mercredi08février

Alors que le CAC est resté littéralement scotché au seuil des 3425 points durant toute la séance, le marché s'est brusquement dégonflé 15 minutes avant la cloche pour finalement clôturer à l'équilibre

    En cause, deux annonces, une de la BCE qui a dit qu'elle n'avait pas encore décidé si oui ou non elle allait participer à la restructuration de la dette grecque. D'autre part, les trois partis de la coalition gouvernementale grecque ne parviennent toujours pas à se mettre d'accord sur les réformes exigées par les bailleurs de fonds d'Athènes en échange d'un deuxième plan d'aide.
    Les dirigeants des trois partis devaient initialement se rencontrer mercredi en début d'après-midi, mais cette réunion a été reportée à deux reprises en l'espace de deux heures. Mais tant que les discussions ne sont pas finalisées à Athènes la réunion de l'Eurogroupe ne pourra pas avoir lieu. Le deal grec est une fois encore remis aux calendes grecques, ce qui a contrarié les marchés (même s'ils commencent à être habitués).
    Paris clôture ainsi en en légère baisse de 0.05%, à 3410 points, avec 2.9 milliards dans un marché qui doit par ailleurs digérer une avalanche de publication d'entreprises. Ailleurs, Francfort recule de 0.08%, à 6748 points, Milan bondit de 1.08% Londres perd 0.24% l'euro stoxx -0.05% Du coté de la microéconomie, Arcelor Mittal qui a publié la veille des résultats de bonne facture s'empare de la tête du CAC avec un gain de 4.25%, à 17.4 euros.
    Vallourec et Crédit agricole se distinguent parmi les plus fortes hausses avec des gains de 4.19% et 3%.
    VINCI qui a confirmé que la marge opérationnelle resterait stable en 2012 après avoir dévoilé ses résultats annuels reste bien orientés avec un gain de 2.59%, à 37.78 euros.
    A l'inverse, SANOFI déçoit malgré une croissance de 3.2% de son CA 2011. Le titre se repli de 1.7%, mais c'est EADS qui fait figure de lanterne rouge avec -1.85%.
    Sur le SBF 120, NEXANS s'envole de 9% après avoir accusé une perte nette de 178 millions d'euros pour 2011, mais sa marge opérationnelle est conforme aux attentes et les perspectives pour 2012 sont favorables.
    A l'inverse, BOURBON signe la plus forte baisse avec -4.07% en raison d'une valorisation élevée malgré une accélération de sa croissance au quatrième trimestre 2011, qui lui a permis de franchir le cap symbolique du milliard d'euros de chiffre d'affaires annuel.
    Sur le marché des changes, l'euro est la principale victime de l ?enlisement des négociations d'un accord en Grèce pour se négocier à 1.3240, en baisse de 0.12% contre le dollar. Il revient à l'équilibre contre le yen à 101. Le billet vert repasse dans le vert et grimpe de 0.31% à 76.91 contre le yen
    Le pétrole évolue en ordre dispersé avec un WTI à l'équilibre à 98.47 tandis que le brent cède 0.15%, à 116.05$
    L'once d'or a brusquement inversé la tendance à la hausse pour se repli er de 0.75%, à 1736$.

    Archives

    Etre rappelé
    par un conseiller
    Nous envoyer
    un message
    Parlons Placement
    Nos solutions
    M VIE Notre gamme
    d’assurance vie
    Plus d'infos
    M SCPI Nos SCPI en direct
    Plus d'infos
    M investissement Nos fonds structurés
    Plus d'infos