mercredi07novembre

Rien ne va plus pour Archos. Le fabricant de tablettes tactiles est désormais contraint de se séparer de 25% de ses effectifs, le groupe étant confronté à une rude concurrence avec à la clé des marges qui s'érodent au fil des trimestres...

    -25%

    En grande difficulté, le groupe a donc dû tailler dans le vif pour " adapter son fonctionnement et réduire les frais fixes afin de gagner en compétitivité " Les équipes de recherche et développement ainsi que l'organisation opérationnelle des filiales de distribution seront visés par ces coupes sombres. Ces suppressions d'effectif concernent la maison-mère, où un plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) a été lancé, mais aussi les filiales étrangères. Le groupe ne précise toutefois pas le nombre de postes supprimés. Archos explique que ce plan permettra d' " adapter les ressources du groupe aux enjeux stratégiques et aux évolutions de son marché ".

    Concurrence rude

    Le groupe est en effet confronté à une vive concurrence venant d'Apple avec ses IPad 2, 3 et mini d'Apple, d'Amazon avec sa Kindle Fire. Tous ses nouveaux concurrents souhaitent tirer la couverture vers eux alors que le marché des tablettes devrait doubler cette année... Alors, Archos a vu sa part du gâteau amoindrir même en pratiquant des prix bas pour appâter le chaland, quitte à sacrifier la profitabilité...Et ce scénario, s'est bien produit, la concurrence a été plus forte et Archos impuissant a vu ses comptes passer dans le rouge vif au premier semestre. Sur la période, le spécialiste des tablettes a vu son chiffre d'affaires baisser de 1 % lors du premier semestre 2012 par rapport aux six premiers mois de 2011, mais surtout, il a essuyé une perte nette de 21,9 millions d'euros contre un bénéfice de 1,7 million d'euros un an plus tôt. Puis fin octobre, le groupe a annoncé une chute de 10% de ses ventes trimestrielles, le ralentissement de l'activité, constaté sur la fin du premier semestre 2012, s'était poursuivi au cours du trimestre écoulé. Archos explique que le marché des tablettes est impacté par les effets conjugués du maintien de l'iPad 2 à prix réduit après le lancement de l'Ipad 3, des déstockages de produits concurrents et de l'arrivée des tablettes Kindle Fire d'Amazon et Nexus 7 de Google.

    Contrairement à 2011, année faste pour le groupe, Archos ne remettra pas le couvert cette année. En marge de la publication de ses ventes trimestrielles, le groupe n'était pas mesure de donner de prévisions de chiffre d'affaires ni de niveau de marge brute pour l'exercice en cours " compte tenu des incertitudes pesant actuellement sur le marché des tablettes et de l'électronique grand public ".

    Un titre qui n'a plus la cote

    Ces nombreux points d'incertitudes entourant la société font que les investisseurs se sont peu à peu éloignés du dossier. Depuis le mois d'avril, la valeur a subi de lourds dégagements, les petits porteurs ont été quelque peu échaudés par l'annonce de deux avertissements sur ses marges. A ces cours, le titre est ainsi revenu sur ses niveaux d'octobre 2010 en Bourse. Le pionnier des tablettes ne séduit plus la bourse, l'action a perdu plus de la moitié de sa valeur, après avoir culminé sur les 10 euros en avril dernier. On est certes, encore loin du plus bas historique de l'action, à 0,9 euro observé le 12 août 2004 mais aussi du sommet de fin février 2006 à 77 euros...

    Archives

    Etre rappelé
    par un conseiller
    Nous envoyer
    un message
    Parlons Placement
    Nos solutions
    M VIE Notre gamme
    d’assurance vie
    Plus d'infos
    M SCPI Nos SCPI en direct
    Plus d'infos
    M investissement Nos fonds structurés
    Plus d'infos