vendredi19juillet

Ubisoft (UBI.FR) a dévoilé une chute de 42% de son chiffre d'affaires au premier trimestre, en l'absence de lancement de jeux majeurs, et alors que de nombreux consommateurs limitent leurs dépenses avant la commercialisation des consoles de jeux de nouvelle génération à l'automne prochain.

    Exane relativise cette chute du chiffre d'affaires en indiquant que l'activité du premier trimestre est peu pertinente, dans la mesure où elle ne devrait représenter qu'entre 5% et 6% du chiffre d'affaires de l'exercice 2013-201

    D'ailleurs, alors qu' au premier trimestre 2013-2014, le chiffre d'affaires d'Ubisoft a atteint 76 millions d'euros, (contre 131 millions d'euros un an plus tôt), l'éditeur de jeux vidéo a néanmoins confirmé son objectif de résultats annuels en forte hausse.

    En effet, le chiffre d'affaires dépasse l'estimation que le groupe avait communiquée au moment de la publication de ses résultats annuels à la mi-mai. Ubisoft avait indiqué s'attendre à des ventes d'environ 70 millions d'euros. Finalement elles atteignent 76 millions.

    Pour l'exercice 2013-2014, qui prendra fin en mars 2014, Ubisoft continue de tabler sur un chiffre d'affaires de 1,42 à 1,45 milliard d'euros et sur un résultat opérationnel courant compris entre 110 et 125 millions d'euros.

    A titre de comparaison, sur l'exercice 2011-2012, le chiffre d'affaires du groupe était ressorti proche de 1,26 milliard d'euros, tandis que son résultat opérationnel courant s'était établi à 100,3 millions d'euros.

    Pour le deuxième trimestre, le groupe déclare tabler sur un chiffre d'affaires d'environ 200 millions d'euros, en hausse de 35% par rapport à celui engrangé sur la même période un an plus tôt.

    Selon Kepler Cheuvreux, la performance d'Ubisoft est " honorable, sans plus ". L'analyste estime que le marché se montre quelque peu optimiste sur le dossier Ubisoft et ignore le risque associé à la concurrence d'un grand nombre de jeux en fin d'année.

    Exane de son coté se dit légèrement déçu par la performance trimestrielle du groupe, qui a annoncé un chiffre d'affaires de 76 millions d'euros, là où il tablait pour sa part 85 millions d'euros. En revanche, les analystes soulignent que le maintien par le groupe de ses objectifs annuels avant le lancement de nouvelles consoles à l'automne prochain constitue un signe de confiance dans ses perspectives.

    En hausse de plus de 45% depuis le début de l'année, le titre subit des prises de bénéfices et redonne 2,05%, à 11,46 euros.

    A découvrir également

    • Alignement des planètes ?
      4/09/2019
    • Haut ou bas ?
      27/08/2019
    • Du plomb dans l'aile...
      22/08/2019
    • Le nerf de la guerre...
      13/08/2019

    Archives

    Etre rappelé par un conseiller
    Nous envoyer un message
    Parlons Placement
    Nos placements
    PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
    Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
    SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
    DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt