lundi23avril

Depuis plusieurs semaines, la France est sous la pression des marchés. On pointe du doigt son déficit, et le déni des candidats à l'élection présidentielle qui refusent de parler d'austérité. Cette pression commence à se faire ressentir sur les taux auxquels la France emprunte sur les marchés.

    Comme la plupart des pays, la France fait régulièrement appel aux marchés pour financer son déficit. Elle émet alors des emprunts, sous forme d'obligations de différents types, généralement en fonction de l'échéance.

    Les BTF, bons du Trésor à taux fixe, sont l'instrument de gestion de trésorerie de l'État. Ils servent à couvrir les fluctuations de sa trésorerie, qui découlent pour l'essentiel du décalage entre le rythme d'encaissement des recettes et celui du paiement des dépenses. La maturité des BTF à l'émission est de moins d'un an. Ils sont émis chaque lundi par voie d'adjudication, dans le cadre d'un calendrier trimestriel publié à l'avance et précisant les échéances des bons qui seront mis en adjudication. Un BTF à 3 mois est émis chaque semaine ; s'y ajoute, selon les cas, une émission de BTF semestriels ou annuels.
    Certains BTF peuvent être émis hors calendrier pour des durées de 4 à 7 semaines en fonction des besoins de trésorerie.

    Le reste des titres a pour objectif de financer à plus ou moins long terme, le déficit de l'Etat français. Afin de faciliter les conditions dans lesquelles l'Etat emprunte, le trésor a créé plusieurs produits

    Pour finance sa dette a court moyen terme, l'Etat émet des BTAN, bons du Trésor à intérêt annuel. Leur maturité à l'émission est de deux ou cinq ans. Ils sont émis par adjudication le troisième jeudi de chaque mois, dans la cadre d'un calendrier semestriel publié à l'avance. L'Etat émet à cette occasion au moins une ligne de BTAN d'échéance 2 ou 5 ans.

    Pour le plus long terme, l'Etat émet des obligations assimilables du Trésor (OAT). Leur maturité est comprise entre sept et cinquante ans. La plupart des OAT sont à taux fixe et remboursables in fine. Les OAT sont émises par adjudication le premier jeudi de chaque mois. L'Etat adjuge à cette occasion une ligne à taux fixe d'échéance 10 ans.

    Si les conditions de marché s'y prêtent, l'Etat peut également émettre d'autres lignes d'OAT, et notamment des OAT à taux variable. Il existe trois types d'OAT à taux variable. Les obligations indexées sur le TEC 10, qui suivent les taux des nouvelles émissions, et les obligations indexées sur l'inflation français (OATi) ou l'inflation en zone euro (OATei)

    Le principal titre à surveiller dans les prochains jours est l'OAT. Il s'agit des principales adjudications françaises. C'est aussi sur l'OAT 10 ans que l'Eurex vient de lancer son produit pour acheter et vendre facilement de la dette française

    Archives

    Etre rappelé
    par un conseiller
    Nous envoyer
    un message
    Parlons Placement
    Nos solutions
    M VIE Notre gamme
    d’assurance vie
    Plus d'infos
    M SCPI Nos SCPI en direct
    Plus d'infos
    M investissement Nos fonds structurés
    Plus d'infos