mardi04janvier

Edenred, ex pôle de services prépayés d'Accor, a été introduit en bourse en juillet 2010. Le titre a d'ailleurs progressé de 60% depuis son introduction. Son chiffre d'affaires se compose à 80% de tickets restaurants, de transports, et à 20% de services prépayés dédiés à la performance des organisations.

    Aujourd'hui, le groupe a annoncé avoir acquis pour 5.5 millions d'euros, le roumain Euroticket. C'est le 4ème opérateur roumain de chèques restaurant et chèques cadeau avec plus de 3000 clients et environ 5% de part de marché. Grâce à cette acquisition, le français renforce son leadership en Roumanie, un marché jugé porteur, ce qui lui permet de détenir 40% des parts de marché. Cette acquisition est très bien accueilli par les marchés, le titre prend la tête du SBF 120, et bondit de 3.35%, pour franchir le cap des 18.50 euros

    Par ailleurs, Euroticket a réalisé un volume d'émission de 53 millions d'euros en 2009. C'est un indicateur clé car l'un des principaux relais de croissance, d'autant plus qu'accroître le volume d'émission, c'est-à-dire le nombre de tickets émis multiplié par leur valeur faciale, est l'une des priorités d'Edenred. Le groupe table sur une croissance du volume d'émission comprise entre 6 et 14% pour les 5 ans à suivre. Cela passe par l'augmentation du taux de pénétration, diversifier l'offre, s'implanter dans de nouveaux pays. Le groupe vise par ailleurs une augmentation de son free cash flow de 10% chaque année et a revu dernièrement à la hausse son objectif de bénéfice opérationnel pour passer de 310 à 330 millions d'euros.

    Par contre, le titre devrait se payer environ 36.9 fois les bénéfices attendus pour 2010. A ces niveaux de cours, et avec l'envolée d'aujourd'hui nous ne sommes pas acheteur et maintenons notre objectif de cours à 19 euros.

    En revanche, Edenred a fait l'objet de rumeur dernièrement qui laissait entendre que le britannique Compass serait intéressé par le rachat de l'ex filiale d'Accor. Des rumeurs qui ont été démenties par le management. Si cette rumeur d'OPA revenait sur le devant de la scène, Edenred pourrait être très recherché.

A découvrir également

  • Les bons résultats trimestriels des entreprises cotées n’effacent pas la volatilité des marchés
    25/04/2022
  • Le marché des introductions en Bourse plombé par la guerre en Ukraine
    14/04/2022
  • Les marchés obligataires en effervescence dans la zone euro
    13/04/2022
  • Flambée des cours de l’or depuis le mois de février
    24/03/2022

Archives

Etre rappelé par un conseiller
Nous envoyer un message
Parlons Placement
Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt