lundi19janvier

Comme nous le disons depuis plusieurs jours maintenant, une bulle est en train de se développer sur les emprunts d'Etat. Comme toute bulle, elle pourrait exploser à tout moment et beaucoup de fonds obligataires sont à éviter en ce moment. Mais d'autres ne devraient pas souffrir et présentent même de belles opportunités d'investissement.

      Comme nous le disons depuis plusieurs jours maintenant, une bulle est en train de se développer sur les emprunts d'Etat. Comme toute bulle, elle pourrait exploser à tout moment et beaucoup de fonds obligataires sont à éviter en ce moment. Mais d'autres ne devraient pas souffrir et présentent même de belles opportunités d'investissement. Comment savoir si son fonds n'est pas concerné par la bulle ? Il ne faut pas que le fonds soit investi en obligations d'Etat à moyen ou long terme. Dans un premier temps, il faut regarder le nom du fonds. Par exemple, il faut rester à l'écart du fonds : " AGF emprunt d'Etat ".    On peut également regarder sur la notice du fonds quel est son objectif de gestion. Par exemple, l'objectif de gestion du fonds Palatine Première (FR0010368159) est d' " obtenir un rendement proche des emprunts d'Etat de la zone euro de maturité 5 à 7 ans ". Il faut donc également éviter ce fonds.  Les sicav monétaires et les fonds en euros des assurances vie, qui sont au moins en partie investis en dettes souveraines, ne sont pourtant pas concernés par la bulle, car ils investissent dans des obligations à court terme. Cette stratégie permet de suivre l'évolution des taux. En effet, les échéances étant très courtes, le gérant peut utiliser l'actif d'une obligation arrivée à échéance pour investir dans des nouvelles obligations. Par opposition, en cas de hausse des taux, le gérant d'une obligation long terme serait bloqué avec ses obligations dont la valeur a baissé compte tenu de la hausse des taux.    Les obligations d'entreprises ne sont également pas touchées par la bulle. En effet, les investisseurs se sont refugiés en masse vers les obligations d'Etat qui représentaient le placement sécuritaire pas excellence. Par contre, ils évitent les obligations d'entreprises car avec la crise, on estime que les risques de défaillance sont relativement élevés. Ainsi, contrairement aux Etats qui peuvent offrir des obligations à taux faible, les entreprises sont obligées d'offrir un rendement très élevé pour obtenir des fonds. Nous conseillons fortement d'investir dans ce type de produit qui offrent donc un rendement très attractif, pour un risque de défaillance très faible selon nous. Les fonds d'obligations d'entreprises permettent aux particuliers de profiter des dernières émissions obligataires attractives mais réservées aux institutionnels.    Enfin, la grande partie des fonds obligataires détient en fait des obligations diversifiées, dont des obligations d'entreprises, d'Etat, à long terme et à court terme. S'il est difficile de connaître l'actif de ces fonds, il y a un moyen simple d'estimer l'exposition d'un fonds obligataire à la bulle. Il suffit de voir la performance du fonds sur 6 mois. Si cette performance est anormalement élevée par rapport à un fonds obligataire ( on peut dire qu'au de 5% en 6 mois, la performance est élevée), c'est qu'il est investi au moins en partie en obligations d'Etat, qui sont les seules à avoir performé. Si votre fonds a bien performé depuis 6 mois, prenez vos profits, et restez à l'écart.

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos