vendredi14décembre

Le contexte actuel est difficile pour les chaînes de télévision. Repli du marché publicitaire de 6% estimé pour 2012 et multiplication des chaînes concurrentes-rien que six chaînes ont fait leur apparition sur la TNT ce mercredi- les TF1 ou M6 devront batailler dur pour affronter ces courants adverses.

    Dernière nouvelle en date dans le secteur des médias, TF1 négocie actuellement un partenariat avec Discovery Communications. L'accord conclu dans les prochaines semaines, permettra au groupe américain de médias de prendre 20% de la chaîne sportive Eurosport pour 170 millions d'euros. Ce prix valorise la filiale sport de TF1 à 850 millions d'euros, alors que les analystes de la place étaient beaucoup moins gourmands à l'instar de Chevreux qui évaluait la chaîne à 406 millions d'euros.

    Les activités de diversification dont fait partie Eurosport ont " pleinement joué leur rôle contra-cyclique ". Surtout... la chaîne sportive, qui a vu ses recettes publicitaires et ses abonnements augmenter. Les activités de diversification dans leur ensemble ont généré un chiffre d'affaires en hausse de 7,9% sur le trimestre à 285,4 millions d'euros. Toutefois, a l'instar des autres chaînes de télévision, TF1 est particulièrement exposé aux aléas de la conjoncture, près des trois-quarts de son chiffre d'affaires étant généré par la publicité, une activité cyclique. Les secteurs de l'alimentation, de l'assurance ou encore des télécoms ont en particulier réduit leurs investissements publicitaires, a également précisé le PDG du groupe de télévision Nonce Paolini, lors de la publication des résultats du troisième trimestre. Confronté cette dégradation marquée du marché publicitaire, le groupe d'audiovisuel a donc dévoilé mi-novembre, les contours de son nouveau plan d'économies après avoir déjà réduit ses coûts de 155 millions d'euros d'économies entre 2008 et 2011. Une première fois démenti par le groupe, ce dernier s'était résolu à en annoncer un plan de redressement au cours de l'été sans pour autant le chiffrer. Ce nouveau volet du plan se traduira donc par une économie de 40 millions d'euros sur le coût de la grille du groupe, 28 millions d'euros d'amélioration de la productivité, l'optimisation de l'organisation et de la masse salariale, et 17 millions d'euros de réduction des frais généraux. TF1 vise désormais 85 millions d'euros d'économies supplémentaires d'ici fin 2014 alors que des bruits de couloirs faisaient état de 50 millions d'euros. Bon point pour le groupe, la dette de TF1 n'est que de 17,7 millions d'euros, soit pas grand-chose si on la compare à une capitalisation boursière 1,88 milliard d'euros. A 8,88 fois le résultat net estimé pour 20 13, la valorisation est très certes attrayante mais les incertitudes sur le plan macroéconomique et la mutation du marché audiovisuel, sont des facteurs qui pourraient encore titiller un titre en pleine forme

    Un titre qui fait bonne ne figure, rien de mieux pour voir les analystes revenir sur le dossier à l'image d'Exane BNP Paribas qui est repassé à l'achat sur la première chaîne. Mais pas de jaloux entre les chaînes privées, le bureau d'études a relevé son objectif de cours sur M6 qu'il valorise désormais à 13 euros. Mais il insiste sur le manque de visibilité " sur la façon dont M6 va exploiter son solide bilan financier ". Il est vrai que l'ex-petite chaîne qui monte détient un sacré trésor de guerre à savoir une trésorerie nette de 293,8 millions d'euros, soit 20% sa capitalisation boursière ! Avec ce confortable matelas financier, le groupe a les moyens de mette en oeuvre sa généreuse politique de distribution. A 1 euro le dividende ordinaire, le rendement offert est proche des 9%. Toutefois, la copie rendue par le groupe au titre de son troisième trimestre n'est guère bonne. M6 a fait état d'un chiffre d'affaires en baisse de 5,2% au troisième trimestre, pénalisé par le recul de 7% des recettes publicitaires de la chaîne éponyme. La baisse estimée du bénéfice net en 2013 (- 5,6 %, à 134 millions d'euros) est imputable aux pertes de démarrage de la chaîne 6Ter (-12 à - 15 millions), qui vient d'être lancée sur la TNT le 12 décembre. Mais 6ter comme HD1, la nouvelle chaine de la galaxie TF1, semblent les mieux armées car elles pourront profiter de synergies notamment pour les achats de droits sur les programmes ou pour leur autopromotion.

    Archives

    Etre rappelé
    par un conseiller
    Nous envoyer
    un message
    Parlons Placement
    Nos solutions
    M VIE Notre gamme
    d’assurance vie
    Plus d'infos
    M SCPI Nos SCPI en direct
    Plus d'infos
    M investissement Nos fonds structurés
    Plus d'infos