vendredi20septembre

Pour la seconde fois en l'espace d'un mois, Adidas a réduit hier soir ses prévisions financières pour l'exercice en cours.Le célèbre équipementier sportif allemand qui avait déjà abaissé ses projections lors de la présentation de ses comptes semestriels le 8 août dernier, invoque des variations de devises encore plus défavorables, des problèmes d'approvisionnement et une contreperformance de la division golf pour justifier son profit warning.

    Il faut dire que la dépréciation, aussi spectaculaire que rapide, des devises émergentes, telles que le rouble russe, le real brésilien, le peso argentin ou encore de la livre turque ont fortement impacté les ventes. En conséquence, les ventes du 3e trimestre 2013 devraient être affectées d'un effet de changes négatif compris entre 5 et 10%.

    Pour l'ensemble de l'année, le numéro deux mondial du secteur derrière l'américain Nike dit anticiper désormais pour l'année une hausse de ses ventes non loin de 1%, contre une estimation précédente d'une progression comprise entre 1% et 5%.

    D'autre part, la survenance de difficultés imprévues sur le site de distribution de Cherkhov, en Russie, non loin de Moscou, va peser sur l'approvisionnement des magasins dans ce pays. Le problème devrait être résolu au début du 4e trimestre mais en raison des problèmes de stocks et de la baisse du rouble, Adidas estime que ses objectifs en Russie et en Europe de l'Est ne sont plus à portée.

    Enfin, la faiblesse continue de la demande sur le marché des équipements de golf et la politique de stocks de la marque TaylorMade ?vont conduire à des ventes et une contribution bénéficiaire plus faible qu'il ne l'était prévu au départ?.

    Au final, Adidas abaisse ses prévisions annuelles. En termes de chiffre d'affaires, et à changes constants, la croissance des ventes en 2013 devrait désormais être à peine supérieure à 0% alors qu'elle était précédemment attendue entre 0 et 5%

    La marge opérationnelle attendue autour des 9%, devrait plutôt s'inscrire autour des 8,5%. Le bénéfice net quant à lui ne devrait être compris qu'entre 820 et 850 millions d'euros, contre une fourchette allant de 890 à 920 millions auparavant.

    La direction semble estimer que le 3e trimestre constituera un point bas et s'attend toujours, au 4e trimestre, ?à un fort rebond des ventes et de la croissance des bénéfices? grâce à une hausse de la demande liée à la prochaine coupe de monde de football, qui aura lieu à l'été 2014 au Brésil.
    A Francfort, l'action Adidas signe la plus forte baisse de l'indice et recule de 4,5% à 78,83 euros .

A découvrir également

  • Les tensions inflationnistes compliqueront le financement des pépites de la tech
    24/06/2022
  • La médiatrice de l’AMF insiste sur le respect du délai d’instruction de la succession d’un PEA
    21/06/2022
  • Les gestionnaires interdits de facturer des commissions de mouvement à partir de 2026
    8/06/2022
  • Les bons résultats trimestriels des entreprises cotées n’effacent pas la volatilité des marchés
    25/04/2022

Archives

Etre rappelé par un conseiller
Nous envoyer un message
Parlons Placement
Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt