lundi10octobre

CGG Veritas superforme le marché à 14,33 euros à la faveur d'un gain de 1,77% ce matin en Bourse de Paris. Le titre du leader mondial en services et équipements pour le secteur pétrolier est entouré après une note positive de Gilbert Dupont. Il profite également de la remontée des cours de l'or noir suite à l'engagement pris par le couple franco-allemand pour trouver une sortie de crise en Europe.

    Gilbert Dupont a revu légèrement son objectif de cours sur CGGVeritas à la hausse pour le passer de 20,8 à 21,1 euros tout en confirmant sa recommandation Acheter après la publication des taux d'utilisation des navires de CGG Veritas au titre de son troisième trimestre. Sur la période, il est ainsi ressorti en ligne avec les prévisions du broker à 85% contre 78% au deuxième trimestre 2011 et 65% au premier trimestre 2011. Pour rappel, le taux d'utilisation était de 76% au troisième trimestre 2010.

    Cette amélioration provient en large part du taux de production qui s'établit à 93% ce trimestre contre 85% au deuxième 2011 et 81% au premier trimestre 2011, bénéficiant de la diminution d'incidents de production (pirateries, météo en Mer du Nord,...) qui avaient pesé sur le premier et le deuxième trimestre, explique le courtier.

    Le taux de disponibilité des navires de CGG Veritas ressort à 91%, proche du niveau atteint au deuxième trimestre (92%). Il reste affecté par l'entrée en chantier du navire " Champion " jusqu'au premier trimestre 2012. La flotte du groupe a opéré à 88% sur des contrats exclusifs et à 12% sur des programmes multi-clients (vs respectivement 3% et 6% au deuxième trimestre 2011 et premier trimestre 2011 pour les multi-clients).

    Selon Gilbert Dupont, ces taux confirment le profil d'amélioration des résultats au troisième trimestre (avec un probable retour à une contribution légèrement positive des Services au troisième trimestre) même si l'environnement reste pénalisé par des surcapacités persistantes qui reportent à mi-2012 la perspective de retour à l'équilibre du marché.

    Et pourtant, à la fin du mois dernier, son homologue américain, Bank of America ML n'était pas tendre avec les sociétés du secteur parapétrolier. Il avait abaissé son objectif de cours de CGG Veritas à 14 euros contre 19 euros en évoquant la difficulté des acteurs de ce secteur à redémarrer. Autre point noir mis en exergue par la banque : leur exposition à un effet de change adverse.

    Dans le secteur, nous préférons de loin Vallourec, ( en tête du CAC40 +2,57% à 45,14 euros) une valeur que nous avons eue en portefeuille récemment. Nous apprécions le profil du leader mondial des solutions tubulaires puisque c'est une valeur de croissance, qui est positionnée dans un créneau porteur. Nous estimons que les " mauvaises nouvelles " dont la dégradation de l'environnement macroéconomique désormais intégrées dans les cours. Nous apprécions également Technip (+1,78% à 61,06 euros), le groupe étant beaucoup plus diversifié que CGG Veritas.

A découvrir également

  • Les tensions inflationnistes compliqueront le financement des pépites de la tech
    24/06/2022
  • La médiatrice de l’AMF insiste sur le respect du délai d’instruction de la succession d’un PEA
    21/06/2022
  • Les gestionnaires interdits de facturer des commissions de mouvement à partir de 2026
    8/06/2022
  • Les bons résultats trimestriels des entreprises cotées n’effacent pas la volatilité des marchés
    25/04/2022

Archives

Etre rappelé par un conseiller
Nous envoyer un message
Parlons Placement
Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt