mercredi10octobre

PSB Industries est bien parti pour faillir à sa mission... Le groupe centré sur les métiers de l'emballage et de la chimie de spécialités ne devrait pas réaliser un objectif d'une croissance annuelle de 5%. Cette déception a précipité le titre sous les 25 euros en Bourse de Paris...

    Au 30 septembre, le chiffre d'affaires de PSB Industries est ressorti stable à 186,4 millions d'euros (+0,3%) et en retrait de 1% à taux de change constants...Le troisième trimestre s'est achevé sur une légère hausse de 3,8% du chiffre d'affaires à 60,3 millions d'euros (+1,5% à taux de changes constants). C'est un peu mieux que les deux premiers trimestres de l'exercice au cours pendant lesquels l'activité s'est contractée de 1,6% et de 2,7%. Mais le léger sursaut des facturations au troisième trimestre du spécialiste des conditionnements et bouchons pour le secteur de la cosmétique et la parfumerie n'aura pas suffit à sauver les meubles. Le segment LED/Saphir pour lequel aucun redémarrage n'est anticipé avant 2013 explique principalement ce ralentissement. Dans ce contexte, la société anticipe ainsi une baisse des ventes de l'activité chimie de spécialités de l'ordre de 4 millions d'euros sur l'exercice, soit une baisse de 8 % par rapport au publié 2011.

    Le groupe se résout donc à réviser à la baisse son objectif de ventes annuel. Il table sur un chiffre d'affaires proche de 5% sur l'année 2012 alors qu'il prévoyait une hausse de 9% de son activité annuelle jusqu'à présent. " La tendance observée depuis le mois de septembre ne devrait pas permettre à PSB Industries d'atteindre devraient être au même niveau que celles de 2011 ", avertit la direction. Qui ajoute que " la rentabilité opérationnelle du second semestre 2012 devrait être proche de celle du premier semestre 2012 ". Pour rappel, PSB Industries avait vu sa marge s'éroder de plus de 3 points, à 7,4% à fin juin suite à la baisse de régime de l'éclairage LED et de l'activité en cosmétique et parfumerie.

    Introduit en Bourse en1955, le groupe PSB Industries voit son action progresser de plus de 23% depuis le début de l'année malgré la baisse du jour. Aux cours actuels, le titre se négocie encore près de 2 fois en-dessous de son plus haut de 5 ans à 46 euros. Le groupe affiche donc toujours un niveau de valorisation attrayant puisque les cours actuels affichent 7,41 fois les bénéfices attendus pour 2012 et 6,67 fois pour l'année suivante. Le ratio " Valeur entreprise/Ebitda " est logé à 4,70x pour 2012 et l'action affiche toujours un taux de rendement intéressant de 6 %. Une valorisation conservatrice qui reflète le manque d'attractivité du dossier pour les opérateurs. Et la révision à la baisse des ambitions annuelles du groupe ne va pas les faire revenir de sitôt tant le redressement de l'activité chimie de spécialités tarde à venir...

    Archives

    Etre rappelé
    par un conseiller
    Nous envoyer
    un message
    Parlons Placement
    Nos solutions
    M VIE Notre gamme
    d’assurance vie
    Plus d'infos
    M SCPI Nos SCPI en direct
    Plus d'infos
    M investissement Nos fonds structurés
    Plus d'infos