jeudi16janvier

Carrefour, le géant mondial de la distribution a dévoilé un chiffre d'affaires en repli de 1,5% au quatrième trimestre 2013, plombé par le ralentissement de ses ventes en France. Mais le redressement de l'activité en Espagne, pour la première fois depuis 2008, a agréablement surpris.

    Le chiffre d'affaires du quatrième trimestre est ressorti à 22,2 milliards d'euros en données pro forma, contre 22,9 milliards d'euros pour la période correspondante de 2012. Selon le consensus, les analystes tablaient en moyenne sur un chiffre d'affaires de 22,36 milliards d'euros pour le quatrième trimestre.

    Au final, sur l'ensemble de 2013, le chiffre d'affaires de Carrefour a reculé de 1,2%, à 84,3 milliards d'euros en données publiées et pro forma, contre 86,6 milliards d'euros en 2012.

    En France, la croissance reste faible, avec une hausse du chiffre d'affaires de 0,3% en données publiées, à 10,6 milliards d'euros en France au quatrième trimestre. Les ventes des hypermarchés sont ressorties en hausse de 1,3%, celles des supermarchés ont progressé de 2,1% et celles des magasins de proximité ont crû de 4,3%. "Cela témoigne de la pertinence des plans d'action que nous continuons de mettre en oeuvre", s'est félicité le directeur financier, Pierre-Jean Sivignon.


    Les analystes soulignent toutefois que la hausse de 1,4% des ventes des hypermarchés en France, à magasins comparables et hors essence, représente un ralentissement par rapport au troisième trimestre (+3%). Le courtier Bernstein évoque ainsi une "sous-performance significative" par rapport au consensus, qui tablait sur une progression de 2,5%.

    Les analystes soulignent par ailleurs le tassement des ventes au Brésil et en Chine. Au Brésil, les ventes à magasins comparables et hors effets de change ont progressé de 5,6% au dernier trimestre. Un coup de frein par rapport au 8,8% de croissance réalisée au troisième trimestre.

    En Chine, les ventes ont progressé de seulement 1,4% en organique (-3,1% à magasins comparables) "dans un environnement de consommation ralentie", a expliqué Carrefour.

    La bonne nouvelle est venue de l'Espagne, le troisième marché du groupe, où les ventes se sont redressées au quatrième trimestre, enregistrant une croissance organique de 1,7% (+0,2% à magasins comparables). "Il s'agit du premier trimestre de hausse depuis 2008", a souligné Pierre-Jean Sivignon.

    En Italie en revanche, le contexte reste " tendu " avec un repli des ventes 4,6% sur une base organique et de 5,8% à magasins comparables.

    Au total, si la croissance organique à l'international atteint 4,2%, la dépréciation du real brésilien et du peso argentin par rapport à l'euro ont plombé les comptes, les effets de changes ayant pesé à hauteur de 18,8% sur le chiffre d'affaires de Carrefour en Amérique latine au quatrième trimestre.

    A cause de ces effets de change défavorables, le chiffre d'affaires du groupe à l'international a reculé de 3,1% au quatrième trimestre, à 11,6 milliards d'euros.


    Côté perspectives, le groupe s'est dit "confortable" avec les attentes du marché d'un résultat opérationnel courant de 2,19 milliards d'euros en 2013.

    Pour l'année 2014, le distributeur entend poursuivre le déploiement de son plan d'action en France et l'adaptation de son modèle commercial en Europe du Sud. Carrefour prévoit également de continuer son expansion au Brésil et en Chine.

    Le titre Carrefour (CA.FR) recule de 3,66% à 27,27 euros accusant le plus fort repli du CAC.

    Archives

    Etre rappelé
    par un conseiller
    Nous envoyer
    un message
    Parlons Placement
    Nos solutions
    M VIE Notre gamme
    d’assurance vie
    Plus d'infos
    M SCPI Nos SCPI en direct
    Plus d'infos
    M investissement Nos fonds structurés
    Plus d'infos