mardi15novembre

En queue de SRD, Orpea lâche 7,64% à 28,53 euros. Le titre du groupe spécialisé dans la prise en charge des personnes dépendantes, est attaqué alors qu'Orpea vient d'annoncer une augmentation de capital avec un maintien du droit préférentiel de souscription dans le but de se renforcer en Europe. D'un montant de 203 millions d'euros, l'opération se réalise en effet avec une décote de l'ordre de 38% par rapport au dernier cours de clôture de 30,89 euros.

    Cette augmentation de capital a pour objectif d'accroître la flexibilité financière du groupe dans le cadre de ses développements, et plus particulièrement de renforcer ses fonds propres en vue de procéder à des acquisitions dans les pays où il est actuellement présent (France, Belgique, Espagne, Italie et Suisse).

    Conformément à sa stratégie, les acquisitions d'Orpea concerneront des établissements indépendants (fonds de commerce ou titres de sociétés) ou des groupes d'une capacité inférieure à 1500 lits.

    Concernant l'aspect pratique de l'opération, chaque actionnaire d'Orpea recevra un droit préférentiel de souscription (DPS) à la clôture de la séance du 16 novembre. La souscription, qui débute le lendemain et s'achève le 30 novembre au soir, est réalisée au prix de 19,15 euros par action (soit une valeur nominale de 1,25 euro et une prime d'émission de 17,90 euros) à raison d'une action nouvelle pour quatre actions existantes.

    Sur la base du cours de clôture de l'action Orpea le 14 novembre 2011, soit 30,89 euros, la valeur théorique d'un DPS est de 2,35 euros. Le prix de souscription fait ainsi apparaître une décote de 38,01 % par rapport au cours de clôture de l'action Orpea le 14 novembre 2011 et de 32,91% par rapport au cours théorique ex-droit.

    Durant cette période, les DPS seront négociables et cotés sur le marché réglementé de NYSE Euronext à Paris sous le code ISIN FR0011147438. Enfin, le règlement-livraison et l'admission à la négociation des actions nouvelles est prévu le 8 décembre.

    A noter que les actionnaires de référence de la société, le Dr Jean-Claude Marian, Neo-Gema, et FFP se sont déjà engagés à participer à cette augmentation de capital. L'ensemble de ces engagements représente au minimum 3.101.732 actions nouvelles, soit 59,4 millions d'euros ou 29,26% de l'opération envisagée. FFP se réserve par ailleurs la possibilité de souscrire à cette levée de fonds à titre réductible.

    Après cette annonce, Natixis vient d'abaisser son objectif de cours de 34,50 à 31,40 euros sur le titre du spécialiste de la prise en charge des personnes dépendantes.

    Pour notre part, nous sommes positifs sur le dossier Orpéa avec un objectif de cours révisé à 32 euros pour tenir compte de la baisse des marchés en août. Le spécialiste de la dépendance avait livré un excellent chiffre d'affaires semestriel. Sa dernière publication périodique était également de bonne qualité marquée par une progression à deux chiffres (+27,5%) de son chiffre d'affaires à 312 millions d'euros au troisième trimestre. Sur l'exercice 2011, le groupe a réitéré " avec sérénité " son objectif d'un chiffre d'affaires de 1,23 milliard d'euros (+27,5%) accompagné d'une rentabilité soutenue. Le secteur de la prise en charge des personnes âgées et dépendantes est porteur et offre des perspectives de développement non négligeables pour le groupe tant en France qu'à l'étranger.

    A découvrir également

    • Alignement des planètes ?
      4/09/2019
    • Haut ou bas ?
      27/08/2019
    • Du plomb dans l'aile...
      22/08/2019
    • Le nerf de la guerre...
      13/08/2019

    Archives

    Etre rappelé par un conseiller
    Nous envoyer un message
    Parlons Placement
    Nos placements
    PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
    Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
    SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
    DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt