mercredi01octobre

Bilan trimestriel mitigé pour le CAC40 avec un troisième trimestre qui s'est soldé par une performance légèrement négative (-0,15%). Les mois estivaux ont été particulièrement mouvementés à la Bourse de Paris.... Malgré ce léger coup de mou, l'indice parisien a réussi bon an mal an à préserver les compteurs dans le vert avec une hausse de 2,8% depuis le 1er janvier.

    La valeur vedette du trimestre écoulé est une bancaire. Il s'agit du Crédit Agricole, qui avec ses 16% de hausse sur la période, occupe la première place de ce classement trimestriel. Malgré les déboires de sa filiale portugaise Banco Espirito Santo, la banque verte a su tenir bon et garder les faveurs des investisseurs avec des résultats trimestriels jugés solides au titre de son second trimestre. Le bénéfice net s'établit à un milliard d'euros, tiré notamment par la hausse des revenus dans l'assurance et la banque de financement et d'investissement.

    Le dauphin de la banque de la rue d'Antin, est Sanofi qui affiche une progression de 15,4% sur le trimestre écoulé. La défensive porte bien son nom, les opérateurs ont été sensibles aux charmes boursiers du laboratoire pharmaceutique, ce dernier ayant publié des résultats trimestriels de bonne facture et relevé ses objectifs annuels.

    Et que serait un podium sans une troisième marche ? Il faut aller voir du côté d'EDF qui a littéralement électrisé le marché avec une performance de +13% sur le seul troisième trimestre. L'électricien a bénéficié cet été, de vives spéculations autour d'une hausse des tarifs pour ses clients.

    On peut également citer les hausses d'Essilor International (10,94%), Axa (+10,73%) et de CapGemini (+7,88%), les opérateurs ont applaudi les récentes publications de ces groupes.

    En revanche, pour certaines valeurs, l'été est a été maussade. C'est le cas pour Technip qui a plongé de 16,6% sur le trimestre écoulé. Les opérateurs ont eu la main lourde sur le titre du groupe parapétrolier après la publication de comptes décevants sur le front des marges et l'annonce de retards sur certains projets consécutifs aux tensions géopolitiques entre la Russie et l'Ukraine.

    Vinci s'est également fait démolir par le marché avec un repli de 15,7%. Le groupe de BTP, réputé solide, a subi les foudres des investisseurs après l'abaissement de sa prévision de croissance annuelle. Dans le même secteur, on retrouve Bouygues (-15,5%) plombé par ses performances opérationnelles qui sont le reflet un environnement économique et concurrentiel plus difficile en France.

    Sur les neuf premiers mois de 2014, Orange donne toujours entière satisfaction avec un gain de 32,3%. Le dossier a profité de l'amélioration des performances opérationnelles du groupe mais aussi de la spéculation qui agitait l'ensemble des valeurs télécoms pour terminer en tête de ce classement.

    Crédit Agricole, le grand gagnant de ce troisième trimestre avec un bond de plus de 28% sur la période. Véolia Environnement a été l'autre valeur en vue depuis le début de l'exercice. L'action a gagné 18 sur la péridoe%, les opérateurs jugent le groupe dirigé par Antoine Frérot mieux placé que Suez Environnement - pour tirer parti des contraintes économiques et environnementales qui pèsent sur les industriels, tout particulièrement sur le marché du traitement des eaux industrielles.

    A titre de comparaison, le S&P affiche une hausse de 6,7% depuis le début de l'année. Le Dow Jones a de son côté progressé de 2,81% sur les neuf premiers mois de 2014 et le Nasdaq de 7,59%. Le Dax allemand et le Footsie britannique sont dans le rouge avec des replis respectifs de 0,46% et 2,22%. Seules les places financières des pays périphériques reprennent de l'allant. Le FTSE MIB milanais bondit de 10,18% pour afficher la meilleure performance européenne juste devant son homologue espagnol, l'IBEX 35 qui de son côté gagne de plus de 9,59% sur les neuf premiers mois. En revanche, le Nikkei termine le semestre écoulé sur une fausse note, l'indice vedette japonais recule de près de 1,3% sur la période.

A découvrir également

  • Image actualite 1
    TotalEnergies partage les recettes exceptionnelles des prix hauts de l’énergie avec ses actionnaires
    11/10/2022
  • Image actualite 2
    L’AMF entend réparer les dysfonctionnements du plan d’épargne en actions
    22/09/2022
  • Image actualite 3
    Pathé Gaumont officialise son projet d’IPO en 2024
    15/09/2022
  • Image actualite 4
    Les entreprises cajolent leurs actionnaires en 2022
    1/09/2022

Archives

Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt