jeudi03juillet

Ingenico met le pied au plancher dès les premiers échanges avec un titre qui s'envole de 7% à la Bourse de Paris. Avec un plus haut inscrit à 73,90 euros dès les premières minutes de cotation, le titre est revenu sur son niveau de mars 2000 dans des volumes étoffés. Les investisseurs applaudissent le projet du spécialiste des terminaux de paiement concernant l'acquisition de Global Collect spécialiste des services intégrés de paiement en ligne, pour une valeur d'entreprise de 820 millions d'euros.

    Cette société néerlandaise développe des services de paiement, en particulier dans le commerce en ligne transfrontalier, permettant ainsi aux grandes marques de vendre leurs produits sur Internet à travers le monde. Il fournit aux marchands une solution complète et intégrée en assurant directement la connexion avec les fournisseurs de paiement domestiques opérant dans 170 pays et en acceptant 150 méthodes de paiement locale.

    L'an dernier, GlobalCollect a enregistré un chiffre d'affaires brut de 305 millions d'euros, pour un chiffre d'affaires net de 111 millions d'euros. Comparé aux 1,37 milliards d'euros de chiffre d'affaires réalisés par Ingenico, le groupe batave est un menu fretin. Mais celui-ci à un atout de taille, sa copieuse rentabilité. GlobalCollect a dégagé un Ebitda de 50 millions d'euros à l'issue de l'exercice 2013, ce qui matérialise une marge de 22%.

    L'acquisition devrait avoir un impact positif d'environ 15% sur le bénéfice par action d'Ingenico Group (avant PPA) dès 2015. La transaction devrait être financée avec de la trésorerie existante pour 220 millions d'euros et de la dette bancaire pour 600 millions d'euros. Elle permettra aussi une multiplication par plus de deux du chiffre d'affaires pro forma issu des services de paiement, qui franchira ainsi le cap des 500 millions d'euros.

    Avec cette emplette, le groupe français va en outre asseoir davantage sa position de leader mondial des solutions des paiements intégrées. Ingenico va ainsi rééquilibrer sa couverture géographique vers le marché nord-américain sur l'ensemble de la chaîne de valeur du paiement, tout en accentuant son exposition aux marchés à forte croissance d'Asie Pacifique et d'Amérique Latine. Il accédera par ailleurs à près de 600 e-commerçants internationaux de premier plan.

    En intégrant en année pleine cette acquisition, l'objectif de chiffre d'affaires pro forma 2016 estimé serait attendu en hausse à plus de 2,2 milliards d'euros contre un 1,8 milliard d'euros jusqu'à présent. Cette progression de la croissance sera accompagnée d'une marge d'Ebitda supérieure à 20%.

A découvrir également

  • Image actualite 1
    TotalEnergies partage les recettes exceptionnelles des prix hauts de l’énergie avec ses actionnaires
    11/10/2022
  • Image actualite 2
    L’AMF entend réparer les dysfonctionnements du plan d’épargne en actions
    22/09/2022
  • Image actualite 3
    Pathé Gaumont officialise son projet d’IPO en 2024
    15/09/2022
  • Image actualite 4
    Les entreprises cajolent leurs actionnaires en 2022
    1/09/2022

Archives

Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt