mardi23avril

Après un début de séance hésitant, les marchés européens n'ont cessé d'accélérer à la hausse, même si l'activité du secteur privé dans la zone euro a continué de se contracter au mois d'avril. D'ailleurs les marchés ont complètement ignoré les fondamentaux déplorables de la zone euro et des indicateurs mitigés en Chine et aux Etats-Unis pour se concentrer sur les bons résultats trimestriels.

    A Paris, le CAC clôture au plus haut depuis le 2 avril dernier. Le marché parisien bondit ainsi de 3,58%, à 3783points dans des volumes étoffés puisque 4,1 milliards ont été échangés. Ailleurs, le Dax grimpe de 2,4%, à 7658points. Madrid avance
    de 3,26%, Milan de 2,93%. L'euro stoxx bondit de 3,07%, Londres grimpe de 2%.

    Du coté des valeurs, STMICROELECTRONICS s'envole de 8,77% à 6,1 euros après avoir publié sa sixième perte trimestrielle d'affilée, affecté par les coûts liés à la fermeture de la coentreprise ST-Ericsson et par une demande de semi-conducteurs faible en Europe.

    Le secteur bancaire s'envole littéralement avec Société générale qui flambe de 7,06% à 26,76euros suivi de Crédit agricole qui bondit de 6,83%, à 6,73 euros et BNP qui s'adjuge 5,39%, à 41,06 euros.

    Très bien orienté également, Schneider Electric grimpe de 5,92%, à 56,35euros après avoir dévoilé une hausse de 2,7% de son chiffre d'affaires au premier trimestre, affecté par la faiblesse des marchés européens, mais a confirmé ses objectifs annuels au vu d'un début de rebond en Chine.

    SAFRAN se distingue avec un gain de 5,6%, à 36.97 euros après avoir relevé sa prévision de chiffre d'affaires pour 2013, grâce à une solide croissance au premier trimestre et à l'intégration depuis le 1er avril des activités de systèmes électroniques de Goodrich (GEPS).

    Seul Accor qui vient d'écarter son président-directeur général, Denis Hennequin, termine en baisse de -2,14%, à 25,41euros.

    INGENICO a confirmé ses objectifs annuels et annoncé une hausse de 26% de son chiffre d'affaires du premier trimestre grâce notamment à ses bonnes performances dans les pays émergents et à une base de comparaison favorable. Le titre gagne 3.09%, à 46.19 euros.

    NicOx s'envole de 11,47 % à 2,65 euros après la publication d'une étude sur le naproxcinod. A l'inverse Biomerieux déçoit les marchés. Le titre dégringole de 3,52%, à 70,38 euros.

    Sur le marché des changes, l'euro recule de 0,39% face au dollar, mais parvient à préserver les 1,30$, à 1,3011$ et recule de 0,23% face au yen, à 129,40 yens. Le billet vert grappille 0,18%, face à la devise japonaise 99,47yens.

    Le pétrole redonne du terrain avec un WTI qui perd 0,73%, à 88,55alors que le brent cède 0,6%, à 99,79$.

    L'once d'or consolide et revient à 1409$.


A découvrir également

  • Image actualite 1
    TotalEnergies partage les recettes exceptionnelles des prix hauts de l’énergie avec ses actionnaires
    11/10/2022
  • Image actualite 2
    L’AMF entend réparer les dysfonctionnements du plan d’épargne en actions
    22/09/2022
  • Image actualite 3
    Pathé Gaumont officialise son projet d’IPO en 2024
    15/09/2022
  • Image actualite 4
    Les entreprises cajolent leurs actionnaires en 2022
    1/09/2022

Archives

Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt