lundi22septembre

L'économie australienne a bien résisté, depuis l'éclatement de la crise financière, par rapport aux autres pays développés. Le pays des kangourous bénéficie d'une demande intérieure robuste, d'un chômage contenu, de l'expansion tendancielle du secteur minier et de son imbrication avec des économies asiatiques en plein essor, dont la Chine, son principal partenaire commercial. On en parle d'ailleurs dans notre mag' de septembre.

    L'économie australienne a bien résisté, depuis l'éclatement de la crise financière, par rapport aux autres pays développés. Le pays des kangourous bénéficie d'une demande intérieure robuste, d'un chômage contenu, de l'expansion tendancielle du secteur minier et de son imbrication avec des économies asiatiques en plein essor, dont la Chine, son principal partenaire commercial. On en parle d'ailleurs dans notre mag' de septembre.

    Un investissement dans une action ou un fonds australien ou néo-zélandais est destiné aux investisseurs risquophiles, et pour une faible partie de leur portefeuille. L'investisseur qui souhaite avoir ces deux pays dans son portefeuille ne sera pas à court d'idées entre les actions en direct et les fonds plus ou moins investis sur ces deux géants du pacifique.

    Pour profiter du dynamisme de l'Australie et de la Nouvelle-Zélande, il est possible d'investir en direct dans les plus grandes valeurs de ces deux pays à l'aide de votre compte-titres.

    Hormis, Saxo Banque, très peu de courtiers proposent cette solution. Et quand bien même, les frais de courtage sont élevés. En outre, l'investisseur qui souhaite placer ses billes en direct dans des actions australiennes et/ou néo-zélandaises sera exposé au risque de change.

    Alors, pour éluder le risque de change, il est possible d'acheter des valeurs en direct car celles-ci sont en effet souvent cotées à la bourse de Londres-proximité avec l'ancienne métropole oblige-et/ou à New York comme le géant BHP Billiton. Certaines valeurs Néo-Zélandaises sont accessibles sous la forme d'ADR qui sont cotés à New-York. C'est le cas de NZX, la Bourse Néo-Zélandaise ou d'Auckland Intenational Airport, le gestionnaire de l'aéroport de la capitale Néo-Zélandaise.
    Le stock picking action n'étant pas évident pour un particulier, il est également possible d'investir sur le marché australien à l'aide de fonds communs de placements. Pour un investisseur qui ne se sent pas à l'aise avec les valeurs australiennes, il peut s'attacher les services d'un gérant professionnel et profiter de son expertise sur ce marché. Mais pour les valeurs Néo-Zélandais, c'est un peu plus compliqué. Etant donné sa petite taille, le marché néo-zélandais est peu couvert par les gérants de fonds. L'Australie aura donc la part belle dans cette partie.

    Parmi les quelques fonds qui existent sur le marché, on peut citer le fonds Parvest Equity Australia Classic-Capitalisation (ISIN : LU0111482476) dont l'objectif est d'investir principalement dans des actions et titres assimilables de sociétés australiennes. Les bancaires Commonwealth Bank of Australia (8,96%), Westpac Banking Corp (8,64%) Australia and New Zealand Banking Group (8,56%) composent le trio de tête du fonds. Il est suivi du géant minier BHP Billition (8,50%) et d'une autre bancaire, National Australia Bank.

    On peut également faire un arrêt sur images sur Candriam Equities Australia C (ISIN : LU0256780106) qui est lui aussi investi principalement en actions australiennes. Concernant les principales positions du fonds, il suffit de changer l'ordre du quinté gagnant du fonds précédent. Dans Candriam, c'est BHP Billiton qui arrive en pole position du fonds (9,54%) suivi des quatre principales banques du pays : National Australia Bank (8,09%), Australia and New Zealand Banking Group (7,99%), Westpac Banking Corp (7,72%) et Commonwealth Bank of Australia (5,34%).

    Pour les investisseurs souhaitant investir sur le marché d'actions australien mais sans pour autant choisir entre les nombreux titres et OPCVM, la solution la plus simple et la plus adaptée est sans doute d'investir dans les trackers. Ils pourront s'intéresser au Lyxor UCITS ETF Australia de code ISIN LU0496786905. Ce fonds indiciel coté vise à répliquer l'indice S&P/ASX 200, sans effet de levier, ni couverture contre le risque de change. L'ETF investit dans des titres physiques de l'indice. Depuis le début de l'année, le produit gagne 17,09%. Sur trois ans le tracker s'apprécie de 28,10%. A noter qu'il est éligible au SRD. Mais pas au plan d'épargne en actions.

    On notera aussi que le produit est disponible sur notre contrat d'assurance vie MonFinancier liberté vie. Par ailleurs, tous les OPCVM cités ci-dessus sont éligibles à au moins un de nos contrats d'assurance vie.

    Attention, cet article ne constitue en aucune manière une incitation à acheter et ne peut être considéré comme des recommandations personnalisées.

    Nous restons bien évidemment à votre entière disposition afin de répondre à vos éventuelles questions, vous apporter une explication détaillée, valider la pertinence de cette solution au regard de vos objectifs et bien-sûr étudier d'autres alternatives en adéquation avec votre sensibilité : effectuer une demande de rappel.

A découvrir également

  • Les tensions inflationnistes compliqueront le financement des pépites de la tech
    24/06/2022
  • La médiatrice de l’AMF insiste sur le respect du délai d’instruction de la succession d’un PEA
    21/06/2022
  • Les gestionnaires interdits de facturer des commissions de mouvement à partir de 2026
    8/06/2022
  • Les bons résultats trimestriels des entreprises cotées n’effacent pas la volatilité des marchés
    25/04/2022

Archives

Etre rappelé par un conseiller
Nous envoyer un message
Parlons Placement
Nos placements
PERPlus de retraite et moins d'impôts avec nos PER sans frais d'entrée
Assurance vieDécouvrez nos contrats sans frais d'entrée
SCPIAccédez à l'immobilier professionnel dès 500 €
DefiscalisationInvestissez dans l'économie réelle en réduisant votre impôt