vendredi31janvier

L'euro dégringole face au dollar et face au yen, alors que le taux annuel d'inflation dans la zone euro est redescendu à un point bas record en janvier, ce qui renforce les craintes de déflation. De quoi accentuer un peu plus la pression pour que la Banque centrale européenne (BCE) adopte des mesures plus accommodantes afin de lutter contre la menace d'une déflation. Or, étant donné que l'assouplissement de la politique monétaire a tendance à faire baisser la valeur d'une devise, la perspective de voir la BCE agir pour faire grimper les prix et soutenir la reprise encore fragile de la zone euro pèse mécaniquement sur le cours de la monnaie unique. L'euro cède ainsi du terrain face au billet vert, et se négocie désormais sous la barre des 1,35$, à 1,3497$. Il recule également de 0,4% face à la devise japonaise, pour s'échanger à 137,80 yens.

    L'euro accentue donc ses pertes, alors que selon Eurostat, l'agence européenne de la statistique, le taux annuel d'inflation dans la zone euro a atteint 0,7% en janvier, après s'être établi à 0,8% en décembre, s'éloignant un peu plus de l'objectif de la BCE d'un taux inférieur mais proche de 2%. Le taux d'inflation était quant à lui attendu à 0,9%, c'est donc une grosse déception.

    En octobre, c'est précisément la chute de ce taux autour des 0,7%, qui avait conduit la BCE à abaisser son taux d'intérêt directeur à un point bas historique de 0,25%. Mais sa marge de manoeuvre est désormais limitée, les taux directeurs étant proche du seuil zéro, ce qui pourrait conduire la BCE à réfléchir à d'autres alternatives, comme des LTRO ou encore le programme OMT, afin de relancer un peu l'offre de crédit et soutenir les prix.

    Quoi qu'il en soit, une baisse du taux d'inflation en ce début d'année 2014 va alimenter la crainte d'une résurgence de la crise souveraine. Car les économistes s'accordent pour dire qu' une période prolongée de baisse des prix serait très préjudiciable pour la zone euro, à un moment où les gouvernements et les ménages de la région peinent déjà à réduire leurs niveaux élevés de dette. Lorsque les prix baissent, le fardeau de la dette augmente.


A découvrir également

  • Alignement des planètes ?
    4/09/2019
  • Haut ou bas ?
    27/08/2019
  • Du plomb dans l'aile...
    22/08/2019
  • Le nerf de la guerre...
    13/08/2019

Archives

Etre rappelé par un conseiller
Nous envoyer un message
Parlons Placement
Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt