jeudi21juin

Bourbon a annoncé jeudi la mise en place de nouveaux financements pour un montant total de 420 millions d'euros afin de financer son programme d'investissements de nouveaux navires.

    D'une part, un nouveau " Club Deal " est mis en place pour un montant de 240 millions d'euros avec un pool de 8 établissements bancaires français. D'autre part, le groupe renforce la diversification géographique de ses financements, avec l'obtention d'emprunts auprès de 6 banques étrangères, pour un montant équivalent à environ 180 millions d'euros.

    Le financement du plan stratégique de Bourbon a entraîné une forte hausse de sa dette. L'endettement net du groupe en fin d'année dernière atteignait presque 1,96 milliard d'euros, ce qui représente 4,8 fois l'excédent brut d'exploitation attendu par les analystes cette année. Dans le cadre de son plan stratégique, le groupe ambitionne sa dette nette à moins de deux fois son excédent brut d'exploitation annuel d'ici à 2015.

    Un endettement qui a entraîné une chute du résultat net sur l'année écoulée à 3,1 millions d'euros au lieu de 6,2 millions d'euros. Et cette mauvaise surprise n'a pas été du gout du Marché. Les frais liés à cet endettement sont en effet venu amputer le résultat net, avec une charge financière de 7,3 millions d'euros contre des produits de 22 millions d'euros en 2010.

    Mais le recours à la dette s'avère nécessaire à la réalisation des projets à l'horizon 2015. Le groupe mène une politique expansionniste avec la construction de nouveaux navires destinés à accompagner la croissance du marché et de la reprise des investissements des grands groupes pétroliers. Bourbon table en effet sur une flotte de 600 navires à cette échéance alors que leur nombre était de 436 au 31 décembre 2011. Si sur le papier la mécanique semble bien huilée, Bourbon ne devra pas occulter bon nombre d'éléments qui pourraient déjouer les plans du groupe de services à l'offshore pétrolier. La société de services à l'offshore pétrolier devra étroitement surveiller le prix de l'or noir, un élément qui conditionne les niveaux d'investissements des compagnies pétrolières. Aussi, la conjoncture économique peut jouer les trouble-fêtes et si elle est déprimée, le taux d'utilisation et les prix journaliers des prestations de services seront orientées à la baisse. L'effet devises est également un indicateur clé pour les affaires de Bourbon. Le billet vert est la devise dans laquelle près des trois-quarts des revenus sont libellées alors que ses dépenses sont libellées en euros...

    Toutefois, Bourbon se devra d'être vigilant sur le niveau de sa dette pour la bonne marche de son plan d'expansion. La dette de Bourbon tutoie les 2 milliards d'euros, soit davantage que les capitaux propres qui sont de 1,4 milliard d'euros à la fin de l'année écoulée. Le niveau des taux d'intérêt sera également à surveiller tant leur remontée pourrait impacter négativement le compte de résultat de Bourbon. A ce titre le spécialiste de l'offshore pétrolier a entrepris une diversification de ses sources financières, notamment en se tournant davantage vers les banques asiatiques. Un choix qui n'est pas fortuit car Bourbon souhaite doubler sa flotte dans cette région d'ici 2015.

    En attendant cette échéance, Bourbon devra composer avec une conjoncture adverse sachant qu'elle peut retarder la société dans son plan. Le groupe à néanmoins des atouts dans sa manche à savoir des navires innovants à forte productivité, Le phénomène de substitution des navires anciens du marché, jugés obsolètes, devrait continuer à s'accélérer pour répondre aux exigences accrues des pétroliers en termes de " management des risques ". La stabilité du prix du baril (111 USD en moyenne en 2011) est propice aux investissements dans le secteur et principalement dans l'offshore profond où se font la plupart des grandes découvertes. Mais la menace qui plane actuellement et elle est de taille, est bien sûr l'envolée des taux d'intérêts. Et pour l'instant Bourbon navigue à vue concernant ce risque...

Archives

Etre rappelé
par un conseiller
Nous envoyer
un message
Parlons Placement
Nos solutions
M VIE Notre gamme
d’assurance vie
Plus d'infos
M SCPI Nos SCPI en direct
Plus d'infos
M investissement Nos fonds structurés
Plus d'infos