mardi29juillet

Les investisseurs sont circonspects face aux résultats semestriels de Renault. Le constructeur automobile a certes maintenu ses objectifs annuels après avoir enregistré un bond de 25% de son résultat opérationnel au premier semestre, mais l'activité de la marque au losange reste toutefois affectée par des effets de change négatifs.

    Au premier semestre, Renault a dégagé un résultat net de 749 millions d'euros, soit des profits multipliés par près de 20 fois par rapport à ceux de l'an dernier (39 millions d'euros). Le groupe a pu réaliser cette performance, grâce à un bond de 25% de son résultat opérationnel courant, à 729 millions d'euros, et à une baisse des charges exceptionnelles à 265 millions d'euros, contre 832 millions d'euros au premier semestre 2013.

    En revanche, le chiffre d'affaires de Renault est ressorti à 19,82 milliards d'euros, en baisse de 3% à changes courants par rapport au premier semestre 2013. La marque au losange reste encore fortement tributaire de la baisse du peso argentin, du rouble russe et du real brésilien face à l'euro. A changes constants, l'activité s'inscrit en hausse de 0,9%.

    Le free cash-flow opérationnel de l'automobile est négatif à hauteur de 60 millions d'euros sur le semestre écoulé, contre-31 millions un an plus tôt, en raison de l'impact négatif de la variation du besoin en fonds de roulement pour 861 millions d'euros.

    Le groupe a constaté une évolution contrastée de ses principaux marchés sur le premier semestre avec d'un côté le ralentissement qui s'est confirmé sur ses marchés émergents et de l'autre, une reprise en Europe qui s'est avérée plus forte qu'attendu. Dans cet environnement " toujours incertain ", le groupe anticipe la poursuite de la baisse du marché dans ses pays émergents, tandis qu'il révise à la hausse son estimation de marché 2014 pour l'Europe à +3%/+4% contre +2%/+3% précédemment.

    Dans ce contexte, Renault confirme ses perspectives annuelles à savoir : une hausse des immatriculations et du chiffre d'affaires du groupe (à taux de change constants), une amélioration de la marge opérationnelle en valeur du groupe et de l'Automobile. Le constructeur vise en outre un free cash-flow opérationnel positif pour la division Automobile.

A découvrir également

  • Les tensions inflationnistes compliqueront le financement des pépites de la tech
    24/06/2022
  • La médiatrice de l’AMF insiste sur le respect du délai d’instruction de la succession d’un PEA
    21/06/2022
  • Les gestionnaires interdits de facturer des commissions de mouvement à partir de 2026
    8/06/2022
  • Les bons résultats trimestriels des entreprises cotées n’effacent pas la volatilité des marchés
    25/04/2022

Archives

Etre rappelé par un conseiller
Nous envoyer un message
Parlons Placement
Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt