vendredi25janvier

LDLC.com ne dévie pas de son cap. Le spécialiste du High Tech online est très bien parti pour remplir son objectif annuel haut la main.

    En attendant, LDLC.com publie un chiffre d'affaires de 60,3 millions d'euros en hausse de +16,4 % au titre du troisième trimestre (octobre à décembre) 2012-2013. Au total, sur les neuf premiers mois de l'exercice, le chiffre d'affaires s'élève à 151,3 millions d'euros contre 131,4 millions d'euros à la même période de l'exercice 2011-2012, en progression de 15,1 %. Olivier de La Clergerie, Directeur Général de la société se félicite de ce troisième trimestre, qui est " le plus important de l'année pour le groupe et qui, s'est " caractérisé par un très bon niveau d'activité ". D'autant plus le groupe fait mieux que le secteur high-tech dont la croissance est ressortie à 7% en 2012, selon le bilan e-commerce de la Fédération e-commerce et vente à distance (Fevad).

    Malgré la crise, la consommation de produits high tech ne se dément pas. Alors, le groupe confirme " avec confiance " son objectif de chiffre d'affaires annuel supérieur à 200 millions d'euros. LDLC avait relevé à deux reprises sa cible, une fois en novembre après un premier semestre dynamique. La société anticipait encore des ventes de 200 millions d'euros à la mi-octobre avait indiqué être bien parti pour dépasser cet objectif et de réaliser un chiffre d'affaires " supérieur à 200 millions d'euros " (soit au moins 13% de croissance). Cette croissance à deux chiffres s'accompagnera d'une nouvelle progression de la rentabilité. L'objectif de résultat opérationnel courant attendu supérieur à 6 millions d'euros (contre 5,3 millions d'euros sur l'exercice 2011-2012) est également confirmé.

    Le groupe jouit également d'une capacité d`autofinancement 2,4 millions d'euros, à l'issue de son premier semestre, pour un capitalisation de 45,8 millions d'euros, et un endettement financier moyen/long terme limité. LDLC affiche, par ailleurs, une structure financière encore renforcée " lui permettant de poursuivre sereinement son plan de développement. " C'est que le spécialiste du high tech souhaite grandir. Et pas qu'un peu. A l'horizon de cinq ans, le groupe compte atteindre le cap des 500 millions de chiffre d'affaires, pour 5% de marge opérationnelle (3% en 2011-2012). Cet objectif sous tend un rythme de croissance annuel moyen de supérieur à 10% sur l'activité historique de vente en ligne d'équipements informatiques et high tech auprès des particuliers et des professionnels, une progression annuelle moyenne de plus de 40% sur les nouveaux marchés on line, l'ouverture de 40 magasins franchisés à fin de période, pour un chiffre d'affaires moyen par point de vente de 4 millions d'euros.

    Le spécialiste du high tech dispose d'atouts non négligeables pour faire preuve de résistance dans le contexte économique actuel. Sa croissance reste dynamique à la faveur d'une stratégie de niche opérée par le groupe et de diversification avec la montée en puissance des nouvelles activités beaucoup plus rentables (Maginéa). Par ailleurs, LDLC.com dispose d'un réseau de magasins physiques sur un modèle de franchise. Cette implantation en ville entre dans le cadre d'un plan de marche qui prévoit l'ouverture des premiers franchisés dès l'exercice 2013-2014. Quinze magasins sont prévus dans les trois ans à venir. Les investisseurs apprécient la stratégie de LDLC.com, le titre navigue en territoire positif avec un gain de 11,14% depuis le premier janvier. Sur trois ans, le bilan est plus que satisfaisant, le dossier reprend plus de 160% dans sa musette ! C'est un secret de polichinelle, le retour en grâce du titre n'est pas étranger au retour à la rentabilité du groupe LDLC... Positif

    A découvrir également

    • Alignement des planètes ?
      4/09/2019
    • Haut ou bas ?
      27/08/2019
    • Du plomb dans l'aile...
      22/08/2019
    • Le nerf de la guerre...
      13/08/2019

    Archives

    Etre rappelé par un conseiller
    Nous envoyer un message
    Parlons Placement
    Nos placements
    PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
    Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
    SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
    DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt