jeudi31mai

Le résultat net consolidé part du groupe de Fimalac ressort en forte progression à 104,5 millions d'euros au 1er semestre 2011/2012, contre 23,1 millions d'euros au 1er semestre de l'exercice précédent.

    Cette forte progression des profits de la maison mère de Fitch s'explique par les bonnes performances opérationnelles de l'agence de notation (résultat opérationnel courant de 87,9 millions d'euros et par la plus-value réalisée sur la cession d'Algorithmics (85,8 millions d'euros pour la quote-part de Fimalac).

    C'est que Fimalac est entrée dans une logique de cession de ses actifs dans le métier de la notation financière. La filiale Algorithmics a déjà été cédée à IBM pour la bagatelle de 380 millions de dollars. Le gain net de cette cession, s'est élevé à 139,4 millions d'euros. Une grosse-plus value qui a dopé les résultats du 1er semestre 2011/2012 de Fimalac à hauteur de 85,8 millions d'euros.

    Parallèlement, Hearst monte régulièrement au capital de Fitch en rachetant des blocs de titres. L'américain présent dans les médias avait déjà acquis 40% de Fitch Group entre 2006 et 2009 pour un total de 800 millions d'euros. En avril dernier, il s'est porté acquéreur de 10% du capital de l'agence de notation auprès de Fimalac pour 177 millions de dollars. La plus-value nette de cession, qui s'élève à 81,9 millions d'euros ne sera prise en compte que dans les résultats du deuxième semestre. Pour faire un point sur la géographie du capital de Fitch, Fimalac détient encore 50% de l'agence de notation. Hearst ne s'est jamais caché de vouloir diversifier ses activités dans la notation financière et ce, pour le long terme. Alors, il est fort probable et logique que l'appétit d'Hearst ne s'arrête pas en si bon chemin et qu'il rachète à terme les 50% restants de Fimalac.

    Aussi, la galaxie Fimalac n'est pas uniquement cantonnée à Fitch, souvent sous le feu des projecteurs en ces temps troubles sur les places boursières. La holding Fimalac détient une participation de 40% dans le groupe Lucien Barrière, acquise en mars 2011. Elle explique que les activités de cette société se caractérisent par une forte saisonnalité, de sorte que ses résultats sont essentiellement produits à partir du mois d'avril. Aussi, la maison mère de Fitch détient aussi 30 000 mètres carrés d'immobilier de bureaux à Londres. Mais Fimalac a aussi plusieurs cordes à son arc, dans des métiers où on ne l'attend pas. La société a mis les pieds dans le divertissement avec Vega, le leader français des salles de spectacle. Une diversification qui n'est pas fortuite. Marc Ladreit de Lacharrière souhaite bigarrer ses actifs vers des univers moins risqués que la finance et qui ne sont pas sous le feu nourri des critiques. Le Parlement européen entend durcir la réglementation s'appliquant aux agences de notation, mises en cause dans la crise des subprimes et accusées d'avoir été trop rapides à abaisser les notes souveraines européennes... D'autant plus que la concurrence pointe le bout de son nez avec la création d'ici cette année d'une agence de notation européenne.

    Aussi, Fimalac n'exclut pas le versement d'un dividende exceptionnel. Mais le groupe entend profiter aussi de la cession de 10% de Fitch Group à Hearst pour assainir son bilan et continuer à se désendetter. Une perspective qui a fait bondir le titre de près de 30% depuis août, où le titre était tombé à 23 euros, un niveau de cours qui semble faire rappeler la crise financière de 2008/2009 alors que les agences de notation étaient plus que décriées. Aussi, Fimalac souhaite lancer un nouveau programme de rachat d'actions. Cette option est a priori moins pertinente car le titre cote à peu près la valeur de ses capitaux propres...Déjà menées par le passé, de telles opérations avaient permis à Marc Ladreit de Lacharrière, actionnaire majoritaire et président-directeur général du groupe, de renforcer sa présence dans le capital, dont il détient près de 80% pour 90% des droits de vote. A terme, un retrait de Fimalac de la cote est envisageable...

    Archives

    Etre rappelé
    par un conseiller
    Nous envoyer
    un message
    Parlons Placement
    Nos solutions
    M VIE Notre gamme
    d’assurance vie
    Plus d'infos
    M SCPI Nos SCPI en direct
    Plus d'infos
    M investissement Nos fonds structurés
    Plus d'infos