mercredi27juillet

Le marché table de plus en plus sur un déclassement de la note AAA de la dette souveraine des Etats-Unis, qu'il y ait relèvement du plafond de la dette ou pas.Résultat, le dollar pique du nez face à l'ensemble des devises internationales. Il s'échange à 77.66 contre le yen, son niveau le plus faible depuis le point bas de 76,25 yens atteint en mars. Ce dernier seuil reste le plus bas niveau du dollar face au yen depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale.

    Le ministre des Finances japonais Yoshihiko Noda a d'ailleurs répété qu'il continuait de surveiller de près le marché. La probabilité que la BOJ intervienne sur le marché des changes afin d'enrayer la hausse de la monnaie nippone, reste possible, même s'il est faible.

    C'est ce qu'on fait les banques centrales de Thaïlande et de Corée du Sud en intervenant pour la deuxième journée consécutive, afin d'empêcher les devises des deux pays de monter trop vite et de nuire à leur économie, très dépendante des exportations.

    EN effet, depuis plusieurs mois, les investisseurs achètent les monnaies asiatiques et se désengagent de devises telles que le dollar et l'euro, plombées par les problèmes budgétaires apparemment insolubles des Etats-Unis et de la zone euro. En conséquence, elles atteignent de nouveaux points hauts face au dollar.

    "Maintenant plus que jamais, l'Asie est perçue comme une région où les fondamentaux sont solides", observe Thomas Harr, directeur de la stratégie de changes en Asie de Standard Chartered Bank. "Ces flux vers l'Asie sont des mouvements de refuge ; ils augmentent bien que l'on puisse dire que l'appétit pour le risque n'est pas très fort."

    Le dollar américain a atteint un point bas historique face au dollar singapourien, à 1,1992, passant ainsi sous le seuil psychologique de 1,2000 dollar singapourien avant de rebondir légèrement. Le ringgit malaisien a atteint son niveau le plus élevé depuis 14 ans, le dollar étant tombé à 2,9350 ringgits, contre 2,9535 mardi soir en Asie.

    Le mouvement de vente qui affecte le dollar a également permis à la roupie indonésienne d'atteindre son plus haut niveau en sept ans. Un cambiste note que la Banque d'Indonésie pourrait contrôler les prix sur le marché mais qu'il n'y a aucune preuve d'intervention.


    De son côté, le dollar australien évolue au plus haut face au dollar américain, après la publication de chiffres de l'inflation supérieurs aux attentes en Australie. A 09h50, la devise australienne valait ainsi 1,1068 dollar, un record pour ces 30 dernières années, contre 1,0951 en début de séance en Asie.

A découvrir également

  • Les tensions inflationnistes compliqueront le financement des pépites de la tech
    24/06/2022
  • La médiatrice de l’AMF insiste sur le respect du délai d’instruction de la succession d’un PEA
    21/06/2022
  • Les gestionnaires interdits de facturer des commissions de mouvement à partir de 2026
    8/06/2022
  • Les bons résultats trimestriels des entreprises cotées n’effacent pas la volatilité des marchés
    25/04/2022

Archives

Etre rappelé par un conseiller
Nous envoyer un message
Parlons Placement
Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt