lundi04juin

Gaussin dévisse de plus de 10% sous les 2 euros pour sa reprise de cotation lundi. Le titre du spécialiste de la conception de remorques industrielles et d'automoteurs, avait été suspendu de cotation le 15 mai dernier, " à la demande de la société et dans l'attente d'un communiqué " selon la formule consacrée.

    Le groupe a mis fin au suspense le premier juin dernier, pour annoncer une série d'informations liées à ses comptes 2011 et à sa solidité financière. Gaussin a modifié la teneur des résultats annuels publiés au mois d'avril. Au final, la situation financière est plus critique qu'annoncé par le groupe.

    Le résultat courant avant impôt est en déficit de plus de 5,6 millions d'euros, contre 4,8 millions initialement annoncé. Une charge financière de 334 000 euros liée à une dépréciation sur titres a creusé la perte financière de -504 000 à -839 000 euros. Aussi, un reclassement au bilan d'un Crédit d'Impôt Recherche de 602 000 euros avaient été portés en autres créances (créance sur l'Etat) à l'actif, plutôt qu'en diminution des autres dettes (impôts et taxes dus) au passif. Ainsi, le résultat net consolidé part du groupe accuse une perte nette de plus de 7,2 millions d'euros, contre 6,9 millions dans les résultats annuels non audités.

    Le volume d'affaires de Gaussin reste inchangé à 2,25 millions d'euros, en chute de plus de 40% par rapport à l'exercice précédent. Mais du côté du bilan, la structure est modifiée. Les capitaux propres ne sont plus qu'à 13,77 millions d'euros (contre 14,03 millions d'euros annoncés en avril) et les dettes ont augmenté à 7,26 millions d'euros contre 6,65 millions d'euros. Les commissaires aux comptes ont certifié les comptes tout en émettant deux observations, l'une sur l'incertitude relative à la continuité de l'exploitation en cas de non réalisation d'hypothèses structurantes de l'activité, et l'autre sur l'incertitude relative à l'issue du litige avec Dubaï Investment Industries. Concernant ce point, la société Gaussin Middle East, conjointement créée à Dubaï en 2008 avec Dubaï Investments Industries, a été déconsolidée le 30 décembre 2010. Une provision pour risques de 513 863 euros correspondant à la quote-part d'actif net déficitaire a été constatée au 31 décembre 2010.

    A propos de l'activité récente, Gaussin explique poursuivre " sa forte mobilisation sur la commercialisation de la gamme ATT " A ce jour, Gaussin est en contact avec 6 clients potentiels. Ce qui représente un potentiel de 458 ATT pour lesquels 13 véhicules de démonstration sont déjà en tests chez 4 des 6 clients potentiels. Aussi, des accords ont été signés sous forme de lettre d'intention avec des distributeurs. Gaussin indique disposer d'un réseau potentiel de 16 distributeurs portant sur 94 ATT minimum par an. Soit un total de 282 ATT pour une période de 3 ans. Enfin, lors des salons professionnels, 50 devis font l'objet de discussions portant sur un total potentiel de 323 ATT.

    " 2012 devrait voir les premières concrétisations des intentions de commandes en commandes fermes " espère Gaussin qui a récemment augmenté son capital par un placement privé de 400.000 Euros souscrit par le président Christophe Gaussin et l'administrateur Volker Berl. Cette levée de fonds est destinée au financement des projets en cours ainsi que l'exploitation pendant ces phases de développement.

    Concernant les perspectives 2012, une part de la croissance 2012 sera notamment issue de l'activité " Make to Order "(MTO) pour laquelle le carnet de commande à fin décembre 2011 est de 1,22 million d'euros (contre 755 000 euros à fin décembre 2010). Après 2 années durant lesquelles le lancement de l'ATT n'était accompagné que par un prototype ATT, Gaussin entend concrétiser progressivement, en 2012, la commercialisation de ce programme phare. Cinq opérateurs totalisent des intentions de commandes à hauteur de 420 ATT.

    Si Gaussin croit dur comme fer à la réussite de ses projets, les investisseurs ont déserté le bateau depuis bien longtemps. La société Gaussin avait fait son apparition sur le Marché Libre mi-juillet 2006 à un cours de 5,82 euros pour être ensuite transféré sur Alternext quatre an plus tard. Le titre avait eu les faveurs du marché, le propulsant sur les 25 euros alors que Gaussin avait enregistré une forte croissance sur les exercices 2006, 2007...Puis l'état de grâce prit fin en 2008. La société d'ingénierie industrielle Gaussin avait publié des comptes tombés dans le rouge. Et les autres exercices se sont malheureusement ont été de la même tenur... La sanction en Bourse ne tarda pas, le titre a vu son cours être divisé par quatre entre juin 2008 et le début de l'année 2010 pour tomber à 6 euros. Depuis ces deux dernières années, le parcours du titre est erratique, il évolue au gré des avancées concernant le programme ATT, le véhicule phare du groupe d'ingénierie. Mais la patience a des limites et à moins de deux euros, Gaussin l'a appris à ses dépends.

    Archives

    Etre rappelé
    par un conseiller
    Nous envoyer
    un message
    Parlons Placement
    Nos solutions
    M VIE Notre gamme
    d’assurance vie
    Plus d'infos
    M SCPI Nos SCPI en direct
    Plus d'infos
    M investissement Nos fonds structurés
    Plus d'infos