lundi04avril

Les marchés européens ont finalement basculé dans le rouge. Paris recule légèrement de 0.22%, à 4045 points, avec un écart d'à peine 20 points entre le plus haut et le plus bas et un volume extrêmement faible, de seulement 2.785 milliards. Le Dax termine à l'équilibre, L'euro stoxx progresse de 0.14%. Londres avance de 0.17%, tandis que Madrid grappille 0.29%.

    Sur le front des statistiques, les prix à la production industrielle ont continué à augmenter en février dans la zone euro, de 0,8% sur un mois, c'est leur 17ème hausse consécutive. L'augmentation la plus forte concerne le secteur de l'énergie, en hausse de +1,2%. Au final, comparé à février 2010, les prix à la production dans la zone euro ont augmenté de 6,6%.

    Coté microéconomie, le groupe belge Solvay a annoncé une OPA amicale à 31,60 Euros sur le français Rhodia. La proposition représente une prime de 50% sur le dernier cours coté du chimiste français. Le titre flambe de 48.16% à 31.21 euros

    Sur le CAC, Michelin mène la danse et s'adjuge 1.75%, à 61.53 euros
    Alstom occupe la deuxième place et s'adjuge 1.7% après avoir remporté un contrat de 650 millions d'euros en Malaise.

    Vivendi a annoncé le rachat de la participation de 44% du groupe britannique Vodafone dans l'opérateur mobile SFR pour un montant total de 7,95 milliards d'euros. Cette opération, qui porte à 100% la part de Vivendi dans SFR, devrait être finalisée d'ici fin juin. Le titre progresse de 0.63%.

    Les parapétroliers ont surperformé le marché, à l'image de Technip et Vallourec qui progressent respectivement de 1.7% et 1.08%. A l'inverse Total fait figure d'exception et cède 0.5%, suite à l'arrêt de la production au Gabon.
    Sur le SBF 120, INGENICO avance de 3.56% après avoir annoncé qu'il rachetait les activités de paiement électronique d'Hypercom aux Etats-Unis pour 54 millions de dollars.
    Altran grimpe de 2.81%, porté par une note de Société générale qui a relevé sa recommandation de "conserver" à "acheter", avec un objectif de cours porté de 4,30 à 6,30 euros.
    A la baisse, le compartiment bancaire a plombé la tendance. Société générale lanterne rouge du SBF 120, recule de 2.77%, crédit agricole -2.17%, BNP -1.31%, Natixis -0.93%, Axa -0.43%. Le secteur était pénalisé par des craintes entourant la solidité du système bancaire italien.


    Sur le marché des changes, l'euro reste cède 0.13% face au billet vert, à 1.4215 et se repli de 0.42% 0.26% face à la devise nippone à 119,36 yens. Le dollar s'échange à 83.96 face au yen, en légère baisse de 0.17%

    L'once d'or se stabilise autour des 1436$.
    Le Brent est à 119.82$ au plus haut depuis l'été 2008, en hausse de 1.19% tandis que le WTI est quasiment stable pour s'échanger à 108.22$, en légère hausse de 0.26%. Un bond du Brent directement imputable aux tensions persistantes au moyen orient.

A découvrir également

  • Image actualite 1
    TotalEnergies partage les recettes exceptionnelles des prix hauts de l’énergie avec ses actionnaires
    11/10/2022
  • Image actualite 2
    L’AMF entend réparer les dysfonctionnements du plan d’épargne en actions
    22/09/2022
  • Image actualite 3
    Pathé Gaumont officialise son projet d’IPO en 2024
    15/09/2022
  • Image actualite 4
    Les entreprises cajolent leurs actionnaires en 2022
    1/09/2022

Archives

Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt