• L’assurance vie en euros, un placement très rentable

    tirelire avec des pièces

    L’assurance-vie monosupport est caractérisée par ses fonds en euros. Il s’agit d’un placement sans risques qui se démarque aussi par sa performance au niveau du rendement. Ce type de contrat est qualifié de support d’épargne le plus rentable du marché, car en plus de son taux élevé, il dispose d’un régime fiscal privilégié.

  • L’épargne française réorientée vers le financement des entreprises

    une professionnelle tenant une tirelire dans les mains

    Une étude sur l’imposition du capital des ménages a été réalisée, en début d’année, par le Conseil des prélèvements obligatoires ou CPO, dans le cadre de l’atteinte de ses objectifs. L’institution enjoint le gouvernement à prendre certaines mesures afin d’orienter l’épargne française vers l’économie, notamment vers le financement des entreprises.

  • Les perspectives d’évolution de l’épargne salariale pour 2019

    épargne des salariéss

    L’entrée en vigueur du projet de loi Pacte est attendue pour le printemps prochain. Accessible en consultation publique, il concerne principalement le partage des profits dans l’entreprise. Plusieurs propositions ont été exposées en ligne, mais 4 d’entre elles ont récolté le plus grand nombre d’avis favorables. Les points sur ces pistes de réforme.

  • Quelles décisions prendre face à la chute des rendements de l’assurance-vie ?

    piles de pièces montrant une décroissance

    Les rendements de l'assurance-vie en euros ne cessent de décroitre depuis des années. Les collectes prévues pour cette année n’y feront pas exception. En effet, l'inflation et les charges conduisent ces rendements au niveau de 0%, voire même négatif. Or, il s'agit du placement favori des épargnants français. Ainsi, comment doit-on s'y prendre ?

  • Les frais alourdissent la rentabilité de l’assurance vie

    pièces de monnaie et graphique

    L’assurance vie figure parmi les placements les plus prisés par les Français. Selon leur point de vue, il s’agirait d’un investissement rentable qui mérite de retenir l’attention des souscripteurs. Seulement, il s’avère aussi que ce type de placement ne soit pas sans faille. Avec les nombreux frais qui affectent sa rentabilité, il inquiète les assurés.

  • Le LEP, un support dédié aux épargnants modestes

    jeune femme devant son épargne

    Il existe actuellement plusieurs produits d’épargne, si bien que les épargnants ont du mal à fixer leur choix sur celui qui correspond réellement à leurs revenus et à leurs attentes. Parmi ceux disponibles sur le marché, le LEP ou Livret d’épargne populaire est accessible aux foyers à revenus modestes. Gros plan sur ses spécificités.

  • 2017 a été une année peu favorable pour l’assurance-vie

    bocal et pièces de monnaie

    L’assurance-vie n’était pas au mieux de sa forme l’an dernier, avec une collecte qui arrivait à peine à dépasser la moitié de celle des livrets d’épargne réglementés. La raison de ce détachement aurait été l’appréhension des particuliers qui s’est fait sentir durant les périodes préélectorales. Toujours est-il que malgré la reprise annoncée au mois de septembre, la fin de l’année n’était pas plus brillante pour l’épargne des Français.

  • La rentabilité des parts sociales est à la hausse

    Ensemble de mains

    Tout comme l’assurance-vie, les parts sociales sont des placements mis à la disposition des particuliers. Avec les derniers changements fiscaux, ce type d’investissement risque d’attirer l’attention des clients. Contrairement à d’autres services, cette offre dépend principalement du bon vouloir des banques mutualistes malgré les rendements attirants qui se font ressentir.

  • Quelles solutions adopter face au rendement stationnaire des livrets d’épargne ?

    calculatrice et pièces de monnaie

    Malgré la hausse de l’inflation, les épargnants vont encore être déçus cette année, car la rémunération des supports d’épargne ne sera pas révisée en conséquence. Certains revenus de placement, tel que le Plan d’épargne logement ou le PEL vont même être soumis à l’impôt. Les Français doivent, de ce fait, réétudier leur stratégie d’épargne afin de percevoir un rendement plus conséquent.

  • Les avantages fiscaux de certains produits d’épargne pointés du doigt

    tirelire et billets euro

    Le Conseil des prélèvements obligatoires ou CPO s’est mis à examiner de près la fiscalité des revenus des ménages français. Les avantages fiscaux liés aux placements sans risque sont vus d’un mauvais œil par cette instance pluridisciplinaire. Des propositions ont, de ce fait, été présentées auprès du gouvernement en vue de rééquilibrer le système.

  • L’érosion des rendements des contrats d’assurance-vie en euros se poursuit

    des pièces de monnaie montrant une diminution

    Les rendements des fonds en euros ont continué de chuter en 2017. Selon les estimations, ils devraient en moyenne s’établir autour de 1,5%, avant prélèvements sociaux. Il faut toutefois souligner que les baisses de rendement varient significativement d’un opérateur à un autre. Si les bancassurances proposent de faibles rémunérations, les associations d’épargnants et les assureurs mutualistes servent des rendements qui restent intéressants. Puisque les supports en euros rapportent de moins

    ...
  • Quand le gouvernement souhaite réorienter l’épargne des Français vers le financement des PME

    orientation de l'épargne

    Privilégiant l’épargne sécurisée, les Français placent essentiellement leurs économies sur les contrats d’assurance-vie et sur les livrets d’épargne. Le gouvernement souhaite pourtant que l’épargne des ménages français soit en grande partie affectée au financement des PME. Certaines mesures ont ainsi été adoptées à cet effet, notamment le remplacement de l’ISF par l’IFI ou encore la mise en place du prélèvement forfaitaire unique. Détails !

  • Vers une réforme de la fiscalité des livrets d’épargne réglementée

    tirelire et billets euro

    Le CPO tire la sonnette d’alarme quant aux excédants sur les livrets d’épargne réglementée. Il estime que ces liquidités qui « dorment » dans les placements devraient être utilisées pour appuyer la reprise de l’économie française. Parmi ses propositions, on note celle portant sur la taxation de ces supports d’épargne qui dépassent certains plafonds.

  • Le CPO veut changer le système de taxation de l’assurance vie

    Un couple devant un assureur

    Une fois de plus, l’assurance vie est dans la ligne de mire du Conseil des prélèvements obligatoires (CPO). Cet organisme relié à la Cour des comptes veut apporter des changements au niveau de la fiscalité de ce type d’épargne bien apprécié par les Français. Un nouveau système qu’il souhaite bien instaurer dans un avenir proche.

  • Les rendements des contrats vie de 2017 avancent leurs lots de surprises

    Documents avec calculatrice pour gestion de l'assurance

    Pour la saison 2017, les résultats des rendements de l’assurance-vie en euro ont encore fait parler d’eux avec leurs lots de mauvaises surprises ainsi que leurs points culminants. Dès les premiers rapports annoncés, la campagne annonce de sérieux écarts entre les différents contrats. Le niveau de rémunération servi diffère d’une mutuelle à une autre.

  • Un contrat multisupport, tout simplement pour gagner plus

    pièces de monnaie et une main levant le pouce

    Le contrat multisupport a toutes ses chances de faire un maximum d’adhérents dans les années à venir. Offrant un accès à la quasi-totalité des supports d’investissement, il promet une rentabilité importante. Celle-ci dépend toutefois de la conjoncture économique du moment. En outre, ce contrat de genre nouveau est aussi associé à un cadre fiscal plus qu’avantageux.

  • 2017 fut une année exceptionnelle pour le Livret d’épargne A

    Ensemble de pièces

    D’après les nouvelles annoncées par la Caisse des Dépôts, 2017 serait une année exceptionnelle pour le Livret d’épargne A. À ce qu’il parait, les rendements de ce type de placement ont atteint un niveau particulièrement élevé. Il s’agit d’une performance jamais atteinte depuis 2013 en affichant des profits surpassant 10 milliards d’euros.

  • À quoi s’attendre du rendement des placements en 2018 ?

    Documents calculs 2018

    L'entrée en vigueur des nouvelles réformes fiscales, notamment celles qui sont appliquées à partir de 2018 vont conditionner le choix de placement des épargnants. En général, l’on s’attend aux prélèvements sociaux qui se chiffrent à 17,2%, la hausse de la CSG ou encore les intérêts de plusieurs placement imposés à 12,8%. Les détails !

  • Le surcoût de la CSG se répercute sur la majorité des produits d’épargne

    tirelire et graphique

    La contribution sociale généralisée ou CSG a été révisée à la hausse depuis le début de l’année 2018. Elle est appliquée sur les revenus du patrimoine, hormis les produits d’épargne défiscalisés. Des exceptions sont cependant prévues pour les profits générés par certains placements, du fait de la date de recouvrement de leurs prélèvements sociaux.

  • Le CEL, une solution à la fois d’épargne et de financement

    concept d'épargne pour logement

    Le CEL ou compte épargne logement constitue à la fois une solution d’épargne et de financement. En effet, un particulier peut ouvrir un seul compte épargne logement pour une durée de détention est illimitée. Par ailleurs, la décision revient à l’État en ce qui concerne sa rémunération.

Archives

Back to top