• La stratégie de désinvestissement est-elle payante ?

    Documents de stratégie

    Bon nombre de conseillers en gestion de patrimoine proposent à leurs clients de miser une partie de leur épargne sur des supports à risque. Ils leur recommandent ensuite de diminuer cette proportion de risque au fur et à mesure que la sortie des fonds approche. On s’interroge alors si cette stratégie est payante.

  • Un géant français de l’assurance cède sa plateforme dédiée aux produits à annuités variables

    capture ecran du site Cinven

    Cinven, une société de capital-investissement d’origine allemande fait l’acquisition d’une plateforme d’assurance-vie à annuités variables. À travers de cette transaction, une grande compagnie d’assurance française empoche une somme de 1,2 milliard d’euros. Le groupe espère ainsi rééquilibrer les risques assurantiels et les risques financiers. Toujours est-il que les négociations pour la cession de la plateforme spécialisée s’inscrivent dans le plan Ambition 2020 du deuxième assureur

    ...
  • Une baisse progressive du rendement réel de l’assurance-vie en unités de compte depuis 20 ans

    baise graphique

    Le rendement des fonds en euros a été divisé par trois entre 1998 et 2018, telle une baisse vertigineuse au détriment des épargnants. La diminution de performance est d’autant plus inquiétante avec la fiscalité et l’inflation. Les souscripteurs d’une assurance-vie en unités de compte devraient s’attendre à un rendement compris entre 0% et 0,3% cette année, soit la plus mauvaise performance constatée sur deux décennies.

  • Indirectement, l’assurance-vie tire profit de la flat tax

    Des billets sous une calculatrice et entourés de dossier

    Le Prélèvement forfaitaire unique (PFU) ou flat tax a été instauré au 1er janvier 2018. Sa mise en place coïncide avec le regain de vigueur de l’assurance-vie qui est concernée par cette réforme fiscale. Cependant, la flat tax a aidé de manière indirecte l’assurance-vie, en détournant les épargnants du Plan d'épargne logement (PEL).

  • Les statistiques de la FFA montrent une assurance-vie en meilleure forme

    Représentation de l'avantage d'une assurance-vie

    La Fédération française de l’assurance (FFA) a publié ses statistiques du mois de juin 2018 concernant l’assurance-vie. Les chiffres affichent une bonne performance de ce placement financier, avec une collecte nette à hauteur de deux milliards d’euros. Rien que pour ce sixième mois de l’année, les résultats ont supplanté toutes les attentes.

  • La gestion profilée peut coûter cher aux souscripteurs de contrats-vie

    un homme en train de faire des calculs

    Lorsqu’on souscrit un contrat d’assurance-vie, on espère que le capital investi puisse apporter des rendements, en vue d’un complément de revenus dans le futur. Il reste cependant à savoir sur quels supports investir. Devant la méconnaissance des différents mécanismes et paramètres financiers, les assurés optent parfois pour la gestion profilée.

  • La consommation l’emporte sur l’épargne, rapporte le cabinet Xerfi

    Une personne qui calcul son épargne à côté d'une petite maison

    Lorsque la conjoncture économique affiche une forte incertitude sur l’avenir, les ménages ont tendance à épargner plus qu’à consommer. Mais les chiffres du cabinet Xerfi montrent que la tendance est plutôt en faveur de la consommation en France depuis maintenant une décennie. En effet, l’épargne financière a affiché un net recul de 2,1%.

  • Les éléments essentiels à savoir sur la Flat tax et la CSG

    Une homme qui signe un contrat

    Voilà maintenant plusieurs mois que les nouvelles réformes en matière de fiscalité sont entrées en vigueur en France. Et pourtant, les Français n’ont pas encore compris certains aspects de cette réforme. Le Prélèvement forfaitaire unique (PFU) ou Flat tax demeure encore incompris, au même titre que la Contribution sociale généralisée (CSG).

  • L’assurance-vie reste le placement favori des Français

    Représentation d'une assurance vie

    L’engouement des épargnants français pour l’assurance-vie est loin d’être altéré, malgré les fluctuations boursières, les périodes de crise et autres. En effet, les chiffres montrent qu’il s’agit toujours du placement préféré des Français. D’ailleurs, l’assurance-vie pourrait bien séduire davantage d’épargnants avec la réforme fiscale qui concerne pleinement les gains des contrats d’assurance-vie.

  • Les actions constituent une option intéressante pour l’épargne des enfants

    Une mère avec son fils qui l'apprend à épargner de l'argent

    Épargner pour les enfants est un projet que bon nombre de parents ont envisagé. Pour la plupart des parents et des grands-parents, les livrets d’épargne sont les plus prisés sur le marché. Et pourtant, il existe des placements plus intéressants, notamment en matière de rémunération. Les contrats d’assurance-vie en actions en font partie.

  • Le choix du prestataire d’un contrat-vie, une opération délicate

    Un couple qui signe un contrat devant un agent de l'assurance

    Les institutions qui proposent un contrat d’assurance-vie sont légion : les banques, les conseillers en gestion de portefeuille, les assureurs, et bien d’autres encore. Alors, vers lequel de ces acteurs se tourner pour assurer ses vieux jours ? Chacun a ses avantages et ses inconvénients, rendant le choix plus laborieux.

  • La BCE s’incline devant les banques françaises concernant les fonds propres

    bâtiment BCE

    Devant la Cour de justice de l’Union européenne, ce sont les banques françaises qui ont obtenu gain de cause face à la Banque centrale européenne. Cette dernière avait exigé que ces banques constituent des réserves de fonds propres sur l’épargne obtenue grâce aux livrets A et les livrets de développement durable.

  • Generali Leben est désormais propriété de Viridium Gruppe à hauteur de 89,9%

    Bâtiment entreprise

    La réorganisation stratégique opérée par Generali en Allemagne touche à sa fin. En effet, le groupe italien a cédé 89,9% des parts de sa filiale allemande Generali Leben à l’assureur Viridium Gruppe, l’un de ses principaux concurrents en Allemagne. Cette opération va lui permettre de rétablir un certain équilibre au sein de son portefeuille d’actifs.

  • En 2017, la moyenne de rendements des fonds en euros a été de 1,83%

    calculatrice et billets euro

    L’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) a rendu son rapport concernant les chiffres de 2017 dans le domaine de l’épargne. Les chiffres montrent alors que les fonds en euros ont connu des rendements moyens à 1,83% en 2017. La tendance reste baissière certes, mais ladite baisse est moins forte qu’en 2015 et 2016.

  • Pour l’épargne des enfants, un contrat-vie de qualité est mieux qu’un livret

    épargne enfants

    Quand on veut placer certains fonds pour l’avenir des enfants, on pense souvent au livret A. Et pourtant, il existe des solutions plus efficaces sur le marché, à l’instar de l’assurance-vie. En effet, ce dernier présente des avantages notables tant sur le plan de la rentabilité que par rapport aux diverses options.

  • Certains produits d’épargne ne sont plus autant rémunérateurs qu’avant

    euros

    On peut recenser deux grands types de placements : ceux qui permettent de préserver un capital pour les vieux jours ou les imprévus, et ceux qui donnent la possibilité de faire fructifier les économies moyennant une prise de risque. Aujourd’hui, certains produits d’épargne sont devenus inintéressants pour différentes raisons. Lesquels sont-ils ?

  • Les épargnants français détiennent deux fois moins d’actions que les Américains

    actions et évolution de la bourse

    Les États-Unis d’Amérique devancent la France de loin en matière de détention d’actions. Qu’il s’agisse d’actions détenues directement ou non, les épargnants français affichent des performances nettement inférieures : ils détiennent deux fois moins d’actions que leurs homologues américains. Ce phénomène s’explique notamment par leur aversion au risque pour les placements en bourse.

  • Les Français sont en quête d’avantages fiscaux mais figés par l’aversion au risque

    calcul et épargne

    Voilà maintenant six mois que le prélèvement forfaitaire unique a été instauré dans le cadre de la réforme sur la fiscalité de l’épargne. Cependant, le dispositif reste incompris par la plupart des épargnants, poussant ces derniers à ne jurer que par les produits qu’ils connaissent, à savoir l’assurance-vie et les livrets d’épargne.

  • Certains placements affichent une bonne performance en matière de patrimoine financier

    Des pièces de monnaies qui entoure une tirelire avec une personne qui tient une pièce dans sa main

    Les chiffres sont sortis : le patrimoine financier des Français a dépassé la barre de 5 000 milliards d’euros, au terme de l’année 2017. C’est ce que relate l’Observatoire de l’épargne réglementée dans son dernier rapport. Alors que l’assurance-vie demeure le placement préféré des Français, l’épargne réglementée continue à les séduire.

  • La méconnaissance des placements et de leur fiscalité empêche les Français d’épargner davantage

    épargne et fiscalité

    Les comptes sur livrets plaisent particulièrement aux Français. Leur méconnaissance de la fiscalité des autres types de placement figure parmi les raisons pouvant expliquer cette situation. Ce constat ressort en effet de l’enquête menée par Kantar TNS et le groupe BPCE. Et pourtant, ce phénomène n’avantage pas les épargnants, loin s’en faut.

Archives

Back to top