lundi13octobre

Accor aurait identifié une nouvelle proie. Il s'agit de l'américain Louvre Hotels, un groupe d'hôtellerie économique dont le fonds américain Starwood Capital souhaite se délester, rapporte le quotidien ?Les Echos.'

    Selon le journal, Accor aurait déposé " une offre indicative et non engageante " lors du premier tour du processus de cession, lancé la semaine dernière, de Louvre Hotels, qui détient les marques Campanile, Première Classe ou encore Kyriad.

    La valorisation est estimée, de l'ordre de 1,2 à 1,5 milliard d'euros selon les sources citées par le quotidien, soit plus de dix fois l'excédent brut d'exploitation de Louvre Hotels (110 millions d'euros).

    Malgré une copieuse valorisation, le groupe hôtelier français n'est pas le seul à être sur les rangs. Pas moins d'une dizaine de prétendants se bousculent au portillon pour s'offrir le groupe américain. Accor devra batailler ferme puisque Blackstone, un des plus gros propriétaires hôteliers et actionnaire majoritaire d'Hilton, PAI et CVC, tout comme la Foncière des Murs, n'ont pas caché leur intérêt pour Louvre Hotels.

    En dépit de problèmes de concurrence en cas de rachat de Louvre Hotels, " Accor ne peut pas ne pas regarder le dossier ", soulignent des proches du dossier. 'Les Echos' rapportent en effet que Sébastien Bazin, le PDG du groupe, " ne cache pas vouloir investir dans l'hôtellerie économique pour renforcer HotelInvest, le pôle immobilier d'Accor et que de réelles synergies pourraient en ressortir. "

    Pour rappel, le groupe hôtelier Accor a dévoilé des résultats solides au premier semestre, marqués par un résultat net de 60 millions d'euros à comparer à 34 millions pour la période correspondante de 2013. Les bénéfices ont donc progressé au premier semestre grâce à un bon niveau d'activité dans toutes les régions où il est présent, à l'exception d'un contexte toujours difficile en France. Le PDG, Sébastien Bazin, s'était alors félicité d'une hausse des marges, ce qui, selon lui, " traduit la dynamique positive du groupe et témoigne de la forte mobilisation des équipes dans le déploiement de la nouvelle stratégie du groupe. "

A découvrir également

  • Les tensions inflationnistes compliqueront le financement des pépites de la tech
    24/06/2022
  • La médiatrice de l’AMF insiste sur le respect du délai d’instruction de la succession d’un PEA
    21/06/2022
  • Les gestionnaires interdits de facturer des commissions de mouvement à partir de 2026
    8/06/2022
  • Les bons résultats trimestriels des entreprises cotées n’effacent pas la volatilité des marchés
    25/04/2022

Archives

Etre rappelé par un conseiller
Nous envoyer un message
Parlons Placement
Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt