jeudi11juillet

La technologie de Stentys fait son effet. La medtech a en effet indiqué que son stent auto-apposant a été étendu à de nouvelles indications coronariennes. Ces indications comprennent dorénavant les patients présentant des vaisseaux coniques, anévrismaux, ectasiques (dilatés) ou de très grand diamètre ou des pontages coronariens. Les contre-indications telles que les occlusions totales chroniques ou les bifurcations du tronc commun ont également été levées.

    Grâce à ces évolutions, le groupe pourra commercialiser son stent auto-apposant sur de nouveaux segments de marché qui représentent environ 10% des interventions coronariennes percutanées en Europe.

    Le stent proposé par Stentys permet de limiter d'une part la mortalité mais aussi la récidive de l'infarctus dans l'artère traitée ou la nécessité d'un pontage coronarien d'urgence ou d'une revascularisation de l'artère traitée pour raison clinique. Lors d'une procédure de traitement de la crise cardiaque, il est en effet difficile pour un cardiologue de ne pas déterminer avec certitude le diamètre de l'artère, en raison de la présence d'un caillot et de la contraction naturelle du vaisseau. Le stent auto-apposant développé par la medtech française vient en effet, résoudre le " dilemme du calibre du stent " en épousant les contours du vaisseau sanguin, tandis que sa forme et son diamètre s'adaptent à la dilatation des artères et à la dissolution du caillot après l'infarctus du myocarde, tel un ressort. Alors qu'un un stent conventionnel risque d'être choisi trop étroit (ce qui cause la mal-apposition) ou trop large (ce qui endommage la paroi de l'artère), augmentant le risque d'une récidive de crise cardiaque...
    En mai dernier, le groupe avait annoncé voir recruté le premier patient de l'étude clinique Apposition V, une étude pivot approuvée par l'autorité de santé américaine qui permettra à la société de demander l'autorisation pour commercialiser son stent auto-apposant aux Etats-Unis. Menée sur 880 patients victimes de crise cardiaque dans 50 hôpitaux aux Etats-Unis et dans le monde, cette étude vise à comparer l'efficacité clinique à 12 mois du stent auto-apposant de Stentys à celle du stent Multi-Link d'Abbott, déjà approuvé pour cette indication.

    Le stent auto-apposant de Stentys est déjà commercialisé en Europe depuis l'obtention du marquage CE en 2010. Stentys espère en faire de même avec le début de cette étude pivot aux Etats-Unis. Pour peut-être une commercialisation à horizon 2015 outre-Atlantique ?

A découvrir également

  • L’AMF entend réparer les dysfonctionnements du plan d’épargne en actions
    22/09/2022
  • Pathé Gaumont officialise son projet d’IPO en 2024
    15/09/2022
  • Les entreprises cajolent leurs actionnaires en 2022
    1/09/2022
  • La Bourse de Paris performe malgré une conjoncture défavorable
    25/08/2022

Archives

Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt