vendredi18avril

La société de gestion Comgest a publié son rapport mensuel sur le fonds Magellan C (ISIN FR0000292278). La performance est plus que bonne puisqu'elle ressort à +3,14% sur le mois de mars, mais le fonds ne bat pour autant son indice de référence qui s'inscrit en hausse de 3,29%.

    Le premier constat que l'on peut faire, c'est qu'en raison des multiples soubresauts qu'ont traversé les marchés émergents, la performance de Magellan C est négative depuis le début de l ?année (-2,38%) en revanche l'OPCVM bat très largement son indicateur de référence qui accuse un repli de 8,16% sur la période.

    Précisant que le fonds n'a pas d'exposition directe en Ukraine, Comgest estime que même si " la performance des marchés émergents a été affectée par les événements en Ukraine (...) l'onde de choc de la révolution de Kiev s'avère moins grave qu'initialement craint (...) et que force est de constater que le sort de Kiev n'est pas au centre des préoccupations de l'Europe ou des Etats-Unis.".

    La performance du fonds a été légèrement freinée par la chute des cours des sociétés Magnit (MGNT-RU) qui recule de 15,4% depuis le 1 er janvier, et surtout de Yandex (YNDX-US). Le groupe Yandex, qui n'est autre que le principal moteur de recherche russe (avec 95% de son chiffre d'affaires réalisé en Russie) dégringole en effet de 30,6% sous les 30$ (29.95$) depuis le début de l?année. Les résultats trimestriels " suggèrent qu'à court terme le rythme de croissance du va quelque peu ralentir " précise le commentaire de gestion avant d'ajouter que le titre Yandex a également subi la chute des valeurs technologiques américaines.

    Quant au Brésil, la principale exposition du fonds qui représente 16,8% du portefeuille, devant la Chine (15.3%) la performance du Bovespa " qui a réalisé une de ses meilleures performances depuis des mois  a dopé la performance globale tandis que les principaux investissements brésiliens, Natura, Cielo, CCR et WEG ont amplement bénéficié du rebond du marché Toutefois, " le Brésil reste néanmoins soumis à de vives pressions économiques : tensions inflationnistes, faiblesse du real, purge des excès de crédit à la consommation accumulés ces dernières années, impopularité de ses élites politiques, recul du prix des matières premières. Le foot étant la " religion " du pays, la société de gestion espère "  que les performances de la Seleção (équipe nationale de football) cet été redonnent un peu d'optimisme au pays qui se trouve au bord de la récession ".

    Enfin, l'Inde, troisième ligne du fonds, qui représente 10,9% du portefeuille de Magellan, tire son épingle du jeu notamment grâce à BHEL " qui a figuré au rang des meilleurs contributeurs à la performance mensuelle ". La société voit progressivement son activité se stabiliser, alors que son carnet d'ordres reprend des couleurs ", tandis qu'à l'échelle macroéconomique, les gérants se montrent prudemment optimistes sur l'économie indienne, qui " semble stabilisée mais l'activité économique tourne vraisemblablement au ralenti à la veille des législatives de mai prochain, très attendues en Inde ", conclut le rapport.

    Magellan appartient à notre allocation conseillée MF étoilée.

    Il est également disponible dans nos contrats d'assurance vie.

    A découvrir également

    • Alignement des planètes ?
      4/09/2019
    • Haut ou bas ?
      27/08/2019
    • Du plomb dans l'aile...
      22/08/2019
    • Le nerf de la guerre...
      13/08/2019

    Archives

    Etre rappelé par un conseiller
    Nous envoyer un message
    Parlons Placement
    Nos placements
    PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
    Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
    SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
    DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt