mardi07juin

Les grosses opérations d'introduction en Bourse reprennent de plus belle sur le marché réglementé de NYSE Euronext. Le fabricant et distributeur de matériaux de construction Saint-Gobain lance enfin l'introduction en Bourse de sa filiale minoritaire Verallia à un prix compris entre 29,50 euros et 36 euros par action. Malgré des conditions de marché difficiles, Veralia tient à aller jusqu'au bout de son opération où d'autres sociétés ont échoué à l'image de Canal + France qui a dû reporter son IPO pour cause de météo boursière défavorable...

    L'offre porte sur 40% du capital et des droits de vote de Verallia, soit 26.617.561 actions. La taille de l'offre est ainsi comprise entre 785 millions et 958 millions d'euros sur la base de la fourchette indicative de prix. A noter que le prix d'introduction pourra être fixé en-dessous de 29,50 euros par action.

    En cas de forte demande des investisseurs, une option de surallocation, portant sur un maximum de 15% de la taille de l'offre, a été consenti aux intermédiaires financiers. Dans cette hypothèse, l'offre porterait ainsi sur un nombre total de 30.610.195 actions, soit 46% du capital de Verallia. Le groupe Saint-Gobain, qui conserve la majorité du capital, s'est engagé à conserver les autres titres Verallia pour une durée d'un an suivant le règlement-livraison.

    Par ailleurs, en cas de modification de la borne supérieure de la fourchette indicative de prix ou de fixation du prix au-dessus de 36,00 euros par action, les ordres émis dans le cadre de l'offre à prix ouvert pourront être révoqués pendant au moins 2 jours de bourse.

    Parallèlement à cette introduction en bourse, Verallia procédera à une augmentation de capital. Elle permettra d'émettre un maximum d'un million d'actions nouvelles réservées aux salariés dans le cadre d'un plan d'épargne d'entreprise et d'attribuer gratuitement 670.000 actions nouvelles.

    Rappelons que Verallia a publié au titre de son premier trimestre un chiffre d'affaires de 852 millions d'euros, en hausse de 8,3% à par rapport au 1er trimestre 2010, dont 7,2% de croissance organique. Le groupe qui supporte une dette proche de 1,8 milliard d'euros, anticipe un taux de croissance annuel moyen du chiffre d'affaires, hors impact des variations de change et de périmètre, compris entre 3% et 5% sur la période 2011-2013. Il prévoit de distribuer environ 40% de son résultat net sous forme de dividendes.

    A l'approche de la mi-journée, le titre de la maison-mère Saint Gobain grimpe de 0,24% à 44,30 euros. Le fabricant et distributeur de matériaux de construction a fait l'objet d'une note de Crédit Suisse qui a révisé en baisse son conseil sur le dossier ce matin et passe ainsi de " achat " à " neutre " tout en relevant son objectif de cours de 48 à 50 euros. Il estime toutefois que le titre a un potentiel limité de hausse par " rapport à d'autres valeurs de son secteur " puisque " le marché comme le consensus intègrent largement le potentiel de hausse afférent ainsi qu'une croissance à deux chiffres du résultat opérationnel en 2011 comme en 2012 ".

    A découvrir également

    • Alignement des planètes ?
      4/09/2019
    • Haut ou bas ?
      27/08/2019
    • Du plomb dans l'aile...
      22/08/2019
    • Le nerf de la guerre...
      13/08/2019

    Archives

    Etre rappelé par un conseiller
    Nous envoyer un message
    Parlons Placement
    Nos placements
    PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
    Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
    SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
    DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt