mercredi24mars

La Suisse commençait à voir le bout du tunnel mais la hausse récente et accélérée du franc suisse perturbe la reprise en pénalisant les exportateurs. La Banque Nationale Suisse doit intervenir mais quand?

    La baisse de l'euro profite surtout au franc suisse
    Dans la course à la baisse des monnaies pour devenir plus compétitif sur les exportations, il y a les gagnants habituels comme la Chine ou conjoncturels comme les Allemands avec le torpillage de l'euro sur le problème Grec et il y a les perdants, ceux qui du coup voient leur devise monter sans rien pouvoir faire. C'est le cas de la Suisse. Le Franc Suisse s'envole contre l'euro et beaucoup de fonds spéculatifs se sont engouffrés dans la bréche. Et ça c'est une trés mauvaise nouvelle pour la Suisse dont la reprise dépend, pour elle aussi, largement des exportations.

    Qu'est ce qui a provoqué l'accélération de la hausse du franc suisse
    Une déclaration malheureuse d'un membre de la BNS, la banque centrale Suisse qui a laissé entendre qu'une rémontée des taux était imminente. Le franc suisse joue aussi le rôle de valeur refuge en cas de crise européenne et l'appel probable au FMI par la Grèce n'est pas franchement un succés pour la zone euro

    Est ce qu'on peut s'attendre à une réaction de la Banque Centrale Suisse?
    MF: Oui. Elle est imminente. La BNS est une banque trés interventionniste et la hausse du franc suisse est trés mal vécue en Suisse. La BNS attend le bon moment pour intervenir mais plus elle attend et plus sa tâche est difficile. La Suisse veut bien rester un paradis fiscal qui dit qu'il ne l'est plus mais ne veut pas devenir un paradis pour les spéculateurs

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos