jeudi29mars

Créé en 1992, Gold by Gold est une société française, créée par Patrick Schein, spécialisée dans le négoce international, le rachat auprès des particuliers français et l'affinage de l'or. Les activités de la société s'articulent autour de 3 divisions : la Division Négoce en charge du négoce international de l'or entre les producteurs des pays andins et les grands affineurs européens, la Division Collecte et Recyclage, spécialisée dans la collecte et le recyclage de l'or auprès des particuliers et des professionnels français, et pour finir la Division Affinage, qui offre des services d'affinage d'or de proximité pour les acteurs français de l'industrie bijoutière et les collecteurs spécialisés.

    Auplata

    Patrick Schein, ce nom peut évoquer quelques souvenirs pour les habitués de la Bourse. Et pour cause, il a été le directeur commercial et financier de la minière, introduite en décembre 2006 sur le Marché Libre. Après 6 mois de cotation, Auplata avait réalisé son transfert sur Alternext. Alors c'est dans ce même compartiment que Patrick Schein souhaite introduire Gold by Gold, la société qu'il a créée il y a tout juste 20 ans. Mais cette fois ci en qualité de directeur général. L'or, c'est donc son dada. Gold by Gold s'est historiquement développée dans le négoce de l'or, intermédiaire entre des producteurs en Amérique du Sud et des acheteurs européens. En 2006, elle s'est diversifiée dans l'affinage avant de se lancer, en 2010, dans la collecte et le recyclage de vieil or auprès des particuliers au travers du site Internet Goldbygold.com. C'est pour développer ses points de collecte, sous la marque "'Gold By Go" que la société pilotée par Schein, souhaite faire appel au Marché, en espérant lever jusqu'à 4,6 millions d'euros.

    "L'or, cette relique barbare"

    Entre 2000 et 2011, le cours de l'once d'or en dollars a été multiplié par plus de 5, passant ainsi d'un cours moyen annuel de 279 dollars à 1 572 dollars l'once d'or. Et les analystes sont loin d'être pessimistes quant à l'évolution du cours de l'or et lui prédisent un avenir flamboyant. Le métal jaune devrait encore conserver son statut de valeur refuge dans d'un contexte conjoncturel de crise. Mais aussi, les cours de la relique barbare devraient profiter de la forte demande des pays émergents (Chine et Inde) alors que les capacités d'extraction des mines ne suivent pas la cadence. Les cours de l'or devraient ainsi durablement s'installer à des niveaux élevés. Alors, de nombreux industriels ont voulu avoir leur part du gâteau sur le créneau de la collecte et du recyclage...à l'instar de Gold by Gold. Une activité qui est la colonne vertébrale du groupe. Elle a dégagé un chiffre d'affaires de 7,6 millions d'euros en 2011, contre seulement 2 millions en 2010 et représente près de la marge brute de Gold by Gold. Ce qui est loin d'être négligeable....

    Tupperware

    Mais Patrick Schein possède plusieurs cordes à son arc. Gold by Gold est en effet présent sur toutes les étapes de l'affinage à la commercialisation... Depuis 2009, les activités d'achat à distance de métaux précieux auprès des particuliers sont autorisées et le groupe n'a pas manqué de s'engouffrer dans cette activité sous plusieurs formes, dont une calquée sur le principe des réunions Tupperware. Le un particulier organise chez lui une réunion en y conviant des amis, réunions au cours de laquelle un expert-évaluateur Gold by Gold est chargé d'estimer les objets et bijoux en or que les invités souhaitent vendre. C'est que le PDG de Gold By Gold rivalise d'imagination pour convertir les Français aux joies de la relique barbare. Internet est également un des canaux privilégié par le groupe pour le rachat d'or. Mais est ce que le particulier sera enclin à vendre ses bijoux via ce canal, ce qui implique d'attendre l'expertise pour ensuite être payé ? Alors qu'il existe une solution beaucoup plus simple, celle de se rendre directement chez son bijoutier pour se défaire de ses biens pour ensuite se faire payer immédiatement. L'aspect psychologique va l'emporter, monsieur tout le monde préfère une échoppe physique.

    Jouer des coudes

    Genesta, la société de Bourse qui pilote cette introduction, anticipe un chiffre d'affaires de 126,8 millions d'euros en 2012, de 143,0 millions d'euros en 2013 et de 156,1 millions d'euros en 2014. L'analyste estime que la société devrait faire progresser sa rentabilité opérationnelle à 2,3 millions d'euros en 2012, 3,5 millions d'euros en 2013 et à 4,7 millions d'euros en 2014. Derrière ces chiffres, il faut rappeler que le gros du chiffre d'affaires (103,5 millions d'euros pour 114,4 millions d'euros) provient du négoce, un métier d'intermédiaire entre extracteurs (les minières) et les affineurs (en Europe). Il ne dégage en effet que 1 à 1,5 % de marge brute. Pas très alléchant... Par ailleurs, dans lequel Gold by Gold évolue est très concurrentiel d'autant plus que rien ne garantit un maintien à un niveau élevé du cours de l'or, quoiqu'en disent les analystes de Genesta. Le dollar peut s'apprécier, ce qui induirait une baisse du cours du métal jaune... Alors, pour appâter le chaland, les titres Gold By Gold seront éligibles au PEA. Un argument qu'on a déjà entendu...lors du précédent Auplata. Or, son parcours boursier n'est pas très fameux.... Depuis son introduction en Bourse à un prix de 7,50 euros, le titre de la petite société aurifère a fondu de plus de...78%. Encore un point, qui n'incite pas à se positionner sur le dossier mais on ne manquera pas de suivre par la suite, l'évolution de la société. Si les promesses sont tenues, on pourra prendre position mais en attendant, seuls les investisseurs les plus téméraires pourront prendre le risque dès aujourd'hui...

    Ne pas souscrire

    Attention, GoldbyGold précise que la souscription n'est pas éligible aux dispositions TEPA.

    Archives

    Etre rappelé
    par un conseiller
    Nous envoyer
    un message
    Parlons Placement
    Nos solutions
    M VIE Notre gamme
    d’assurance vie
    Plus d'infos
    M SCPI Nos SCPI en direct
    Plus d'infos
    M investissement Nos fonds structurés
    Plus d'infos