mardi25octobre

La Bourse de Paris poursuit sa consolidation dans un marché relativement peu animé. Les investisseurs sont plutôt prudents et préfèrent prendre leurs bénéfices après la forte progression observée sur les deux dernières séances. La situation reste encore incertaine à la veille d'un sommet crucial pour la zone euro. Quelques points de discorde demeurent entre les dirigeants européens dont un qui est crucial à savoir l'élargissement de la force de frappe du Fonds de secours européen. La situation italienne vient s'ajouter aux inquiétudes des opérateurs. Le pays doit se débattre avec une dette abyssale et pour limiter les dégâts, l'Italie sera contrainte d'adopter de nouvelles mesures d'austérité. Des rumeurs évoquent même un possible plan de sauvetage à l'Italie. En somme, le Marché attend avec impatience le plan global de lutte contre la crise des dettes publiques en Europe qui devra être dévoilé demain à l'issue du deuxième volet du sommet européen. Ainsi, le CAC 40 est en retrait de 0,38% mais préserve tant que bien que mal le seuil des 3 200 points à 3 208 points. Ailleurs en Europe, les marchés sont en hausse : à Francfort, le Dax progresse de 0,38% à 6 078 points, tandis que le Footsie à Londres s'adjuge 0,24% à 5 561 points.

    PPR s'octroie la tête du CAC 40 avec un gain de 3,27% à 110,40 euros alors que sa filiale Puma a présenté des comptes trimestriels supérieurs aux attentes et confirmé ses objectifs annuels.

    Le titre du groupe de luxe est suivi de Safran (+1,82% à 22,88 euros) et EADS (+1,70% à 20,90 euros).

    Faiveley Transport flambe de 8,16% à 48,78 euros et signe ainsi la plus forte hausse de l'indice SBF 120, soutenu par sa dernière publication trimestrielle.

    En queue de CAC40, on retrouve toujours STMicroelectronics qui plonge de 7,53% à 5,05 euros. Le titre du spécialiste des semi-conducteurs est chahuté dans les premiers échanges, les investisseurs sanctionnent les comptes dégradés de STMicroelectronics. Le groupe a accusé une baisse de 8,1%, à 2,44 milliards de dollars, de son chiffre d'affaires au troisième trimestre. La marge brute ressort 35,8%, contre 39,2% un an plus tôt. Le bénéfice net s'établit à 71 millions de dollars, soit 8 cents par action, contre 198 millions (22 cents) au troisième trimestre 2010.

    Alcatel-Lucent redonne 1,67% à 2 euros. Morgan Stanley entame la couverture d'Alcatel-Lucent à " sous-pondérer ".

    Atos s'inscrit en leger repli (-0,10%) à 36,05 euros. La SSII a vu son chiffre d'affaires à données comparables se contracter de 0,3% à 2,09 milliards d'euros au troisième trimestre. L'endettement net à fin 2011 est estimé à 183 millions d'euros, contre 139 millions fin 2010. Atos confirme ses objectifs annuels, à savoir un chiffre d'affaires de l'ordre de 6,8 milliard d'euros.

    Seb est stable à 59,26 euros au lendemain de la publication de ses ventes trimestrielles. Le spécialiste du petit électroménager a dégagé un chiffre d'affaires de 939 millions d'euros au troisième trimestre, en hausse de 8,2%.

    En dépit d'un démarrage en hausse, InterParfums ne convainc pas le marché et redonne 0,72% à 21,98 euros. Le concepteur de parfums sous licence a réalisé un chiffre d'affaires de 109,5 millions d'euros au troisième trimestre, en hausse de 29,2%. Pour l'ensemble de l'exercice, InterParfums relève ses prévisions et vise désormais un chiffre d'affaires compris entre 360 à 370 millions d'euros, contre 350 millions estimés fin juillet.

    Sur le marché des changes, l'euro est stable à 1,3935 face au dollar et grignote 0,16% à 106,18 face au yen à la veille d'un sommet décisif pour la zone euro. Le billet vert est stable face à la monnaie nipponne à 76,17. Du côté du baril de pétrole, le WTI progresse de 0,93% à 92.13 dollars tandis que le Brent glisse de 0,23% à 111,21 dollars. L'once d'or remonte de 0,64% pour se négocier à 1 661 dollars.

A découvrir également

  • Image actualite 1
    TotalEnergies partage les recettes exceptionnelles des prix hauts de l’énergie avec ses actionnaires
    11/10/2022
  • Image actualite 2
    L’AMF entend réparer les dysfonctionnements du plan d’épargne en actions
    22/09/2022
  • Image actualite 3
    Pathé Gaumont officialise son projet d’IPO en 2024
    15/09/2022
  • Image actualite 4
    Les entreprises cajolent leurs actionnaires en 2022
    1/09/2022

Archives

Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt