• Le livret le plus populaire en France a affiché cette année un avril fortement dynamique

    Livret A populaire

    Si le contexte de la fin de l’année 2018 a été favorable pour le placement d’argent des ménages français en début 2019, le dynamisme semble être maintenu pour le livret favori de la masse, même quatre mois après. De fait, les résultats enregistrés au mois d’avril par ce produit d’épargne se trouvent parmi les meilleurs de cette dernière décennie.

  • L’investissement en multisupport peut coûter très cher aux détenteurs de contrat vie

    Investissement multisupport cher

    L’assurance sur la vie est sans aucun doute l’un des placements favoris des Français. Ce qui n’est pas étonnant compte tenu de ses nombreux atouts, dont sa fiscalité allégée tant du vivant du contractant qu’au moment de la succession en cas de décès. Toujours est-il qu’en souscrivant ce type de contrat, l’on peut s’attendre à des surprises, pas toujours bonnes, du fait de l’opacité de certains frais.

  • L’épargne de long terme a pris un tournant pour le moins décisif grâce à la loi Pacte

    Loi pacte épargne long terme

    L’optimisation du financement des entreprises se trouve depuis quelque temps au centre des préoccupations du gouvernement français. C’est d’ailleurs le principal objectif de la loi Pacte, le Plan d'Action pour la Croissance et la Transformation des Entreprises. Ce dispositif entend en effet rebooster le placement de long terme en y apportant des réformes majeures.

  • Le budget 2019 et la loi Pacte ont lancé un véritable chantier au sein du PEA

    Budget 2019 loi pacte chantier

    Après de longs mois de discussions et de débats, le Plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises, loi Pacte, a été enfin adopté il y a deux mois de façon définitive. Le dispositif promet d’apporter un second souffle au PEA, qui semble être quelque peu délaissé par les épargnants à la sortie de la crise des subprimes.

  • L’assurance-vie bénéficie d’une transparence absolue à défaut d’une transférabilité totale

    Assurance vie et transparence

    L’assurance-vie a fait couler beaucoup d’encre durant plusieurs mois, notamment en ce qui concerne sa portabilité. Cette dernière a en effet soulevé maints et maints débats au sein du Parlement qui se sont finalement soldés par une possibilité de transfert des fonds vers un autre contrat plus performant et moins lourd en frais, mais proposé par le même assureur.

  • Le livret favori des Français révèle la même performance qu’en 2009 mais dans un contexte différent

    Livret A favori français

    En deux siècles d’existence, le livret d’épargne préféré des Français n’a pas arrêté de faire parler de lui. De fait, il est arrivé à surmonter les polémiques soulevées par le gel de son taux d’intérêt à un niveau historiquement bas. Et ce, en affichant des résultats record qui n’ont pas été enregistrés depuis une décennie.

  • Les faibles rendements de l’épargne sécurisée n’atténuent en aucune façon leur taux d’attraction

    Faibles rendements epargne securisee

    À l’heure actuelle où les taux d’intérêt de la majorité des produits d’épargne sont en bas de l’échelle, les Français n’en continuent pas moins de renforcer leur bas de laine. Le climat d’incertitudes économiques a d’ailleurs accentué cette appétence pour l’épargne, sans oublier la hausse notable du pouvoir d’achat des ménages en début d’année. Quoi qu’il en soit, l’assurance-vie et le livret A en ont été les plus avantagés.

  • Les détenteurs de contrats vie sont partants pour faire évoluer les choses

    Détenteurs contrats vie évoluer

    Les besoins des consommateurs évoluent en même temps que les avancées technologiques. Il en est de même pour les épargnants, notamment ceux qui disposent d’une assurance-vie, qui souhaitent davantage bénéficier d’un service innovant, mais à moindre coût. Ce qui ne change pas pour eux, c’est leur attrait pour ce type de placement qui au contraire se renforce.

  • 2018 a été une année propice pour l’épargne solidaire malgré un contexte peu favorable

    Epargne solidaire année propice

    Ne détenant encore qu’une infime part du marché de l’épargne financière, celle de l’épargne solidaire est pourtant en bonne voie de développement. De fait, 2018 a été une année faste pour ce type de placement. Le succès se caractérisant également par la propagation des projets sociaux et l’expansion des financements y afférents.

  • De nombreux frais sont à considérer afin d’évaluer la performance effective des unités de compte

    Frais à considérer pour performance  unite de compte

    Investis dans des dettes d’États qui rapportent de moins en moins aux gestionnaires d’actifs, les fonds en euros ont vu ces dernières années leurs performances s’amoindrir. Pour dynamiser leur placement, les détenteurs d’assurance-vie ont commencé à se tourner vers les unités de compte. Mais si ces dernières se révèlent être une solution miracle pour gagner davantage de profits, les coûts d’investissement qui les accompagnent ne sont pas à négliger.

  • La distribution de bénéfices est une solution efficace à la faible performance des fonds en euros

    Distribution bénéfices efficace fonds euros

    Avec une cinquantaine de millions de contrats souscrits, l’assurance-vie est sans aucun doute une solution d’épargne très privilégiée dans l’Hexagone. Ce qui est d’ailleurs logique étant donné qu’un de ses supports offre une garantie du capital, un critère-clé dans le choix des Français. D’autant plus que celui-ci peut s’appuyer sur la distribution des bénéfices de ses pourvoyeurs afin de préserver sa performance en cas de coup dur.

  • L’épargne solidaire prend de l’ampleur et intègre le placement de prédilection des Français

    Ampleur de l'épargne solidaire

    Peu connue il y a encore quelques années, l’épargne solidaire affiche actuellement un indéniable essor. De fait, les Français sont toujours de fervents épargnants, mais bon nombre d’entre eux veulent en même temps donner un sens à leur placement. Son intégration à l’assurance-vie est un levier de plus pour son expansion, d’autant qu’il s’agit d’un produit fortement privilégié par la population.

  • Les réactions des Français face aux produits d’épargne risqués ont évolué au fil du temps

    Evolution réactions français produits épargne risqués

    Les Français sont les champions de l’épargne, mais ils se démarquent surtout par leur aversion aux risques. Sauf que ce sentiment est aujourd’hui en train de s’évoluer. De plus en plus d’épargnants acceptent l’idée d’investir dans des supports plus aventureux, notamment dans les unités de compte qui laissent pourtant les fonds s’exposer à des marchés d’actifs instables.

  • Le gouvernement entend promouvoir le placement dédié aux ménages à revenus modestes

    Volonté gouvernement placement pour ménages modestes

    L’appétence pour les placements peu risqués est commune pour la majorité des Français. Toujours est-il que certains produits sont moins plébiscités que d’autres. Le LEP, entre autres, n’est pas aussi populaire que son nom (Livret d’Épargne Populaire) l’indique. Et ce désintérêt trouve son explication dans ses complexités administratives. Une situation que le gouvernement veut aujourd’hui améliorer afin de le promouvoir.

  • Un autre portefeuille en « run-off » a été vendu par Generali afin de booster sa solvabilité

    Portefeuille run off vendu par generali

    Le remue-ménage est au rendez-vous depuis quelque temps au sein du groupe Generali. L’assureur vie italien entreprend en effet plusieurs cessions, à commencer par sa filiale d’outre-Rhin. Et un autre a suivi les traces de celle-ci, s’agissant cette fois-ci d’un portefeuille fermé à la commercialisation de sa succursale britannique. Une initiative qui devait relâcher un peu la pression sur sa solvabilité.

  • Le niveau d’épargne en nette progression des Français détonne avec le contexte de taux bas

    Nette progression de l'épargne

    Le contexte des taux à niveau plancher n’a pas empêché les ménages français, de fervents épargnants de nature, de placer davantage d’argent sur leur support d’épargne. Et la conjoncture est propice aux placements liquides et sécurisés. Ce qui a contribué au renforcement de l’approvisionnement des contrats d’assurance-vie et des livrets réglementés, d’après le bilan des quatre premiers mois de 2019.

  • L’adoption d’une bonne stratégie demeure le meilleur moyen de dynamiser les contrats vie en euros

    Adoption bonne stratégie meilleur moyen dynamiser

    La loi Pacte, tout récemment votée, promet de mettre le pilier de l’épargne française qu’est l’assurance-vie sous un meilleur jour. En effet, les mesures sur la transférabilité des contrats et l’obligation de transparence au niveau des performances permettront aux assurés de dynamiser leur placement. Une initiative qui exige toutefois de bonnes stratégies.

  • Les fonds en euros arrivent à tenir leur tête hors de l’eau dans le contexte des taux très bas

    Fonds en euros malgré contexte taux bas

    Les fonds en euros en assurance-vie sont toujours plébiscités en France en dépit de la dégradation continuelle de ses rémunérations. Le fait est que ce support sécurisé possède plus d’une corde à son arc. Ce qui lui permet de demeurer vent debout face au contexte des taux bas qui tend encore à perdurer pendant un long moment.

  • Trois placements ont profité de la hausse du pouvoir d’achat des ménages cette année

    Placements qui profitent de hausse pouvoir achat ménages

    Les mesures nouvellement instaurées par le gouvernement à la suite du mouvement des Gilets jaunes ainsi que le repli de l’inflation en début d’année ont nettement boosté le pouvoir d’achat des ménages français. Toujours est-il qu’ils préfèrent renforcer leur bas de laine, à travers le livret A et l’assurance-vie au lieu d’investir dans d’autres placements. L’immobilier fait toutefois exception avec ses transactions qui demeurent à un niveau élevé.

  • Le placement préféré des Français confirme sa position sur le marché de l’épargne

    Placement préféré bonne position

    2019 est sans aucun doute propice pour l’assurance-vie, si l’on ne cite que le mois d’avril qui a enregistré une collecte nette record, un montant qui n’a plus été vu depuis plus de cinq ans. Il se trouve que le pouvoir d’achat des Français a reçu quelques coups de pouce cette année. Mais l’on a également observé qu’ils ont été moins dépensiers.

Archives

Back to top