mercredi02mai

Le groupe Technicolor a demandé la suspension de la cotation de son titre dans l'attente d'une réunion du conseil d'administration qui se tiendra cet après-midi. L'action avait clôturé en hausse de 13% à 1,599 euro ce lundi. C'est qu'il y aurait du mouvement dans le capital du groupe ! Une institution internationale a émis une offre de prise de participation minoritaire au sein du spécialiste des services aux industries audiovisuelles. Le groupe publiera un communiqué après une réunion du conseil d'administration dans l'après-midi.

    Technicolor, qui est en proie à de nombreuses difficultés financières depuis plusieurs années, a présenté au début 2012 un nouveau plan stratégique destiné à relancer son activité, à redresser ses comptes et à assainir son bilan à l'horizon 2015. Ce plan, baptisé " Amplify 2015 ", doit ainsi permettre au groupe de dégager à cet horizon un excédent brut d'exploitation annuel de 600 millions d'euros, en développant de nouveaux relais de croissance, sur des marchés comme les applications pour réseaux domestiques et dans de nouvelles zones géographiques comme la Chine, l'Inde et le Brésil.

    Pour mémoire, Technicolor a dégagé un chiffre d'affaires de 800 millions d'euros de revenus sur son périmètre d'activités poursuivies au cours du 1er trimestre 2012, en baisse de -1,5% en glissement annuel en données publiées, et de -4,2% à change constant. Les revenus du groupe étaient ressortis nettement au-dessus des attentes des analystes qui tablaient pour leur part sur un chiffre d'affaires moyen de 760 millions d'euros. Dans le détail, les pôles Technologie et Services Entertainment ont reculé sur la période, tandis que la Distribution Numérique et la Maison Connectée ont timidement progressé.

    Les dirigeants ont estimé que la performance réalisée au premier trimestre 2012 était " solide " alors qu'ils sont confirmé leur objectif de générer un EBITDA ajusté compris entre 475 et 500 millions d'euros sur l'année, tout en continuant à générer un flux de trésorerie disponible positif " malgré des charges de restructuration plus élevées et des investissements dans les activités en croissance ". Technicolor entend également respecter l'ensemble des clauses conventionnelles relatives à ses accords de crédit. C'est que le groupe émaillé par un lourd endettement tente année après années de réduire son ampleur. Mais le chemin est long et surtout difficile pour ce groupe en perpétuelle mutation. Si le groupe se réjouit de voir son EBITDA en nette forme, le reste du bas du compte de résultat n'est guère reluisant... Et surtout cet indicateur ne préjuge en rien des réelles performances de l'entreprise. Alors, avec Technicolor, il faut s'enfoncer un peu plus dans le bilan et là c'est la que le bât blesse... A la fin de l'exercice 2011, l'endettement s'est élevé à 1,1 milliard d'euros et les charges financières devraient pâtir de la remontée des taux. Pour l'année en cours, le spécialiste des services aux industries audiovisuelles a signalé qu'il augmentera ses investissements liés aux activités en croissance et que de nouvelles charges de restructuration vont être passées. Ainsi, il est probable que le résultat net reste dans le rouge après une année 2011 difficile sur ce plan.

    Et pourtant en 2010, nombre d'observateurs parlaient de renaissance pour le groupe alors qu'il avait renoué avec les bénéfices à l'issue de cet exercice. Sauvé in extremis de la faillite en 2009, l'action du groupe évolue au gré des annonces concernant l'amélioration de sa structure bilancielle. C'est que Technicolor souhaite effacer à jamais son passé sous la bannière Thomson. Mais on l'a vu, difficile de se défaire de son passif (au sens propre et figuré) d'un claquement de doigts. Les investisseurs restent encore sceptiques quant à la stratégie de recentrage opérée par le groupe. Et cette défiance se traduit dans les cours, en 5 années, le titre a perdu plus de 90% et plus de 60% rien que sur une année.... Un parcours boursier qui s'avère calamiteux même en tenant compte de la reprise du titre depuis le début de l'année avec une hausse de plus près de 40%. Pas étonnant que la plupart des intervenants ne veulent plus voir ce titre même en peinture... Pour faire simple Technicolor est un dossier spéculatif réservé aux initiés ayant une stratégie d'investissement courtermiste.

    Archives

    Etre rappelé
    par un conseiller
    Nous envoyer
    un message
    Parlons Placement
    Nos solutions
    M VIE Notre gamme
    d’assurance vie
    Plus d'infos
    M SCPI Nos SCPI en direct
    Plus d'infos
    M investissement Nos fonds structurés
    Plus d'infos