mardi19août

La nature même de leur activité invite à la prudence. Car, par " valeurs technologiques ", la Bourse désigne les actions d'entreprises capables de créer de nouveaux marchés. Autrement dit, de fabriquer de nouveaux produits. Donc, de découvrir et d'inventer. " C'est un secteur où il n'y a pas de position acquise car ces sociétés doivent innover en permanence ", analyse Benoît Flamant. D'où le risque pour les actionnaires individuels de voir des entreprises stars rater un virage technologique et s'effondrer en quelques mois. Mais il y a également des très belles histoires boursières . On en parle d'ailleurs dans notre mag' d'Août

    Pour profiter de la remontée des marchés actions américains, il est possible d'investir en direct dans les plus grandes valeurs américaines à l'aide de votre compte-titres. Tous les courtiers de la place proposent de placer ces poids lourds de l'économie américaine dans un compte-titre, les valeurs américaines n'étant pas éligibles au PEA. Revers de la médaille, les tarifs sont par contre élevés. Certains brokers proposent de mettre des valeurs américaines pour 5 euros +0,10% par ordre.

    L'autre alternative et d'ouvrir directement un compte chez un broker américain pour réaliser vos transactions sur ce marché. L'avantage est ici décisif pour l'américain, en effet en tant qu'acteur local il peut vous garantir l'arrivée de votre ordre quasiment en temps réel sur le marché. Mais attention cette solution est uniquement réservée aux day-traders et aux personnes familières avec l'anglais.

    Le stock picking action n'étant pas évident pour un particulier, il est également possible d'investir sur le marché américain à l'aide de fonds communs de placements. De nombreux OPCVM actifs ont été créés ces dernières années pour permettre aux investisseurs de se diversifier sur le marché américain. Pour un investisseur qui ne se sent pas à l'aise avec les valeurs américaines, il peut s'attacher les services d'un gérant professionnel et profiter de son expertise sur ce marché.

    Parmi les nombreux fonds qui existent sur le marché, on peut citer le fonds Fidelity Funds - American Growth Fund (LU0077335932) dont l'objectif est de privilégier, privilégiant les petites et moyennes entreprises dont le potentiel de croissance est supérieur aux bénéfices actuels. Le géant de l'internet Google est la première ligne de ce fonds et représente 2,63% de l'encours.

    Mais investir dans un seul pays ou une seule zone géographique présente un risque important sur une année. De nombreux investisseurs préfèrent alors, plutôt que d'investir sur un seul pays, investir sur un thème. Il existe ainsi de nombreux OPCVM qui investissent sur dans des entreprises technologiques ou de croissance du monde entier.

    C'est le cas du fonds Comgest Monde C (FR0000284689) dont deux entreprises du Nasdaq sont présentes parmi les premières lignes du portefeuille. Il s'agit de Comcast, le groupe de médias américain (4,42%) et le géant de l'informatique Microsoft (3,93%).

    Le fonds Franklin Technology (LU0390134954) investit lui aussi dans les actions de sociétés qui devraient bénéficier du développement, du progrès et de l´utilisation de la technologie. Les premières lignes de ce fonds sont Applied Materials, le spécialiste des semi-conducteurs (2,02%), Google- qu'on ne présente plus- (2,01%), SanDisk, le premier fabricant de cartes mémoire flash (1,96%) et Trimble Navigation, le fabricant de GPS (+1,92%)

    Pour finir, on peut citer le fonds Pictet Digital Communication (LU0340554913) dont l'avantage est de s'exposer aux sociétés des technologies numériques tout en minimisant les risques seront minimisés par une répartition géographique diversifiée du portefeuille. Les valeurs américaines sont bien représentées dans le top 5 de ce fonds : Ebay (4,16%), Yahoo ! (3,56%) et Facebook (3,33%).

    Pour les investisseurs qui souhaitent investir sur l'indice Nasdaq ou sur des valeurs de croissance américaines, mais sans pour autant choisir entre les nombreux titres et OPCVM, la solution la plus simple et la plus adaptée est sans doute d'investir dans les trackers. Le tracker ETF Dow Jones émis par Lyxor de code ISIN FR0007063177 réplique fidèlement l'indice Nasdaq 100, sans effet de levier ni couverture contre le risque de change. Depuis le début de l'année, le produit gagne 12,52%. Sur cinq ans, le tracker s'apprécie de 165,75%. Et cerise sur le gâteau, il est éligible au plan d'épargne en actions et au SRD, qui n'est pas forcément le cas de tous les trackers.

    On notera aussi que le produit est disponible sur notre contrat d'assurance vie MonFinancier liberté vie. Par ailleurs, tous les OPCVM cités ci-dessus sont éligibles à au moins un de nos contrats d'assurance vie.

    Attention, cet article ne constitue en aucune manière une incitation à acheter et ne peut être considéré comme des recommandations personnalisées.

    Nous restons bien évidemment à votre entière disposition afin de répondre à vos éventuelles questions, vous apporter une explication détaillée, valider la pertinence de cette solution au regard de vos objectifs et bien-sûr étudier d'autres alternatives en adéquation avec votre sensibilité : effectuer une demande de rappel.

A découvrir également

  • Les tensions inflationnistes compliqueront le financement des pépites de la tech
    24/06/2022
  • La médiatrice de l’AMF insiste sur le respect du délai d’instruction de la succession d’un PEA
    21/06/2022
  • Les gestionnaires interdits de facturer des commissions de mouvement à partir de 2026
    8/06/2022
  • Les bons résultats trimestriels des entreprises cotées n’effacent pas la volatilité des marchés
    25/04/2022

Archives

Etre rappelé par un conseiller
Nous envoyer un message
Parlons Placement
Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt