lundi12novembre

Les 100 millions d'euros de chiffre d'affaires ne sont plus très loin pour Prodware. L'éditeur, intégrateur et hébergeur de solutions de gestion pour les entreprises, a réalisé sur les 9 premiers mois de l'exercice 2012, un chiffre d'affaires de 94,1 millions d'euros en hausse de 36,2 % en données publiées et 15,9% à périmètre comparable.

    Pour Gilbert Dupont, cette croissance organique ressort supérieure à ses attentes (+12,1%) et " marque une nouvelle accélération par rapport à la croissance au premier semestre (+13%) ". Le broker ajoute que cette performance est nettement au-dessus de ses concurrents tels que Cegid ou Linedata.

    " Dans un contexte de changement de dimension du groupe, la forte croissance de son activité reflète la réussite de son business-model d'éditeur-intégrateur ", commente la direction. " Elle est portée par les succès de sa gamme de logiciels sectoriels et métiers (+ 43,7 %) ainsi que par le développement de ses ventes internationales. " se félicite la société cotée sur Alternext.

    Prodware souhaite poursuivre sa stratégie de croissance rentable en s'appuyant sur la puissance et la complétude de son offre, notamment de sa gamme de logiciels sectoriels et métiers, " tout en travaillant à ramener le niveau de marge de ses filiales internationales aux standards du groupe " avait expliqué le groupe en marge de la publication de ses comptes semestriels en juillet dernier. Des standards qui sont loin d'être dégradés, le groupe ayant réalisé une marge opérationnelle à 15,8 % au 30 juin 2012 qui compte rester au même niveau fin 2012 avec un objectif situé autour de 14 et 15 %.

    Par ailleurs, Prodware a renforcé ses fonds propres à hauteur de trois millions d'euros par deux augmentations de capital réservées " afin de sécuriser le financement de sa forte croissance ". Parallèlement, l'éditeur-intégrateur a opéré le remboursement d'un emprunt obligataire convertible pour 1,6 million et d'une partie de l'emprunt obligataire coté de 2008 pour 0,5 million. Le groupe a pour but d'assainir sa situation financière avec un gearing à 22,3 % (29,2 % au premier semestre 2011) et, en incluant les obligations convertibles, à 40,4 % (48,8 % au premier semestre 2011).

    Cette small cap peu connue du grand public a de nombreux atouts dans sa poche. Le groupe développe son offre de logiciels en mettant la main sur des sociétés à l'international..Fin juillet, Prodware a décidé d'acheter Quirius en Allemagne et au Royaume-Uni. Puis la small cap a finalisé son opération avec le groupe Qurius par l'acquisition de Qurius Pays-Bas, QIPtree et de Qurius Tchéquie le mois dernier. Malgré un gain de 15% depuis le début de l'année, le dossier reste encore bien décotée par rapport à ses fonds propres (-30%). A ces cours, la valeur se paie 2,16x les bénéfices estimés pour 2012 et 2,29x pour 2013, Le ratio Valeur Entreprise/EBIDTA le confirme puisque les estimations sont de 2,95x et 2,37x respectivement. Ce qui est donné eu égard aux très belles perspectives de croissance du groupe français.

    Archives

    Etre rappelé
    par un conseiller
    Nous envoyer
    un message
    Parlons Placement
    Nos solutions
    M VIE Notre gamme
    d’assurance vie
    Plus d'infos
    M SCPI Nos SCPI en direct
    Plus d'infos
    M investissement Nos fonds structurés
    Plus d'infos