrats vie

    Coût versement importance calcul rendement contrats vie

    Tout investisseur digne de ce nom ne demande qu’à faire fructifier son argent. Et c’est un objectif à la portée de tous, à condition toutefois de tenir compte des éventuels coûts d’investissement, l’étude du rendement mise à part. En assurance-vie, les frais d’opération peuvent être nombreux, mais celui sur lequel le contractant doit se focaliser est le tarif imposé aux versements.

  • Une fiscalité avantageuse bascule la tendance à l’épargne sans risque vers la Bourse

    Fiscalité avantageuse épargne vers bourse

    Forts d’un rendement attrayant, les placements à risque en assurance vie commencent à plaire. En effet, ces types de produits financiers proposent une rentabilité largement plus avantageuse que celle de leurs opposés d’autant que certaines réformes fiscales ont été apportées dans le but de favoriser la tendance. D’autres visant à simplifier la transférabilité des contrats-vie seront sujettes à de futures discussions.

  • Les Français verront leur épargne de précaution se révolutionner grâce à la loi Pacte

    Révolution epargne de précaution loi pacte

    La loi Pacte vise, comme son nom Plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises l’indique, à faciliter la vie des sociétés. Prévu d’être mis en vigueur l’année prochaine, après son approbation finale par le Sénat, le dispositif promet de réformer également l’univers des placements financiers dans l’Hexagone. Les épargnes salariale et retraite font partie de celles qui y trouveront leur compte.

  • La remontée des fonds en euros en matière de performance serait envisageable dès 2018

    Remontée fonds euros performance 2018

    La politique des taux bas dans la zone euro a été instaurée afin de relancer l’économie. Si cette stratégie semble efficace, l’impact est toutefois négatif sur le rendement des placements financiers. Si l’on ne cite que les fonds en euros en assurance-vie. Le manque de performance de ce placement sécurisé n’empêche pas pour autant certains observateurs d’espérer une remontée cette année, ne serait-ce que modérée. À savoir que cette possibilité dépend de plusieurs paramètres.

  • Les « titres vifs » deviennent plus accessibles aux investisseurs moins fortunés

    Titres vifs accessibles investisseurs moins fortunés

    Investir dans les contrats-vie en action direct était jusqu’ici compliqué, voire impossible, pour les épargnants qui ne disposent pas beaucoup de capitaux à placer. En effet, l’accès à ces enveloppes exigeait une mise initiale dont la valeur représente une petite fortune que les moins aisés ne pouvaient détenir. L’heure est aujourd’hui au changement, car certains contrats proposent des conditions financières plus avantageuses pour les investisseurs moins opulents.

  • La plupart des Français sont très impliqués par l’épargne de leurs enfants

    Implication français dans épargne des enfants

    La majorité des parents français montrent à quel point ils se préoccupent de l’avenir de leur progéniture en leur constituant un pécule tous les mois grâce aux divers produits d’épargne existant sur le marché, ou au moyen d’une tirelire. Quelques-uns d’entre eux, en revanche, mettent de l’argent de côté pour le leur offrir lors d’événements spéciaux.

  • Les investisseurs s’attendent à des changements bénéfiques grâce à la loi Pacte

    Investisseurs changement bénéfiques loi pacte

    Si le Plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises vise en priorité les sociétés, comme son nom l’indique, les investisseurs semblent aussi gagner leur part de profits. En effet, différents changements favorables sont attendus pour certains placements financiers, notamment le Plan d’épargne en actions (PEA) et le contrat vie.

  • Le PEL reste avantageux malgré la remontée de l’inflation

    Livret PEL avantageux avec remontée inflation

    Il n’y a plus à redire que plus de rendement implique plus de prise de risque, en matière d’épargne. Les partisans des placements sécurisés n’auront, de ce fait, droit qu’à de minces rémunérations. D’autant que ces dernières peuvent même devenir négatives, si l’on tient compte de l’inflation si bien qu’un tri des supports existants est de mise pour espérer s’en sortir gagnant.

  • Les supports en euro ne pourront être rentables cette année-ci qu’à certaines conditions

    Supports euro pas rentables cette année

    En 2017, le taux moyen de rendement réel des contrats d’assurance-vie en euros s’est avéré satisfaisant. Cette année, la rentabilité de ces supports pourrait également ressortir un indicateur positif, mais sous certaines conditions. En effet, tout dépendra des revenus que vont annoncer les différents établissements financiers opérant dans le domaine.

  • Le contrat vie des plus de 70 ans est plus rentable mais à certaines conditions

    Contrat vie plus 70 ans plus rentable

    L’assurance vie fait partie des placements les plus plébiscités en France. Cet engouement s’explique sans doute par son rendement attractif même si cela varie en fonction du support choisi. Toujours est-il que les avantages fiscaux dont bénéficient les contractants sont tout bonnement incitatifs. Et si la fiscalité appliquée à ce type d’investissement peut dépendre de l’âge de son détenteur, y souscrire à l’âge de 70 ans ne manque pas pour autant d’intérêt.

  • Les Français demeurent toujours aussi prudents en matière d’épargne

    Français toujours prudents pour l'épargne

    Malgré la baisse constante des taux d’intérêt depuis une décennie, les placements moins risqués demeurent les préférés des investisseurs français. Les supports en euros affichent en effet les meilleurs résultats parmi toutes les enveloppes des contrats vie. Ainsi, les assureurs décident de diversifier les fonds dans le but de basculer certaines proportions des capitaux en action.

  • LE LEP est moins populaire que ce qu’il devrait être

    LEP moins populaire

    Si les Français sont réputés pour leur caractère prévoyant et leur appétence pour l’épargne, leur intérêt pour les livrets réglementés semble toutefois faible. Le LEP, plus particulièrement, n’est pas aussi populaire que son nom l’insinue. Or, il faut toutefois savoir que sa rémunération est plus avantageuse que celle des autres. Ce qui emmène à conclure qu’un taux d’attractivité assez conséquent serait plus logique.

  • Les catastrophes naturelles pèseraient sur la bonne performance d’AXA Assurance

    Poids catastrophes naturelles sur bonne performance axa assurance

    La tendance haussière de la quasi-totalité de ses métiers semble réjouir l’assureur AXA. L’assurance dommage étant l’unique produit à n’avoir affiché aucune avancée. Et pour cause, les charges occasionnées par les catastrophes naturelles s’estiment à plusieurs centaines de millions d’euros. Ce qui n’empêche pas pour autant l’enseigne de vanter des prévisions optimales concernant l’atteinte de ses objectifs sur le long terme.

  • L’euro-croissance prévoit un meilleur développement à l’avenir

    Prévision meilleur développement pour Euro croissance

    Les fonds euro-croissance se veulent à la hauteur de pallier les risques que constituent les unités de compte tout en promettant une rentabilité que les supports en euros ne peuvent offrir. Pourtant, le dispositif semble jusque-là peiner à attirer les capitaux. Une situation qui incite le gouvernement à booster son attractivité grâce à l’entrée en vigueur de la loi Pacte.

  • Le secteur bancaire se tourne de plus en plus vers le développement durable

    Secteur bancaire vers le développement durable

    Les banques qui ont un lien social, économique et solidaire dans leurs missions assurent le paiement des investissements responsables. Ces établissements éthiques sont alors dédiés aux financements de projets dont l’objectif est de sauvegarder la planète et de rétablir l’équité sociale. Quoique peu nombreux, ce type d’institution financière qui œuvre pour le bien commun commence à se développer dans le secteur bancaire.

Archives

Back to top