lundi25juin

Le groupe français d'ingénierie-conseil Assystem arrive à traverser la crise sans trop d'encombre grâce à la reprise de l'activité et à une maîtrise de ses coûts. Sur l'année écoulée, Assystem avait affiché ainsi une marge opérationnelle de 7,7 %, " dans le haut de la fourchette de taux de marge normatif du groupe ", pour un chiffre d'affaires en hausse de près de 20 %, à 760 millions d'euros.

    C'est que le groupe se spécialise vers des secteurs porteurs comme l'aéronautique et le nucléaire. Alors pour étoffer son portefeuille d'activités, la société d'ingénierie et de conseil en innovation souhaite procéder à des opérations de croissance externe. Et Assystem a les moyens de ses ambitions. Avec 300 millions d'euros de financements disponibles, le groupe souhaite réaliser une ou deux importantes opérations de croissance externe, qui lui permettront d'afficher un chiffre d'affaires qui pourrait dépasser le seuil du milliard d'euros fin 2012.

    L'international contribue à plus d'un tiers des ventes du groupe grâce au dynamisme de tous les pays dans lequel il opère et de l'acquisition de Berner & Mattner en Allemagne. Le chiffre d'affaires d'Assystem réalisé hors de France représente désormais 34% du chiffre d'affaires du groupe. Au cours de l'année 2011, le groupe tricolore avait finalisé l'acquisition des activités de MPH à Dubaï. Cette acquisition participera de manière active à la croissance du groupe en 2012, avec des relais de croissance prometteurs dans le pétrole & gaz et une entrée significative du groupe dans la région Moyen-Orient. A ce titre, Total fera son entrée dans le top 10 des clients d'Assystem cette année. La contribution de MPH, a permis de porter à 16 % la croissance totale des revenus chez Assystem au premier trimestre 2012 (217,1 millions d'euros).

    Aussi, le groupe entend tirer profit du dynamisme du nucléaire alors que les perspectives restent favorables dans ce domaine avec plusieurs contrats significatifs signés au premier trimestre. Assystem est engagé sur une prestation de 15 ans sur le site nucléaire anglais de Sellafield et, à Travers n.triple.a, accompagne EDF dans le déploiement du programme EPR britannique. La société de conseil explique également que d'autres contrats à l'international sont en cours de négociation. Assystem devrait aussi bénéficier d'opportunités et d'une visibilité à long terme sur le secteur de l'énergie, et de bonnes perspectives sur l'aéronautique. La visibilité sur le secteur automobile en France s'améliore, même si Assystem est conscient que les difficultés de ce secteur représentent un risque sur le volume d'activité sur le reste de l'année.

    Sur le front boursier, le titre a marqué une pause après sa belle progression. Assystem avait enregistré une hausse de près de 50% entre janvier et avril pour se situer sur les 17 euros. Actuellement, l'action oscille autour de 13 euros, soit 23,5% en-dessous. Sur ces niveaux de cours, la valorisation est donc attrayante avec un PER de 7,72x et un ratio Valeur entreprise/chiffre d'affaires de 0,25x pour 2012. C'est que les opérateurs relèguent le potentiel de croissance de la société au second plan, sur fond de manque de visibilité sur les marchés financiers

    Archives

    Etre rappelé
    par un conseiller
    Nous envoyer
    un message
    Parlons Placement
    Nos solutions
    M VIE Notre gamme
    d’assurance vie
    Plus d'infos
    M SCPI Nos SCPI en direct
    Plus d'infos
    M investissement Nos fonds structurés
    Plus d'infos