vendredi10mai

ArcelorMittal a annoncé un résultat opérationnel meilleur qu'attendu au titre du premier trimestre et a maintenu sa prévision d'une amélioration de ses performances cette année par rapport à 2012.

    Le bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciations et amortissements (Ebitda) du numéro un mondial de la sidérurgie a atteint 1,565 milliard de dollars (1,2 milliard d'euros) sur ces trois mois, un chiffre en baisse de 26% sur un an mais nettement supérieur au consensus de 1,36 milliard établi par Reuters.

    Le résultat net ressort en revanche déficitaire de 345 millions de dollars (265 millions d'euros) alors que les analystes anticipaient en moyenne une perte de 191 millions.

    ArcelorMittal a enregistré une perte nette de 345 millions de dollars (21 cents par action) pour le premier trimestre 2013, comparée à un bénéfice net de 92 millions, soit six cents par action, sur la même période un an auparavant.
    Le titre se distingue en tête du CAC, avec un gain de 6%, à 10,29 euros.

    Le bénéfice opérationnel du géant de la sidérurgie s'est établi à 404 millions de dollars, divisé par deux par rapport à l'année dernière la même époque.

    En baisse de 26% en comparaison annuelle, l'EBITDA trimestriel est ressorti à 1, 565 milliards de dollars, dépassant ainsi les 1, 320 milliards du consensus.

    Le chiffre d'affaires a enregistré une baisse de 13% à 19,8 milliards de dollars pour des expéditions d'acier de 20,9 millions de tonnes sur les trois premiers mois de 2013, contre 22,2 millions au premier trimestre 2012.

    ArcelorMittal réaffirme ainsi son cadre d'orientation pour 2013 et prévoit un EBITDA annuel égal ou supérieur à 7,1 milliards de dollars, dont un EBITDA du deuxième trimestre supérieur aux niveaux du premier.

    Avec une libération anticipée de fonds de roulement et la réception du produit de cession précédemment annoncée, ceci devrait soutenir une nouvelle réduction de la dette nette à environ 17 milliards à fin juin.
    Le groupe qui confirme ses projections pour 2013, a par ailleurs abaissé sa prévision de demande mondiale d'acier pour 2013 et attend une hausse de 3% de la demande mondiale d'acier contre une fourchette de 3-3,5% auparavant.

A découvrir également

  • Les tensions inflationnistes compliqueront le financement des pépites de la tech
    24/06/2022
  • La médiatrice de l’AMF insiste sur le respect du délai d’instruction de la succession d’un PEA
    21/06/2022
  • Les gestionnaires interdits de facturer des commissions de mouvement à partir de 2026
    8/06/2022
  • Les bons résultats trimestriels des entreprises cotées n’effacent pas la volatilité des marchés
    25/04/2022

Archives

Etre rappelé par un conseiller
Nous envoyer un message
Parlons Placement
Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt