lundi19mai

Bonne nouvelle pour Valneva. Et non des moindres. La société de biotechnologies va bientôt mettre sur le marché européen un vaccin produit sur sa lignée cellulaire EB66. L'agence européenne des médicaments (EMA) vient en effet de donner son autorisation pour un produit de Merial pour la prévention de la parvovirose du canard de Barbarie, une maladie virale contagieuse responsable d'une morbidité et d'une mortalité élevées chez les canetons âgés d'une à trois semaines.

    Valneva rappelle qu'il s'agit également, depuis le début de l'année, de la troisième autorisation de mise sur le marché dans le monde obtenue pour un vaccin produit sur la lignée cellulaire EB66. La lignée cellulaire EB66 de Valneva, est utilisée dans les applications vétérinaires depuis plus de 6 ans. Un des principaux avantages de la lignée cellulaire EB66 est d'utiliser une technologie particulière pour dériver des cellules souches d'origine aviaire pour produire des vaccins. Ce procédé permet ainsi de s'affranchir des systèmes de production traditionnels, notamment à base d'oeufs ou d'embryons de poule.

    La société a octroyé à Merial une licence commerciale pour le vaccin MDPV. Les termes financiers de l'accord n'ont pas été communiqués mais incluent des paiements d'étapes ainsi que des redevances sur les ventes nettes du produit, que le groupe prévoit de recevoir à compter de 2015.

    La société de biotechnologies possède, à ce jour, plus de 35 accords de licence avec les plus grandes sociétés pharmaceutiques mondiales pour l'utilisation de sa lignée cellulaire EB66, tant pour la production de vaccin humains que vétérinaires.

    Pour rappel, Valneva a démarré l'année 2014 dans de très bonnes dispositions. Pour la première année du rapprochement entre le français et l'autrichien Intercell, les facturations se sont inscrites en haut de la fourchette indicative fournie par Valneva. Le chiffre d'affaires (subventions incluses), ont en effet atteint à 36 millions d'euros, une performance supérieure aux prévisions du groupe qui visait entre 30 et 35 millions d'euros. Et pour 2014, le groupe anticipe un chiffre d'affaires IFRS de 40 à 45 millions d'euros. S'il prévoit une amélioration significative de ses performances opérationnelles en 2014, Valneva table malgré tout sur de nouvelles pertes pour cet exercice.

A découvrir également

  • Les bons résultats trimestriels des entreprises cotées n’effacent pas la volatilité des marchés
    25/04/2022
  • Le marché des introductions en Bourse plombé par la guerre en Ukraine
    14/04/2022
  • Les marchés obligataires en effervescence dans la zone euro
    13/04/2022
  • Flambée des cours de l’or depuis le mois de février
    24/03/2022

Archives

Etre rappelé par un conseiller
Nous envoyer un message
Parlons Placement
Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt