lundi14avril

Reprise de cotation difficile pour Sequana, suspendue depuis deux séances. Le titre plonge de 22,3% à 5,60 euros Les investisseurs sanctionnent lourdement la publication de résultats 2013 accompagnés de l'annonce d'une augmentation de capital.

    Plombé par l'accélération de la dégradation du marché des papiers d'impression et d'écriture, le chiffre d'affaires du groupe papetier s'inscrit ne baisse de 7,7%, à 3 326 millions d'euros, ce qui reflète la baisse des volumes en papiers d'impression et d'écriture, la pression sur les prix de vente et la dégradation du mix produit.

    Parallèlement, l'excédent brut d'exploitation a reculé de 11,6%, à 117 millions d'euros tandis que le résultat net s'inscrit en perte de 301 millions d'euros après 295 millions d'euros de charges non récurrentes nettes essentiellement liées à des dépréciations d'actifs et aux restructurations.

    Pour 2014, Sequana prévoit que "le recul structurel de la demande dans le segment des papiers d'impression et d'écriture devrait se poursuivre en Europe dans des proportions toutefois moindres qu'en 2013".

    Le groupe s'attend néanmoins à ce que les segments de l'Emballage et de la Communication visuelle de sa filiale Antalis (N°1 de la distribution de papiers et de produits d'emballage en Europe) fasse preuve d'une meilleure tenue, tandis que les activités de spécialité d'Arjowiggins (leader mondial des papiers techniques et de création) "devraient être porteuses".

    Compte tenu de l'accentuation de la dégradation du marché papiers d'impression et d'écriture en 2013, marché principal en volumes d'Arjowiggins, et de l'évolution attendue de ce marché à moyen terme, Sequana a décidé d'accélérer la mise en oeuvre du plan de transformation d'Arjowiggins pour le centrer sur les marchés de spécialité où il est leader.

    Ce plan vise à réduire significativement l'exposition d'Arjowiggins dans le segment des papiers couchés standard, à renforcer sa position sur le marché des papiers recyclés où il est leader en Europe, ainsi qu'à assurer son leadership sur le marché des papiers de création.

    Concernant sa situation financière, Sequana a annoncé la signature d'un accord de principe avec ses banques le 9 avril 2014 définissant les termes et conditions d'une restructuration de ses lignes de crédit.

    Cette restructuration financière sera accompagnée d'une augmentation de capital de 64 millions d'euros (prime d'émission incluse) avec maintien du droit préférentiel de souscription (DPS).

A découvrir également

  • Les tensions inflationnistes compliqueront le financement des pépites de la tech
    24/06/2022
  • La médiatrice de l’AMF insiste sur le respect du délai d’instruction de la succession d’un PEA
    21/06/2022
  • Les gestionnaires interdits de facturer des commissions de mouvement à partir de 2026
    8/06/2022
  • Les bons résultats trimestriels des entreprises cotées n’effacent pas la volatilité des marchés
    25/04/2022

Archives

Etre rappelé par un conseiller
Nous envoyer un message
Parlons Placement
Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt