mardi13décembre

C'est officiel, après les premières informations de presse évoquant cette opération, Carrefour vient d'officialiser son intention de racheter Guyenne et Gascogne son principal franchisé, basé à Bayonne.

    Parallèlement à cette offre, le deuxième distributeur mondial a annoncé la cession à Eroski, son partenaire espagnol de sa participation de 50% dans le Groupe Altis, une filiale commune pour 153 millions d'euros et ainsi contribuer au financement de Guyenne et Gasgogne.

    Carrefour a donc annoncé son intention de déposer un projet d'offre publique d'achat à titre principal, assortie d'une offre publique d'échange à titre subsidiaire, visant les actions de la société Guyenne et Gascogne, partenaire historique de Carrefour dans le sud-ouest de la France. C'est la fin d'un vieux serpent de mer boursier qui agitait les marchés depuis plus de trois années...

    Le groupe dirigé par Lars Olofsson propose 74,25 euros pour 1 action Guyenne et Gascogne dans le cadre de l'offre publique d'achat à titre principal. Ce montant s'entend coupon attaché alors que la société cible a l'intention de distribuer un acompte sur dividende de 7 euros par action préalablement à la clôture de l'offre. En incluant ce dividende, les actionnaires optant pour l'offre en cash recevraient 81,25 euros par titre.

    Cette offre sera plafonnée à 4.986.786 actions Guyenne et Gascogne, représentant à ce jour 75% du capital du distributeur.

    Des actionnaires représentant environ 57% du capital se sont engagés à apporter à l'offre, dont environ 50% du capital à l'offre publique d'échange. La famille Beau et First Eagle Investment Management LLC se sont engagés à conserver, sous certaines conditions, pendant une durée de 12 mois les actions Carrefour qui leur seront remises en échange dans le cadre de l'offre.

    Le Conseil de surveillance de Guyenne et Gascogne s'est prononcé à l'unanimité en faveur de cette opération.

    Pour rappel, Guyenne et Gascogne détient un parc de 6 hypermarchés sous franchise Carrefour et de 28 supermarchés sous franchise Carrefour Market.

    Pour le courtier Crédit Suisse, le rachat de Guyenne et Gascogne et la cession de 50% de sa participation dans Altis à Eroski, devraient être légèrement dilutives pour les bénéfices par action de Carrefour, avec un effet négatif de l'opération Guyenne et Gascogne et légèrement positif pour la vente d'Altis.

    Le bureau d'études précise dans sa note que le rachat de son principal franchisé peut sembler " étrange " alors que le marché français est en berne. Mais, cette opération lui semble justifié : " perdre sa principale franchise aurait été encore pire ", ajoute-t-il alors qu'Auchan avait fait une tentative d'approche en 2008 en vue de racheter Guyenne et Gascogne. Le bureau d'études souligne que cette offre vient à point nommé alors que le distributeur va perdre Coop Atlantique le 1er janvier et Altis par la suite.

    Crédit Suisse reste à " sousperformance ", sur le titre Carrefour qu'il valorise 15 euros par action.

    Le titre Carrefour est stable à 17,84 euros tandis que Guyenne et Gascogne est suspendu de cotation sur un dernier cours coté de 87,60 euros.

    A découvrir également

    • Alignement des planètes ?
      4/09/2019
    • Haut ou bas ?
      27/08/2019
    • Du plomb dans l'aile...
      22/08/2019
    • Le nerf de la guerre...
      13/08/2019

    Archives

    Etre rappelé par un conseiller
    Nous envoyer un message
    Parlons Placement
    Nos placements
    PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
    Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
    SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
    DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt