mercredi28mars

Chaque jour, des milliards sont échangés en bourse. Les marchés boursiers ont en effet connu une ascension fulgurante durant les dernières. Ces marchés boursiers sont aujourd'hui de véritables entreprises, opérant sur un secteur de plus en plus concurrentiel. Mais comment fonctionnent-ils ?

    L'organisation d'un marché boursier

    On désigne par bourse, un marché organisé d'instruments financiers. Il s'oppose au marché de gré à gré (ou Over The Counter (OTC)) sur lequel la transaction est conclue directement entre le vendeur et l'acheteur. Un marché organisé va, à l'opposé, permettre de réunir l'ensemble des offres et des demandes. Dans ce cas, les contreparties ne négocient pas bilatéralement mais placent des ordres d'achat et de vente dont la confrontation va permettre de dégager un prix pour le bien négocié. Le fonctionnement de ce marché est assuré par une entreprise de marché qui en définit les règles, habilite les participants, organise et supervise les négociations, et veille au bon fonctionnement des infrastructures techniques.

    Un marché peut être régulé, c'est-à-dire qu'il est encadré par l'autorité de tutelle nationale qui va veiller à la protection des investisseurs. Il peut être également "réglementé", et est soumis dans ce cas à des règles très strictes en échange d'une licence pour gérer un marché réglementé. Ce critère de marché réglementé permet d'avoir une grande légitimité pour organiser les négociations et les cotations en Bourse d'un pays.

    Pour garantir la protection des investisseurs, les marchés régulés doivent travailler étroitement avec une chambre de compensation et un conservateur central de titres.
    La chambre de compensation va garantir la bonne fin des opérations et protéger du risque de contrepartie. En effet, en cas de défaut d'un des adhérents, elle va se substituer à lui pour se retourner ensuite vers le négociateur qui a passé l'ordre (qui lui-même se retournera contre son client). Le conservateur central de titres va procéder au règlement livraison. C'est également le conservateur des titres qui, lors d'une émission de nouveaux titres (introduction en bourse ou création de fonds) leurs délivre un code


    NYSE Euronext : Un leader international


    C'est la société NYSE Euronext qui gère le principal marché réglementé français. La société est issue de la fusion en 2000 des Bourse de Paris, Amsterdam, et Bruxelles, et plus tard de la Bourse Portugaise. En 2006 Euronext a fusionné avec le NYSE Group pour ainsi créer la société holding NYSE Euronext. Le NYSE (New York Stock Exchange) correspond à la bourse de New York. Grâce à ces fusions, NYSE Euronext est aujourd'hui la plus importante société de marché d'actions du monde.

    En plus des marchés réglementés de ces pays, NYSE Euronext gère également différents marchés non réglementés mais régulés comme Alternext, Easynext (warrants et certificats), ou encore NYSE Arca et NYSE Arca Europe

    Sur ces marchés réglementés ou non, NYSE Euronext travaille avec la Chambre de compensation LCH Clearnet. LCH.Clearnet est né en 2003 de la fusion entre la London Clearing House et la société Clearnet, basée à Paris et dont Euronext était l'actionnaire majoritaire. NYSE avait par la suite réduit progressivement sa participation dans LCH.Clearnet. Mais alors que LCH Clearnet s'est rapproché du groupe LSE, la Bourse de Londres, NYSE Euronext va créer fin 2012 sa propre chambre de compensation et mettre donc fin à ses relations avec LCH Clearnet

    NYSE Euronext organise également le marché libre de Paris, tout comme le Marché des Ventes Publiques à Bruxelles ou encore le Mercado Sem Cotãçoes de Lisbonne. Sur ces marchés, il n'y a pas de procédure d'admission et leurs émetteurs ne sont pas soumis à des obligations de diffusion d'information, en contrepartie, les opérations de règlement livraison ne bénéficient pas de la garantie de la chambre de compensation.

    La société est également présente historiquement sur le marché des produits dérivés (marché à terme). En effet, avant de fusionner avec les autres bourses européennes, la Bourse de paris détenait déjà la MATIF et le MONEP, des marchés à terme français. En 2001, Euronext a fait l'acquisition du LIFFE et l'a fusionné avec les deux marchés français en 2001. Aujourd'hui, le LIFFE est le troisième marché de produits dérivés derrière l'Eurex et le CME.


    Une concurrence mondiale et alternative

    Le fait de détenir une licence de marchés réglementés dans un pays n'assure pas à une société de Bourse le monopole des échanges d'instruments financiers de ce pays.

    En effet, il est tout à fait possible que dans un pays, deux bourses détiennent une licence de marché réglementé. C'est le cas aux Etats-Unis où le Nasdaq concurrence le NYSE depuis 1971. Même s'il est plutôt considéré comme le marché des valeurs technologiques, toute société peut demander à être cotée sur le NYSE ou le Nasdaq. Les deux marchés américains sont d'ailleurs en train de se battre pour accueillir Facebook.

    En Europe, il n'y a généralement qu'un marché d'actions réglementé par pays. Euronext est présent en France, Belgique, Pays-Bas, et Portugal. Les autres sociétés de Bourses sont le London Stock Exchange en Angleterre, la Deutsche Boerse en Allemagne (qui gère aussi l'Eurex) et la Palazzo Mezzanotte à Milan.

    Ces sociétés, si elles opèrent dans des pays différents, sont néanmoins en concurrence. Ainsi, même si NYSE Euronext est pratiquement seul pour gérer les bourses domestiques de 4 pays en Europe, il n'a pas le monopole des échanges. En effet, rien n'empêche une Bourse de proposer aux investisseurs d'échanger des titres achetés sur une autre Bourse. Certaines sociétés encouragent d'ailleurs ce genre d'actions en apportant des titres sur plusieurs marchés pour fournir de la liquidité. Par exemple de nombreux titres d'Alcatel Lucent s'échangent régulièrement à la Bourse Allemande.

    En France, Euronext se trouve ainsi en concurrence avec des bourses internationales comme la Bourse allemande, la Bourse de Londres, la Bourse de Tokyo (le deuxième plus gros marché d'action du monde) voire peut être à l'avenir avec des bourses émergentes comme la Bourse de Shanghai, de Bombay ou la Bovespa de Sao paulo. Mais cette concurrence n'est pas très féroce, la majorité des échanges sur un titre se faisant quand même dans le pays domestiques.

    La concurrence pour les entreprises de marché vient surtout des plateformes alternatives, qui ne sont pas marketées Â

    Archives

    Etre rappelé
    par un conseiller
    Nous envoyer
    un message
    Parlons Placement
    Nos solutions
    M VIE Notre gamme
    d’assurance vie
    Plus d'infos
    M SCPI Nos SCPI en direct
    Plus d'infos
    M investissement Nos fonds structurés
    Plus d'infos