jeudi05mai

C'est généralement pendant le mois de mai, après la publication de ses résultats annuels, qu'une entreprise décide la part de ses bénéfices qu'elle va distribuer aux actionnaires, et la part qui restera dans l'entreprise.

    Ce sont les actionnaires de l'entreprise qui prennent cette décision lors de l'Assemblée générale, et il est logique qu'ils décident à un moment donné se rémunérer, en se versant une partie des bénéfices.

    Mais les actionnaires peuvent aussi décider de ne verser que peu ou pas du tout de dividende. Ils espèrent ainsi que cet argent qui ne sera pas distribué va être investi dans des projets de croissance, ce qui va permettre à terme d'augmenter la valorisation de l'entreprise

    Il s'agit donc d'une décision stratégique pour les actionnaires.

    S'ils décident de distribuer un dividende, ils touchent une rémunération, mais la valeur de l'entreprise va diminuer et donc celle de leurs actions.

    Fondamentalement, il est logique que l'action baisse de la valeur de la distribution puisqu'il s'agissait de liquidités qui étaient comptabilisées dans la valorisation de l'entreprise et qui sortent de cette valorisation

    De manière technique aussi, il est logique que l'action baisse du montant du dividende. En effet, le prix d'une action dépend avant tout de l'offre et de la demande, c'est-à-dire des prix auxquelles les acheteurs et les vendeurs sont prêt à acquérir ou céder l'action.

    Et si juste avant la distribution, vous êtes prêt à acheter ou vendre une action à X euros, il est logique qu'après la distribution, vous êtes prêt à l'acquérir ou la vendre à X ? le dividende. En effet, l'action est toujours la même, il y a juste le dividende en moins.

    Si par contre les actionnaires décident de ne pas distribuer un dividende, ils ne touchent aucune rémunération, mais la valeur de leurs actions ne va pas diminuer. Ensuite, les liquidités vont être investies dans des projets de croissance de l'entreprise, ce qui devrait permettre d'augmenter le cours de l'action.

    Mais il est possible que le projet ne soit pas une réussite et que la croissance ne soit pas au rendez vous. Dans ce cas, les actionnaires sont perdants et auraient mieux fait de distribuer un dividende. La décision est donc très stratégique pour les actionnaires

    Généralement, les entreprises qui ne distribuent pas un dividende sont des entreprises de croissance. Par exemple, une société comme Apple ne distribue pas de dividende.

    Inversement, les entreprises qui distribuent des gros dividendes sont des sociétés arrivées à maturité qui dégagent des résultats récurrents.


    Pour l'investisseur, sélectionnez des sociétés qui distribuent un dividende va constituer une stratégie plutôt défensives, mais les rendements peuvent être plus intéressants en choisissant des sociétés de croissance. Dans tous les cas, achetez une action juste avant le détachement d'un dividende pour la revendre dès versement de celui-ci est une stratégie rarement payante

    Archives

    Etre rappelé
    par un conseiller
    Nous envoyer
    un message
    Parlons Placement
    Nos solutions
    M VIE Notre gamme
    d’assurance vie
    Plus d'infos
    M IMMOBILIER Nos SCPI en direct
    Plus d'infos
    M investissement Nos fonds structurés
    Plus d'infos