lundi04avril

Les marchés européens ont finalement basculé dans le rouge. Paris recule légèrement de 0.22%, à 4045 points, avec un écart d'à peine 20 points entre le plus haut et le plus bas et un volume extrêmement faible, de seulement 2.785 milliards. Le Dax termine à l'équilibre, L'euro stoxx progresse de 0.14%. Londres avance de 0.17%, tandis que Madrid grappille 0.29%.

    Sur le front des statistiques, les prix à la production industrielle ont continué à augmenter en février dans la zone euro, de 0,8% sur un mois, c'est leur 17ème hausse consécutive. L'augmentation la plus forte concerne le secteur de l'énergie, en hausse de +1,2%. Au final, comparé à février 2010, les prix à la production dans la zone euro ont augmenté de 6,6%.

    Coté microéconomie, le groupe belge Solvay a annoncé une OPA amicale à 31,60 Euros sur le français Rhodia. La proposition représente une prime de 50% sur le dernier cours coté du chimiste français. Le titre flambe de 48.16% à 31.21 euros

    Sur le CAC, Michelin mène la danse et s'adjuge 1.75%, à 61.53 euros
    Alstom occupe la deuxième place et s'adjuge 1.7% après avoir remporté un contrat de 650 millions d'euros en Malaise.

    Vivendi a annoncé le rachat de la participation de 44% du groupe britannique Vodafone dans l'opérateur mobile SFR pour un montant total de 7,95 milliards d'euros. Cette opération, qui porte à 100% la part de Vivendi dans SFR, devrait être finalisée d'ici fin juin. Le titre progresse de 0.63%.

    Les parapétroliers ont surperformé le marché, à l'image de Technip et Vallourec qui progressent respectivement de 1.7% et 1.08%. A l'inverse Total fait figure d'exception et cède 0.5%, suite à l'arrêt de la production au Gabon.
    Sur le SBF 120, INGENICO avance de 3.56% après avoir annoncé qu'il rachetait les activités de paiement électronique d'Hypercom aux Etats-Unis pour 54 millions de dollars.
    Altran grimpe de 2.81%, porté par une note de Société générale qui a relevé sa recommandation de "conserver" à "acheter", avec un objectif de cours porté de 4,30 à 6,30 euros.
    A la baisse, le compartiment bancaire a plombé la tendance. Société générale lanterne rouge du SBF 120, recule de 2.77%, crédit agricole -2.17%, BNP -1.31%, Natixis -0.93%, Axa -0.43%. Le secteur était pénalisé par des craintes entourant la solidité du système bancaire italien.


    Sur le marché des changes, l'euro reste cède 0.13% face au billet vert, à 1.4215 et se repli de 0.42% 0.26% face à la devise nippone à 119,36 yens. Le dollar s'échange à 83.96 face au yen, en légère baisse de 0.17%

    L'once d'or se stabilise autour des 1436$.
    Le Brent est à 119.82$ au plus haut depuis l'été 2008, en hausse de 1.19% tandis que le WTI est quasiment stable pour s'échanger à 108.22$, en légère hausse de 0.26%. Un bond du Brent directement imputable aux tensions persistantes au moyen orient.

A découvrir également

  • Les tensions inflationnistes compliqueront le financement des pépites de la tech
    24/06/2022
  • La médiatrice de l’AMF insiste sur le respect du délai d’instruction de la succession d’un PEA
    21/06/2022
  • Les gestionnaires interdits de facturer des commissions de mouvement à partir de 2026
    8/06/2022
  • Les bons résultats trimestriels des entreprises cotées n’effacent pas la volatilité des marchés
    25/04/2022

Archives

Etre rappelé par un conseiller
Nous envoyer un message
Parlons Placement
Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt