mercredi24novembre

Sequana dispose de positions fortes dans ses deux métiers ; Antalis est numéro un en Europe et numéro quatre mondial de la distribution professionnelle de papiers et de produits d'emballage ; elle est présente dans quatre segments d'activité : les papiers d'impression, de bureau, la communication visuelle et l'emballage ; elle réalise un chiffre d'affaires de plus de 2,5 Md?. De son côté, Arjowiggins qui représente le tiers de son chiffre d'affaires est le numéro un mondial de la production de papiers techniques et de création ; l'innovation permanente lui permet de proposer des produits haut de gamme, à forte valeur ajoutée tels que du papier haut qualité,de création. son chiffre d'affaires est de 1,5 Md? ; c'est elle qui réalise la meilleure marge opérationnelle du groupe, avec 4,8 % contre seulement 2,7 % pour Antalis.

    Après trois années dans le rouge, et une lourde sanction ne bourse, le redressement des comptes se confirme. Ainsi au T3, Sequana a réalisé au troisième trimestre 2010 un résultat net de 4 millions d'euros contre une perte de 6 millions au troisième trimestre 2009, mais il reste pénalisé par une faible progression des volumes et toujours une hausse des prix de la pâte à papier, du fait de la demande toujours forte provenant des pays émergents. La hausse du cours de la pulpe de papier s'est répercutée négativement le niveau des marges qui est très faible, impacté par les pressions sur les prix de vente. En 2009 la marge d'exploitation n'atteint que 1.83% et la marge nette seulement 0.49%
    Sur les neuf premiers mois 2010, le chiffre d'affaires a progressé de 5,8% à 3,23 Mds?, le résultat opérationnel courant a été de 106 m? et le bénéfice net s'est élevé à 43 m? hors éléments exceptionnels.

    La société a pu faire passer des hausses de prix qui sont venues compenser la baisse des volumes dans la distribution en Europe, volumes dont le management estime qu'ils risquent encore de fléchir ce trimestre.

    En ce qui concerne la valorisation, le PER en 2010 se paye 18 fois les bénéfices, l'action est donc chère, mais il est appelé à décroître pour se payer 8 fois les bénéfices attendus.

    Point positif sur la valeur, le rendement de 4.16% en 2010 et sera de 5% en 2011.
    Le chiffre d'affaires 2010 devrait atteindre 4.313 milliards, tandis qu'elle ne capitalise que 493 millions d'euros. Par contre, le gros point noir de la valeur, c'est sa dette sur capitaux propres qui atteint 423% pour une dette de 650 millions d'euros
    En somme, nous sommes positifs sur le dossier, mais attention, mais son activité est très cyclique et son cours particulièrement volatil. A ces niveaux de valorisation, vous pouvez jouer l'achat spéculatif, avec un objectif à 12 euros. Le titre recule de 0.82%, à 9.94 euros

    A découvrir également

    • Alignement des planètes ?
      4/09/2019
    • Haut ou bas ?
      27/08/2019
    • Du plomb dans l'aile...
      22/08/2019
    • Le nerf de la guerre...
      13/08/2019

    Archives

    Etre rappelé par un conseiller
    Nous envoyer un message
    Parlons Placement
    Nos placements
    PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
    Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
    SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
    DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt