vendredi21février

Né en 1994 de la fusion de Gaztransport et de la division opérationnelle maritime de Technigaz, GTT est spécialisé dans la fabrication de membranes servant à confiner le gaz dans les méthaniers.

    GTT

    Derrière ces trois lettres se cache Gaztransport et Technigaz, une PME de 350 personnes, peu connue du grand public. Et pourtant, ses actionnaires eux, le sont. GTT est détenue à 40 % par GDF Suez, à 30 % par Total et à 30 % par le fonds britannique Hellman et Friedman (H & T). Alors pour pallier ce manque de notoriété, le groupe se lance dans l'arène boursière. Outre le fait de braquer les projecteurs sur lui, GTT entend profiter de cette introduction en Bourse pour asseoir sa position de leader et d'expert mondial du transport du Gaz naturel liquéfié (GNL) mais aussi ^pour se développer dans de nouveaux secteurs porteurs de l'industrie du GNL. A l'issue de l'opération, GDF Suez devrait détenir environ 40,4% du capital, Total et H&F en détiendraient respectivement 8,8%, et le flottant représenterait environ 41,8% du capital.

    Méthanier

    GTT fabrique des membranes servant à confiner le gaz dans les méthaniers. Ce sont dans ces navires géants que le gaz est refroidi à ? 163 °C pour pouvoir être transporté à l'état liquide. A ce jour, 70% de la flotte de méthaniers est équipée du système développé par GTT et selon le groupe, environ 93 % des méthaniers commandés dans le monde entre 2008 et 2013 sont ou seront équipés d'un tel système. La société, leader sur ce secteur de niche, équipe les méthaniers de tous les grands groupes gaziers, comme Qatargas, Shell, BP, British gas, Total, GDF Suez, Chevron ou Eni. Fin septembre 2013, 88 méthaniers équipés par GTT étaient en construction et ils devraient être livrés d'ici deux ans.

    GNL

    C'est que le secteur du GNL s'est développé à grande vitesse au cours de ces dix dernières années. La consommation de GNL est en effet en forte croissance, grâce notamment à la réduction du recours à l'énergie nucléaire au Japon après la catastrophe de Fukushima. La flotte mondiale de méthaniers a ainsi bondi pour passer de 147 navires à fin 2002 à 366 navires en juillet 2013. Selon le cabinet Wood Mackenzie, le marché du GNL devrait progresser de 5,7 % par an en moyenne entre 2013 et 2025. Sur cette base, GTT anticipe ainsi 270 à 280 nouvelles commandes de méthaniers d'ici à 2023. Forte de ces perspectives des plus radieuses, la société table sur un chiffre d'affaires d'au moins 223 millions d'euros pour 2014 pour un taux de marge logé à 50%. GTT prévient qu'en raison de la prise en compte jusqu'en 2014 d'une grande partie du chiffre d'affaires lié aux commandes exceptionnellement nombreuses de 2011, le chiffre d'affaires de la société pourrait, pour les exercices 2015 et 2016, être inférieur à celui de l'exercice 2014. Sur le front des dividendes, GTT se montre particulièrement généreux avec ses actionnaires, la société générant d'importants flux de trésorerie. Le solde au titre de 2013, soit 2,03 euros par action sera détaché le 21 mai et mis en paiement le 26 mai.

    Sur la base de la fourchette de prix indicative, GTT serait valorisé entre 1,52 et 1,85 milliard d'euros, soit un prix de 45,50 euros par action en milieu de fourchette. La société est une valeur typique de fond de portefeuille, leader incontesté sur un marché de niche, versant un copieux dividende. Mais en se penchant sur la valorisation, si on se base sur le chiffre d'affaires attendu pour 2014, le dossier est un peu cher payé. L'investisseur qui fera fi de la cherté du dossier pourra souscrire à l'opération mais avec parcimonie...

    Souscrire

    Le placement se réalisant sur le compartiment A d'Euronext Paris, il n'est pas éligible à la loi TEPA.

A découvrir également

  • Image actualite 1
    TotalEnergies partage les recettes exceptionnelles des prix hauts de l’énergie avec ses actionnaires
    11/10/2022
  • Image actualite 2
    L’AMF entend réparer les dysfonctionnements du plan d’épargne en actions
    22/09/2022
  • Image actualite 3
    Pathé Gaumont officialise son projet d’IPO en 2024
    15/09/2022
  • Image actualite 4
    Les entreprises cajolent leurs actionnaires en 2022
    1/09/2022

Archives

Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt