vendredi29novembre

La banque verte est bien verte ce vendredi à la Bourse de Paris. Le titre est aux commandes du CAC40, et se dirige vers les 10 euros grâce à UBS qui confirme son conseil d'achat sur l'action de la banque et relève son cours cible de 10,5 à 10,8 euros. Cerise sur le gâteau, les analystes de la banque helvète, l'ont aussi intégrée à leur liste des valeurs préférées.

    Selon UBS, le redressement des bénéfices et la réduction des coûts et des risques devraient renforcer la solidité financière du groupe. " Crédit Agricole constitue l'une des plus convaincantes histoires de redressement du secteur bancaire européen ", souligne le bureau d'études. Et poursuit : " S'il existe des risques règlementaires, nous pensons que le marché intègre actuellement le pire des scénarios, qui nous semble pourtant peu probable. "

    Crédit Agricole devrait en effet, faire table rase du passé avec un exercice 2013 qui se soldera par un bénéfice et non par une perte historique comme en 2012. Début novembre, la banque verte a fait état d'un résultat net positif au titre du troisième trimestre, dans la lignée des deux trimestres précédents.

    Crédit Agricole a réalisé au troisième trimestre un résultat net part du groupe de 728 millions d'euros, à comparer avec une perte de 2,85 milliards d'euros un an plus tôt. A l'époque, ses comptes avaient été pénalisés par la cession de sa filiale grecque Emporiki. La banque a littéralement explosé un consensus qui s'attendait en moyenne un bénéfice net de 484 millions d'euros. Ce résultat intègre notamment un impact positif de 463 millions d'euros de cessions d'actifs, ainsi qu'une charge de 155 millions liée à la préparation de la cession de la participation de 50 % dans le courtier Newedge. Le groupe a annoncé être en négociations exclusives avec son partenaire Société Générale pour lui céder sa participation. Selon Crédit Agricole, ce projet marquerait l'aboutissement du recentrage de son pôle banque d'investissement engagé dès 2010 sur ses métiers de financement, de marchés de capitaux et de conseil au service de ses grands clients et des clients du groupe.

    Crédit Agricole qui pulvérise le consensus... Qui l'eut cru un an auparavant ? L'exposition à la Grèce avait été au coeur des déboires de la banque verte, jusqu'à lui basculer les résultats dans le rouge vif. Le pays n'est plus qu'un lointain souvenir pour Crédit Agricole. Le groupe peut envisager donc des jours meilleurs.... Pour rappel, le groupe avait soldé son passé... en passant 4,083 milliards d'euros d'éléments exceptionnels dans ses comptes 2012, dont 3,233 milliards d'euros pour le bas du compte de résultats et 850 millions d'euros pour le haut.

    A découvrir également

    • Alignement des planètes ?
      4/09/2019
    • Haut ou bas ?
      27/08/2019
    • Du plomb dans l'aile...
      22/08/2019
    • Le nerf de la guerre...
      13/08/2019

    Archives

    Etre rappelé par un conseiller
    Nous envoyer un message
    Parlons Placement
    Nos placements
    PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
    Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
    SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
    DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt