lundi14janvier

Saint-Gobain vend Verallia North America, la filiale de conditionnement en Amérique du Nord du fabricant de matériaux de construction.

    Le groupe industriel a annoncé lundi avoir reçu une offre " ferme et irrévocable " de la part d'Ardagh, qui propose 1,69 milliard de dollars pour Verallia North America, la filiale de conditionnement en Amérique du Nord du fabricant de matériaux de construction.

    L'offre " valorise dans de très bonnes conditions, supérieures à ce qui était envisagé lors du projet de mise en Bourse de 2011, nos activités américaines de conditionnement, tout en leur offrant de vraies perspectives industrielles ", a déclaré Pierre-André de Chalendar, le PDG de Saint-Gobain, dans le communiqué du jour. Le montant de l'offre, basé sur la valeur d'entreprise de Verallia North America, représente 6,5 fois son excédent brut d'exploitation (Ebitda) réalisé en 2012, soit environ 261 millions de dollars.

    Saint-Gobain conserve toutefois ses les activités de Verallia en Europe et en Amérique latine, et également sa récente acquisition en Algérie.

    " Le produit de la vente permettrait principalement de renforcer le bilan du groupe, tout en poursuivant sa politique ciblée d'acquisitions de taille petite ou moyenne ", a ajouté le dirigeant. Saint-Gobain a précisé être entré en négociations exclusives avec le groupe luxembourgeois spécialisé dans l'emballage et va consulter son comité d'entreprise. La réalisation de la cession sera soumise à l'autorisation des autorités de la concurrence aux Etats-Unis.

    Pour rappel, l'introduction en Bourse de Verallia avait été suspendue en juin 2011 en raison d'un climat hostile sur les marchés. Avec la mise sur le marché de 40% du capital de Verallia Saint-Gobain souhaitait en retirer 958 millions d'euros... Une enveloppe que le groupe souhaite dédier à ses projets d'ajustement de son périmètre, c'est-à-dire à une politique d'acquisitions bien ciblées, comme on a pu l'observer avec Celotex. La scission introduction de Verallia n'est pas pour autant abandonnée, Pierre-André de Chalendar avait déclaré en juin 2012 que le groupe entendait toujours procéder à cette opération dès que les conditions de marché étaient plus favorables.

    Sur le plan boursier, le titre commence l'année sur un léger gain de 1,15%. Sur les 32 euros, la valeur entreprise est estimée à 0,57 fois le chiffre d'affaires et un PER de 12,40 fois pour l'année en cours...

A découvrir également

  • Image actualite 1
    TotalEnergies partage les recettes exceptionnelles des prix hauts de l’énergie avec ses actionnaires
    11/10/2022
  • Image actualite 2
    L’AMF entend réparer les dysfonctionnements du plan d’épargne en actions
    22/09/2022
  • Image actualite 3
    Pathé Gaumont officialise son projet d’IPO en 2024
    15/09/2022
  • Image actualite 4
    Les entreprises cajolent leurs actionnaires en 2022
    1/09/2022

Archives

Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt