jeudi18juin

Alors que la production industrielle dans la zone euro a reculé de 21,6 % sur un an, le package de stimulation américaine tourné vers la consommation commence à produire son effet. Du coup, l'économie Américaine rebondira plus rapidement que l'économie européenne, d'où un rebond du dollar face à l'euro à court terme.

    Alors que la production industrielle dans la zone euro a reculé de 21,6 % sur un an, le package de stimulation américaine tourné vers la consommation commence à produire son effet. Du coup, l'économie Américaine rebondira plus rapidement que l'économie européenne, d'où un rebond du dollar face à l'euro à court terme.
      Le boost de l'économie américaine profitera  dans un premier temps au dollar. Mais le plan de relance devrait accentuer le déficit public américain et le rebond du dollar ne devrait être que de courte durée. Ainsi, après être passé de 1.25 à 1.40 usd en 3 mois, l'eurodollar devrait rebaisser vers les 1.30 d'ici Septembre. Ceux qui avaient joué la hausse de l'euro début Mars, comme conseillé sur Allofinance, doivent donc solder leurs positions, prendre leurs profits et éventuellement miser maintenant sur la hausse du billet vert.Comment ? Il existe plusieurs moyens de jouer cette hausse :

       - Echanger des euros contre des dollars dans une banque, un bureau de change ou un bureau de poste, et les reconvertir en euros après la hausse. Pour trouver le bon intermédiaire, il faut faire attention à deux choses :
       1. Le taux de conversion proposé qui diffère chez chaque intermédiaire et qui ne sera pas exactement égal au cours de l'eurodollar.
    2. Les éventuels frais  On trouve généralement les meilleures conditions dans les bureaux de poste, mais on peut plus facilement négocier aux bureaux de change. Les fins négociateurs se tourneront donc vers cet intermédiaire. Quant aux banques, elles sont prêtes à faire des concessions pour leurs gros clients et pour des montants importants. Si vous êtes un client privilégié, cela vaut le coup de demander les conditions offertes par votre banque et de négocier.

       - Les OPCVM monétaires libellés en dollars permettent de jouer la hausse de la monnaie tout en faisant fructifier ses liquidités. Le gérant de l'OPCVM va placer l'actif du fonds sur des produits de taux émis par l'État américain ou des entreprises privées américaines. La part est inscrite sur votre compte en euros, mais vous investissez néanmoins sur un fonds en dollars. En dollars, votre OPCVM rapporte peu et le capital est garanti. Mais en euros, vous n'êtes pas couvert contre le risque de change. Ainsi, la performance de votre ligne peut être largement supérieure à celle de votre fonds en dollar en cas de hausse du billet vert par rapport à l'euro. Avec ce type d'OPCVM, contrairement à un achat de dollars dans un bureau de change, votre capital ne dort pas et vous pouvez ainsi cumuler les performances du marché monétaire américain et de la monnaie US. Mais trois contraintes font que l'investissement risque de ne pas être rentable:
      1. La fiscalité : Une sicav monétaire est une valeur mobilière et est ainsi imposée comme toute VMP (Action, OPCVM,...). Ainsi, si durant l'année vous réalisez plus de 25730 euros de cessions de VMP sur l'ensemble de vos comptes titres, vos plus-values sont imposables.
    2. aux frais d'entrée. Certaines sicav prennent des frais d'entrée de 1% voir 2%.
    3. La nature de la sicav.  Certaines sicav dites dynamiques investissent en partie dans des produits risqués comme des actions afin de battre le taux monétaire.  Ce type de placement convient plus pour jouer une hausse lente et continue du dollar.

         - Les Certificats Turbos permettent de jouer sur la baisse de l'euro dollar avec un effet de levier. On conseille le certificat 3785S (FR0010601229) qui a une barrière à 1.615 dollar et un levier d'environ 6. Du coup, une hausse de 10 % du billet vert entraînerait une hausse de 60 % du certificat. Mais inversement une baisse de 10% entrainerait une baisse de 60% et si l'euro atteint 1.615 dollar le turbo est désactivé. Le produit est donc risqué, mais pour une petite partie de son portefeuille (5%), il convient parfaitement pour se protéger d'une hausse du billet vert

    Archives

    Etre rappelé
    par un conseiller
    Nous envoyer
    un message
    Parlons Placement
    Nos solutions
    M VIE Notre gamme
    d’assurance vie
    Plus d'infos
    M SCPI Nos SCPI en direct
    Plus d'infos
    M investissement Nos fonds structurés
    Plus d'infos