lundi25février

Rien ne va plus pour Archos... Le fabricant de tablettes tactiles a fait état vendredi soir d'une contraction de près de 10% de ses ventes en 2012 et avertit d'une baisse de son résultat. Le groupe étant confronté à une rude concurrence avec à la clé des marges qui s'érodent au fil des trimestres...

    Concurrence rude
    Le pionnier des tablettes tactiles est en effet confronté à une vive concurrence venant d'Apple avec ses IPad 2, 3 et mini d'Apple, d'Amazon avec sa Kindle Fire. Tous ses nouveaux concurrents souhaitent tirer la couverture vers eux alors que le marché des tablettes est en pleine expansion... Le groupe a ainsi réalisé un chiffre d'affaires de 49,8 millions d'euros au 4ème trimestre 2012, contre 65,2 millions d'euros au 4ème trimestre 2011 soit -23%. Le chiffre d'affaires cumulé sur l'année 2012 atteint donc 154,9 millions d'euros, en baisse de 10% par rapport à 2011. Le ralentissement de l'activité constaté sur la fin du 1er semestre 2012 s'est poursuivi au cours du 2nd semestre. Archos explique également avoir vu sa part de marché réduite au profit des leaders récemment entrés sur le segment de marché des tablettes à moins de 400 euros. Sur l'année, la société garde une part de marché de 8 % en volume sur ce segment, contre 13% sur la période allant de janvier à août 2012. Archos explique que le marché des tablettes a été impacté par les effets conjugués du maintien de l'iPad 2 après le lancement du New iPad puis de l'iPad Mini et l'arrivée de produits " subventionnés " par des acteurs majeurs jusqu'ici peu influents sur le segment du matériel : Amazon avec ses tablettes Kindle Fire (HD ou non) déclinées en plusieurs modèles ainsi que Google avec ses tablettes Nexus. La société a vu sa part du gâteau amoindrir même en pratiquant des prix bas pour appâter le chaland, quitte à sacrifier la profitabilité...

    Attention ! Avertissement
    Sans donner de précisions, Archos averti donc que sa marge brute réalisée sur le second semestre sera fortement pénalisée tandis que le niveau de charges opérationnelles courantes est resté globalement inchangé. Le spécialiste des tablettes explique également que " la réduction importante constatée sur la durée de vie des produits nécessitera de passer un amortissement exceptionnel de la R&D activée ". Le résultat du groupe sera également impacté par les frais liés au plan de réorganisation lancé en novembre 2012. En grande difficulté, le groupe a en effet été contraint de tailler dans le vif pour " adapter son fonctionnement et réduire les frais fixes afin de gagner en compétitivité " Les équipes de recherche et développement ainsi que l'organisation opérationnelle des filiales de distribution seront visés par ces coupes sombres. Ces suppressions d'effectif concernent la maison-mère, où un plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) a été lancé, mais aussi les filiales étrangères. Le groupe ne précise toutefois pas le nombre de postes supprimés. Archos explique que ce plan permettra d' " adapter les ressources du groupe aux enjeux stratégiques et aux évolutions de son marché ".

    L'avis de Monfinancier.com
    Ces nombreux points d'incertitudes entourant la société font que les investisseurs se sont peu à peu éloignés du dossier. Le pionnier des tablettes ne séduit plus la bourse, l'action a perdu plus de 60% sur un an. On est certes, encore loin du plus bas historique de l'action, à 0,9 euro observé le 12 août 2004 mais aussi du sommet de fin février 2006 à 77 euros...Ecart.

A découvrir également

  • Les tensions inflationnistes compliqueront le financement des pépites de la tech
    24/06/2022
  • La médiatrice de l’AMF insiste sur le respect du délai d’instruction de la succession d’un PEA
    21/06/2022
  • Les gestionnaires interdits de facturer des commissions de mouvement à partir de 2026
    8/06/2022
  • Les bons résultats trimestriels des entreprises cotées n’effacent pas la volatilité des marchés
    25/04/2022

Archives

Etre rappelé par un conseiller
Nous envoyer un message
Parlons Placement
Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt